Le Bitcoin dans l’oeil du cyclone

Le Bitcoin intrigue, inquiète et fascine, et depuis quelque temps tous les médias généralistes s’y intéressent. La rédaction a décidé de faire le point sur cette invention : qu’est-ce que le Bitcoin et comment expliquer les derniers déboires de cette monnaie virtuelle ?


Si vous avez un peu suivi les actualités ces derniers temps vous savez que le Bitcoin est une monnaie virtuelle ne dépendant d’aucune banque centrale et qui permet anonymement de régler des achats en ligne sans taxe et sans intermédiaire. Plus fort, il est possible d’échanger ses Bitcoins contre d’autres monnaies ce qui en fait une véritable devise monétaire sujet à la spéculation. Certains petits malins, pionniers du Bitcoin, sont même devenus millionnaires puisque, depuis avril 2010 où 1 Bitcoin valait 0,3 $, le cours s’est envolé à 978 $ en août dernier. Stocké dans un portefeuille digital (un simple logiciel), les transactions sont chiffrées : on ne sait pas qui envoie et qui reçoit l’argent ce qui, pour certains, favoriseraient les commerces illicites. D’ailleurs, tout le monde a commencé à parler de Bitcoin lors de la fermeture du site Silk Road, un supermarché de la drogue en ligne. Pourtant, Bitcoin n’est pas un concept créer par des mafieux. Il s’agit d’une expérience à l’échelle mondiale…

Qui l’a créé et comment ça fonctionne ?

Officiellement, la monnaie a été créée par Satoshi Nakamoto un Japonais de 37 ans, mais ce dernier n’a aucune existence légale. On peut donc en déduire que cette ou ces personnes souhaitent garder l’anonymat. Le nombre de Bitcoin est déterminé à l’avance par un algorithme et n’atteindra son volume maximal que dans quelques dizaines d’années. En attendant l’arrivée de ce «plafond», la monnaie est générée automatiquement par le «minage». Les «mineurs» effectuent des calculs pour le réseau afin de confirmer des transactions. Comme récompense pour leurs services, ils collectent des pourcentages de Bitcoin pour chaque mouvement validé.

Grâce à une adresse chiffrée unique, vos précieux Bitcoins sont transférés sur votre ordinateur ou mobile

Tout n’est pas rose au pays du Bitcoin

Bien sûr, un modèle de monnaie qui échappe à tout contrôle, même à son concepteur, s’est attiré les foudres des banques et des gouvernements. La Réserve fédérale des États-Unis, les banques de Chine, de France, de Norvège et l’Autorité bancaire européenne ont toutes mis en garde les utilisateurs. Car outre le risque de se faire voler son argent par des sites non homologués ou de voir son cours descendre plus bas que terre, il existe aussi le risque de piratage… Le site MtGox, encore leader l’année dernière, en a dernièrement fait les frais. A l’heure où nous écrivons, ce dernier a en effet cessé toute activité. Selon les responsables, un bug dans le protocole a permis de trafiquer les transactions pour faire croire qu’elles n’aboutissaient pas. Dans ce cas, les Bitcoins sont renvoyés à la personne qui a initié la transaction. Le fraudeur se retrouve donc avec le beurre et l’argent du beurre. Au final ce sont pas moins de 350 millions de dollars qui se sont envolés sur les derniers mois ! S’il s’agit d’un trojan, on peut se poser des questions quant à la sécurité générale du système et s’il s’agit d’un «inside job» le problème est le même. Les six plus grosses plates-formes du milieu ont annoncé vouloir rassurer les clients et le public. Encore faut-il savoir le fin mot sur la catastrophe MtGox avant de dire que tout va bien à Madame la Marquise…

Nos liens

Un bon site pour aller plus loin : www.bitcoin.fr

Une liste de bourses d’échange sûres : http://howtobuybitcoins.info

Le porte-monnaie officiel Bitcoin-QT : http://bitcoin.org/fr/telecharger

Que faire avec vos Bitcoins ? : http://goo.gl/oAg5cS