Bitcoin : le système envoie Christine Lagarde à l’attaque

À chaque fois que le Bitcoin fait parler de lui pour ses résultats spectaculaires, le « système » sonne la charge. Dernièrement, c’est carrément Christine Lagarde, ceinture noire 6ème dan d’économie qu’on a envoyé sur BFM TV pour cracher sur le crypto-actif qui pèse maintenant 545 milliards de dollars… Pourquoi ?

Alors qu’Elon Musk s’intéresse de plus en plus au Bitcoin (Tesla vient d’en acheter 1,5 milliard de dollars) et que le fonds d’investissement BlackRock vient d’autoriser à ses employés à intégrer le Bitcoin dans leur portfolio, de plus en plus de personnes veulent acheter du Bitcoin ou des crypto-actifs.

Et bien sûr, ça ne plait pas du tout aux banques centrales. C’est ainsi que Christine Lagarde, ancienne Directrice générale du FMI et Présidente de la banque centrale européenne depuis 2019, a profité d’un passage sur BFM TV pour jeter une crotte de nez sur le Bitcoin :

« Ce n’est pas une monnaie. Les cryptoactifs, ce n’est pas une monnaie. C’est un actif hautement spéculatif ». Puis : « Ce qu’il faut simplement, c’est que les consommateurs ne soient jamais spoliés et soit parfaitement informés de la nature du risque qu’ils prennent. »

Merci Christine, mais les idiots que nous sommes savent très bien que le Bitcoin n’est pas un PEL.

Et Captain Obvious de rajouter que les cryptomonnaies « participent souvent au financement d’un certain nombre de commerces qui se passent sur le Dark Web ». Jean-Pierre Pernaud n’aurait pas fait mieux. L’éternel laïus sur le Bitcoin qui finance les pédosatanistes d’Al-Qaïda. Christine, 2013 a appelé, elle voudrait que tu lui rendes son argument bancal ! Encore mieux, Christine Lagarde émet le souhait de réguler les cryptomonnaies. On attend de savoir comme elle va s’y prendre…

Mais faisons le tour de ce que dit Mme Lagarde :

1/ Le Bitcoin n’est pas une monnaie

Si, car on peut acheter des choses avec.

2/ Le Bitcoin est un actif hautement spéculatif

Oui, comme certaines actions cotées en bourse (souvenez-vous de Eurodisney, Eurotunnel…)

3/ Le Bitcoin sert à acheter des choses illégales

Ben… comme l’argent liquide en fait.

Pourquoi le Bitcoin gène ?

La question qu’on doit se poser, c’est pourquoi Mme Largarde se positionne contre le Bitcoin ? Nous avons notre petite idée… Connaissez-vous la Loi Sapin 2 ? Il s’agit d’un dispositif qui bloquerait les épargnes des particuliers en cas de crise économique (assurance vie, épargne retraite, etc.) Fake news ? Complotisme ? C’est déjà arrivé en Italie en 1992 (ponction sur les dépôts bancaires) et à Chype en 2013 (ponction sur les comptes supérieurs à 100 000 €). Bref, piocher dans l’épargne des gens pour rembourser les milliards de dettes est une possibilité, mais si les gueux ne veulent plus jouer les esclaves et se mettent à délaisser le Livret A (et son taux d’intérêt ridicule de 0,5%) cela ne fonctionne plus !

Où acheter du Bitcoin en toute sécurité ?

Si vous avez envie d’acheter du Bitcoin pour investir, acheter ou spéculer, nous ne pouvons que conseiller Coinhouse. Cette société française est le premier acteur enregistré auprès de l’Autorité des Marchés Financiers. C’est du sérieux, n’en déplaise à Madame Lagarde. La compagnie propose d’acheter du Bitcoin, mais aussi 16 autres cryptomonnaies (Litecoin, Bitcoin Cash, Ethereum, etc.) Coinhouse permet aussi de garder vos Bitcoins gratuitement sur sa plate-forme ou de les basculer vers un «wallet» comme les coffres-forts sécurisés Ledger (il y a une promo en ce moment).

bitcoin
Coinhouse c’est une interface claire en français, de petites commissions et la possibilité de garder vos cryptomonnaies en sécurité…