Bitcoin : le changement d’imposition favorable aux plus modestes ?

Les plus-values liées aux cryptomonnaies sont taxées en France à 30%. Impossible d’y échapper. Sauf que la commission des Finances de l’Assemblée nationale voudrait changer la fiscalité et permettre aux ménages modestes de choisir pour une alternative qui serait plus avantageuse…

Alors que le Bitcoin revient en force et vient de franchir la barre des 60 000 dollars pour la première fois depuis 6 mois, les contribuables français les plus modestes vont peut-être pouvoir choisir une autre alternative à la « flat taxe » de 30% sur les plus-values liées aux actifs numériques. Car c’est comme ça que cela fonctionne : à la fin de chaque année fiscale, les contribuables qui ont gagné de l’argent avec les cryptomonnaies doivent les déclarer et une taxe de 30% est prélevée. Cette dernière est constituée d’un impôt forfaitaire de 12,8 % et de prélèvements sociaux à hauteur de 17,2 %. Sauf que si vous avez un taux d’imposition inférieur à 12,8 % (sale pauvre !), c’est désavantageux. Il s’agirait donc de supprimer cette « flat taxe » injuste et de déclarer les bénéfices liés aux cryptos avec le reste de ses revenus.
Attention, cet amendement a été adopté en commission, mais il faudra que le projet de loi qui englobe tout ça soit également adopté à l’Assemblée…

Avec un stablecoin indexé sur l’Euro, évitez la déclaration d’impôt !

Il faut dire que la déclaration, simple sur le papier est vite laborieuse. Car une fois que l’on a calculé son bénéfice (pas facile avec des gains, des pertes, plusieurs cryptos, etc), on se retrouve à déclarer des miettes, ce qui encourage Monsieur Tout-le-Monde à ne tout simplement pas déclarer ses 100 ou 300 € de plus-value. Car la règle est tordue et elle s’applique même si les gains ne sont pas sur un compte en banque et dès qu’elles ont été converties en FIAT (euros, dollars, etc.)

bitcoin
Le formulaire Cerfa n°2042-C de déclaration de revenus complémentaires permet de déclarer vos plus-values relatives aux «cessions d’actifs numériques». Il pourrait bientôt changer pour privilégier les plus modestes…

La solution ? Ne pas convertir vos gains en monnaie, mais en EUR-L ! Il s’agit d’une cryptomonnaie stable qui a une valeur égale à l’Euro. Cette « stablecoin » a un autre avantage : il est possible de basculer vos investissements en EUR-L sans payer de taxe sur les plus-values à chaque mouvement. Vous pouvez donc vendre Bitcoin, Ethereum (ou autres) à la hausse et racheter à la baisse tout en mettent gardant vos gains en EUR-L. Alors certes vous paierez vos impôts, mais ce sera plus facile de le faire, sans erreur et en une seule fois !

Coinhouse, le premier acteur français sur les cryptomonnaies

Si vous voulez essayer cette méthode sachez que vous pouvez acquérir de l’EUR-L chez Coinhouse avec une commission de seulement 1,49%. Cet acteur français reconnu et enregistré auprès de l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) permet d’acheter, de vendre et de suivre les marchés depuis la même interface. Il est possible de choisir parmi 35 cryptomonnaies des plus classiques (Bitcoin, Ethereum, Cardano, Litecoin, Ripple…) aux plus récentes et prometteuses. Chez eux out est très bien expliqué, l’interface est en français et l’inscription est rapide. Il est même possible d’obtenir des conseils personnalisés pour vos investissements.