News

Bientôt un psy dans votre poche ?

emotionsense
Après le coaching sportif ou diététique, va-t-on voir arriver sur nos smartphones des applis d'assistance psychologique ? L'Université de Cambridge se penche sérieusement sur la question.
Est-il possible de déterminer notre humeur en interrogeant notre téléphone ? C’est en tout cas ce sur quoi travaille une équipe de chercheurs de l’Université de Cambridge. La très sérieuse étude qu’ils mènent actuellement repose sur le fait que nos smartphones, largement dotés de capteurs et de senseurs de toutes sortes, sont en mesure d’enregistrer quantité de données pouvant influer sur notre état psychologique, ou révéler certaines dispositions d’esprit. Le GPS permet de déterminer dans quel environnement nous nous trouvons, le micro donne une mesure du bruit ambiant, le nombre de coups de fil et de SMS échangés illustre notre degré d’interaction avec nos semblables, gyroscope et accéléromètre indiquent notre degré d’agitation…

Si le sujet vous intéresse, n’hésiter pas à participer à cette étude : afin de collecter les données nécessaires, l’équipe vient de publier une appli sur Google Play, intitulée Emotion Sense, que vous pouvez télécharger gratuitement sur votre téléphone. Celle-ci enregistre en continu les paramètres évoqués ci-dessus – avec votre accord sur chaque point et une garantie formelle de confidentialité – et vous interroge régulièrement sur votre humeur. Vous êtes ainsi amené à répondre à quelques questions élémentaires, et à évaluer votre degré d’activité et votre niveau de satisfaction de façon simple, imagée, en plaçant un point sur un graphique à deux axes.

Emotion Sense ne vous donne donc pas (encore) d’indication sur votre état psychologique : c’est vous, au contraire, qui renseignez l’appli sur ce point. Les informations ainsi recueillies permettront d’établir des statistiques, de découvrir peut-être des corrélations intéressantes, et qui sait de mettre au point des applis qui sauront, sinon mesurer votre degré de bonheur, du moins souligner les périodes propices à telle ou telle activité. On peut aussi imaginer que votre psy ne se contente plus de vous faire parler, mais vous demande également les relevés effectués par votre téléphone !