News

Autonomie : à quand des mobiles vraiment endurants ?

Souvent reléguée derrière les performances pures, le design ou les fonctionnalités, l'autonomie d'un appareil mobile n'en reste pas moins un critère d'achat important. Face au déluge de puissance qui se fait généralement au détriment de l'endurance, certains constructeurs explorent des pistes et remettent l’autonomie au premier plan.

Le processeur, l’écran, la mémoire interne, les finitions, les connectivités, les fonctionnalités… Les fabricants ont tendance à privilégier ces critères pour se démarquer. Pourtant, il en est un sans qui ces derniers sont inutiles : l’autonomie. En effet, une fois votre batterie à plat, votre smartphone rend presque autant service qu’une brique ou qu’une butée de porte haut de gamme.

En ce sens, la course à la puissance de feu doit se faire en parallèle de la course à l’autonomie.

Qui dit écran QHD, dit consommation énergétique plus importante. Si la taille des écrans des mobiles s’agrandit, celle des batteries embarquées a tendance à stagner. Or, il est reconnu que l’écran allumé et la luminosité de ce dernier sont les processus les plus gourmands. Il suffit de s’en rendre compte en ouvrant les Paramètres puis en touchant Batterie.

 

Il n’y a pas que la taille qui compte

 

D’après une étude menée par Phone Arena, l’autonomie de nos appareils mobiles ne dépend pas uniquement de la capacité annoncée de la batterie. Le fameux nombre suivi du mAh que vous lisez sur la notice. L’optimisation logicielle reste l’un des moyens de tirer efficacement vers le haut l’autotomie d’un mobile. Les Moto X Play (plus de 10 heures en utilisation poussée) et le Samsung Galaxy A5 (plus de 12 heures dans les mêmes conditions) sont les parfaits exemples d’une interface logicielle au service de l’autonomie. À vouloir être trop clinquante, la surcouche pénalise l’endurance du mobile.

Les constructeurs tentent de limiter les dépenses énergétiques en creusant du côté de l’optimisation logicielle. Depuis Android Lollipop, un mode d’économie d’énergie est présent en natif sur nos mobiles. Bien avant, des constructeurs l’ont intégré via leur surcouche (Samsung, Huawei, Sony…) avec plus ou moins de réussite. Si leur emploi tire clairement vers le haut la durée de vie de votre batterie (de 15 à 25 % de l’autonomie globale), c’est au détriment des fonctionnalités du mobile. Les performances globales de ce dernier sont tirées vers le bas (oubliez le gaming) et certains processus stoppés (plus de synchronisation de données avec vos différents comptes). La solution est donc ailleurs.

 

Quelles solutions pour demain ?

 

Outre la question logicielle, les fabricants tentent d’explorer la piste matérielle. Samsung et LG, s’appuyant sur la technologie AMOLED de l’écran de leur dernier haut de gamme (le G5 et le S7), tentent de maîtriser le processus le plus gourmand de leurs mobiles. Via la fonctionnalité Always On, des informations seront affichées en niveaux de gris en permanence. Ainsi, les constructeurs nous promettent une dépense énergétique plus maîtrisée que lorsque l’écran s’allume pour vous avertir de la réception d’une nouvelle notification.

 

Google pense aussi à notre batterie. Avec la fonctionnalité Doze (voir page 46-47), présente sur Android 6.0 Marshmallow, les applis peu utilisées sont mises en « hibernation ». Ces dernières sollicitent ainsi moins la batterie. Sur la dernière version de notre cher OS, l’interface logicielle est optimisée. Bon nombre d’utilisateurs constatent des gains d’autonomie une fois la migration effectuée (30 % de l’autonomie globale d’après une série de tests poussés réalisée par Clubic). Si les constructeurs suivent et font de bons choix côté matériel (batterie plus importante, écran moins gourmand…), l’année 2016 promet quelques belles prouesses pour nos écrans. Découvrez ci‑dessous 5 appareils qui veulent du bien à votre autonomie.

 


 

5 mobiles au service de l’autonomie

 

Asus ZenFone Max :

23 heures en lecture vidéo, 38 heures en surf sur le Web… malgré une épaisseur de 5,2 mm et une batterie de 5 000 mAh, ce mobile réussit le tour de force d’allier endurance et format compact.

 

>> Voir le test de l’appareil

 

Asus Zenfone Max, un appareil dédié à l'autonomie

 

Oukitel K1000 :

Tenir 10 jours sans recharger son mobile, c’est possible avec le Oukitel K10000 (pour sa batterie de 10 000 mAh). Ce faux smartphone durci est un exemple d’endurance, mais pas de discrétion.

>> Voir le test complet du Oukitel K10000

 

Le YotaPhone 3 :

Conçu par ZTE, ce prochain mobile à double écran a la particularité d’en posséder un utilisant la technologie E-ink. Beaucoup plus économique, lorsque vous lisez ou surfez sur le Web.

 

Ulefone Power :

Avec sa batterie de 6 050 mAh fabriquée par Sony, le Power du constructeur chinois Ulefone tient 4 jours en usage normal, environ 63 heures en appels. Le tout avec un design réussi.

 

Une batterie colossale sans compromis sur le design

 

 

Samsung Galaxy S7 :

Le fleuron haut de gamme de Samsung promet une autonomie aux alentours des 15 heures en utilisation continue. Comme quoi c’est possible de concilier design premium et endurance.

 

>> Voir la fiche du Samsung Galaxy S7

 

Etiquettes