• Rechercher
Accueil ► News ► Decryptage ► Arnaque aux SMS La Poste ou Colissimo : comment se protéger

Arnaque aux SMS La Poste ou Colissimo : comment se protéger

Crédits : Pixabay

C’est l’escroquerie à la mode pendant cette période des fêtes de fin d’année. Il s’agit d’un SMS qui vous demande de régler des frais d’affranchissement pour recevoir votre colis. Voici quelques conseils pour se prémunir de cette arnaque.

Nous vous parlions il y a quelques jours dans nos colonnes d’une arnaque qui sévit sur le BonCoin. En ce lendemain de Noël, c’est une autre escroquerie que nous allons évoquer. Elle concerne à peu près tous les transporteurs de colis en France, comme la Poste, DPD, Colissimo, UPS ou GLS par exemple. Le principe est simple. Vous allez recevoir un SMS provenant soi-disant de l’un de ces services de livraison. On vous demande de régler des frais d’affranchissement pour recevoir votre colis.

Les délinquants profitent des périodes des fêtes pour espérer tomber sur quelqu’un qui par chance a fait ses achats de Noël sur Internet. Cette arnaque reprend le mode opératoire du phishing. En effet, le but n’est pas de vous faire payer ces quelques euros demandés pour l’affranchissement. Les hackers veulent récupérer votre numéro de carte bleue. Pour ce faire, le texto contient un lien qui vous redirigera vers le site de la Poste ou d’un autre service de livraison.

Les pirates reproduisent l’interface des sites de ces sociétés de transporteur pour berner leurs victimes. Pour régler vos frais d’affranchissement, on va évidemment vous demander de sortir votre carte bleue. Voilà comment les escrocs récupèrent vos coordonnées bancaires. Ils pourront ensuite soit l’utiliser sur Internet, ou la revendre sur la dark web (choix privilégié par la plupart des hackers).

Voici quelques astuces pour se prémunir contre ce genre d’escroqueries :

  • Toujours bien vérifier l’identité de l’expéditeur du SMS
  • Jetez systématiquement un œil sur l’URL : en l’occurrence, si ce n’est pas une adresse officielle du type laposte.fr mais tout autre chose, ce n’est jamais bon signe
  • Prenez le temps de lire le contenu : les hackers ne sont pas vraiment des cadors de la langue française et il peut y avoir des fautes d’orthographes, ce qui est souvent un bon indicateur sur l’authenticité d’un site ou non
  • N’obéissez pas bêtement : la Poste vous a-t-elle déjà demandé de payer pour recevoir un colis ? Jamais
  • Même si les sites des hackers peuvent être très ressemblants aux sites originaux, il subsiste des différences (logo, onglet, etc.).
  •  Prenez le réflexe de pas ouvrir les liens présents dans des mails dont l’origine vous est inconnue

Auteur
Kevin Dachez

À la rédaction, Kevin s'occupe des News. Il est tellement bon le bougre qu'on a essayé de nous le voler plusieurs fois. Bon, à chaque enlèvement on nous le ramène. Il faut dire que, malgré ses qualités, Kevin est adepte des dégradés sous Photoshop qui sentent bon la crise d'épilepsie et la rupture d'anévrisme...

Tous les articles
Auteur Kevin Dachez