• Rechercher
Accueil ► News ► Decryptage ► Application de rencontres : des chatons à la place des photos de pénis !

Application de rencontres : des chatons à la place des photos de pénis !

Crédits : Pixabay

L’application de rencontres Once a développé une intelligence artificielle capable de détecter les photos de pénis et de les remplacer par des chatons. De quoi passer du sordide au tout mignon.

L’exhibition sexuelle a trouvé un formidable terrain de jeux sur Internet, et plus particulièrement sur les applications de rencontres. Il est malheureusement très fréquent de recevoir des photos de pénis, ou d’autres images à caractère sexuelle sur ces sites. Pour lutter contre cette forme de cyberharcèlement, certaines applications de rencontres innovent, à l’instar de Once.

Pour rappel, Once est une application de rencontres qui privilégie une approche différente du consumérisme à la Tinder. Ici, pas de swipe à volonté, et pas d’impression de faire de son marché. Once propose un seul profil par jour, et c’est tout. Cette méthode filtre de manière assez efficace les profils qui ne sont pas très sérieux.

Les chats, l’arme ultime contre les pénis

Pour contrer les fameuses dick pics (photo de pénis), Once s’est dotée d’une toute nouvelle intelligence artificielle. Les développeurs de l’application ont travaillé sur un algorithme assisté par cette IA pour détecter les images de nudité ou à caractère sexuel. Si de telles images sont repérées, l’IA les remplace immédiatement par des photos de chatons !

La récupération des données nécessaires pour mettre en place ce nouvel algorithme a été relativement facile. Les photos de nu sont évidemment assez courantes sur le Web, et nous avons pu ainsi entraîner l’algorithme sur des millions d’images et de photos de nus pour le rendre le plus précis possible”, raconte Guillaume Sempé, CTO de Once, dans les colonnes du journal 20 minutes.

Néanmoins, Once ne veut pas brider les conversations de ses utilisateurs, qui ont au demeurant tout à fait le droit de s’envoyer des photos dénudées. De fait, si le destinataire le souhaite, il peut déverrouiller la fonction et accéder malgré tout à la véritable photo, sans le chaton. “Les utilisateurs peuvent choisir de désactiver cette nouvelle fonctionnalité. Notre intention n’est pas de limiter les échanges, mais simplement de protéger les utilisateurs au sein de notre application et en même temps de les sensibiliser sur la question du consentement”. 

Source : 20 Minutes


Auteur
Kevin Dachez

À la rédaction, Kevin s'occupe des News. Il est tellement bon le bougre qu'on a essayé de nous le voler plusieurs fois. Bon, à chaque enlèvement on nous le ramène. Il faut dire que, malgré ses qualités, Kevin est adepte des dégradés sous Photoshop qui sentent bon la crise d'épilepsie et la rupture d'anévrisme...

Tous les articles
Auteur Kevin Dachez