Apple censure la plus grosse application de Coran en Chine

La Chine est le plus gros marché d’Apple, alors lorsque l’Empire du Milieu fait les gros yeux, la firme à la pomme est au garde à vous. Dernièrement, l’appli Quran Majeed a tout simplement été retirée de l’App Store à la demande de Pékin….

Quran Majeed (Coran Majeed sur l’ App Store ou le Google Play Store francophone) est une application très populaire qui permet de lire et de se faire lire les textes sacrés de l’islam. Mais bizarrement, Apple a retiré l’appli de son magasin chinois suite à une demande des autorités locales. Utilisée par 35 millions de musulmans dans le monde sans n’avoir jamais posé le moindre problème jusqu’ici, Coran Majeed est accusée par Pékin de contenir des textes « illégaux », sans plus de précision. Du côté du développeur de l’appli, on est aussi dans le flou. Ils attendent de plus amples informations de la part des Chinois tout en essayant de contacter l’organisme en charge de ces décisions.

Le Coran pas en odeur de sainteté ?

Même si le gouvernement chinois reconnaît officiellement l’islam comme religion, certains voient un rapport entre la suppression de l’application et les mesures prises contre le peuple ouïghour à majorité musulmane. Apple se cache derrière sa politique en matière de droits de l’homme qui peut se résumer à : « même si nous ne sommes pas d’accord, nous sommes obligés de nous conformer aux lois locales ». C’est notamment ce qu’ils ont dernièrement fait en Russie (conjointement avec Google) avec la mise en retrait de l’application de « smart voting » de l’opposant Navalny. On savait que la Chine était très susceptible sur Taïwan ou Tian’anmen, mais en ce qui concerne le Coran, c’est une nouveauté. Attention, pour mieux faire passer cette censure, Pékin utilise une astuce pour faire passer la pilule.

T’as le permis ?

Car ce n’est pas la seule application qui a disparu. Dernièrement Bible App by Olive Tree a été retiré, mais cette fois sur décision de développeur lui-même. En effet, pour distribuer en Chine une application avec un contenu éditorial (livre ou magazine), il faut maintenant un permis. Sans ce permis, les responsables ont préféré retirer l’application du Store pour éviter de courroucer le géant chinois. Mais même les plus gros ne s’y risquent pas puisqu’Audible, le service de livre audio d’Amazon a retiré son application de l’Apple Store en Chine continentale.

cook
Tim Cook est aussi prompt à se coucher devant Pékin qu’à se dresser devant Trump. Un vrai gymnaste.