• Rechercher
Accueil ► News ► Decryptage ► Apple bannit Clearview AI de l’App Store

Apple bannit Clearview AI de l’App Store

L’application Clearview AI, connue pour sa technologie de reconnaissance faciale, vient d’être supprimée de l’Apple Store par Apple. Elle ne respectait pas les conditions d’utilisation du market place.

Parmi les possibilités offertes par l’App Store, il y en a une particulièrement appréciée des entreprises : pouvoir publier une application sur le market place tout en y bloquant l’accès au grand public. Pratique pour les sociétés qui veulent partager une appli avec leurs employés en interne, ou avec uniquement certains partenaires commerciaux.

Bien évidemment, cette fonctionnalité est sujette à des règles dictées par Apple, et en l’occurrence les entreprises intéressées doivent signer et respecter le certificat d’entreprise. Et en cas de non-respect de ce contrat, la marque à la pomme se réserve le droit de bannir les applications dissidentes. Et c’est exactement ce que vient de faire la firme de Cupertino avec ClearView AI.

Pour rappel, cette start-up australienne a crée un système de reconnaissance faciale dont la base de données s’élève d’ores et déjà à plus de trois milliards de visages ! Une telle technologie a rapidement suscité l’intérêt de nombreuses forces de l’ordre et services de renseignements autour du globe et aujourd’hui ClearView vend ses services au plus offrant.

Or, pour faciliter l’accès à son application de reconnaissance faciale, ClearView a fait une demande à Apple pour la diffuser sur l’Apple Store. Seuls les partenaires commerciaux comme le FBI ou les services de l’immigration américains pouvaient y accéder. En tout cas, c’est ce qui était prévu.

Une application qui ne peut pas devenir public

En effet, ClearView a profité d’une faille de sécurité pour rendre son application disponible pour tous ! Nos confrères du site TechCrunch ont réussi à trouver l’application dans un espace de stockage Amazon S3 en libre service. Cette appli permettait aux internautes de profiter d’une localisation GPS de pointe, d’un scanner de permis de conduire et d’autres joyeusetés dignes d’un film d’espionnage.

Ce n’est pas la première fois qu’Apple révoque le certificat d’entreprise d’une société ou d’un développeur. La firme de Cupertino a par exemple déjà refusé d’accorder à nouveau des certificats d’entreprises à Google et Facebook. Les deux géants du web avaient la fâcheuse tendance à distribuer à un trop grand nombre de clients leurs applications, ce qui dépassait de loin pour Apple la notion “de diffusion en interne seulement ou à quelques clients spécifiques”.

Source : Presse Citron


Auteur
Kevin Dachez

À la rédaction, Kevin s'occupe des News. Il est tellement bon le bougre qu'on a essayé de nous le voler plusieurs fois. Bon, à chaque enlèvement on nous le ramène. Il faut dire que, malgré ses qualités, Kevin est adepte des dégradés sous Photoshop qui sentent bon la crise d'épilepsie et la rupture d'anévrisme...

Tous les articles
Auteur Kevin Dachez