• Rechercher
Accueil ► News ► Decryptage ► Android : ce malware peut vider votre compte en banque !

Android : ce malware peut vider votre compte en banque !

Crédits : Pixabay

Le malware Faketoken est capable d’envoyer à votre place des milliers de SMS vers l’étranger. Le coût des communications se répercutent directement sur votre compte bancaire.

La société spécialisée en sécurité informatique Kaspersky vient encore une fois de faire une découverte inquiétante. Les experts ont retrouvé la trace d’un malware activé en 2014 : Faketoken. Tout comme le malware Ginp, Faketoker a pour principal objectif de dépouiller sa victime et de vider entièrement son compte en banque.

Pour se faire, le logiciel malveillant procède par étape. Il doit d’abord s’emparer des identifiants et mots de passe de l’application bancaire de la cible. Les hackers ont pour cela une méthode bien rodée. Ils récréent l’interface de l’appli bancaire en question, afin de fausser la victime, qui croit se connecter sur la Poste, la Banque populaire, etc.

De là, Faketoken rentre dans sa deuxième phase. À ce moment précis, le maliciel envoie par milliers des SMS vers l’étranger via le forfait de la victime. Les destinations sont diverses et couvrent le monde entier. Ici, chaque texto envoyé est directement facturé sur votre compte bancaire. Comment ? “Le logiciel malveillant utilise la carte de crédit enregistrée pour recharger l’abonnement mobile”, précise Kaspersky.

Des milliers de textos vers l’étranger

Hormis si vous êtes titulaire d’un forfait avec les communications illimitées vers l’étranger, le montant des factures peut vite devenir faramineux. Histoire de rendre la manœuvre un peu perverse, les textos envoyés n’apparaissent pas dans l’application message. Pour vérifier si vous êtes victime de cette supercherie, il faut surveiller régulièrement ses relevés bancaires, afin de déceler toute irrégularité.

Pour l’heure, le malware FakeToken ne s’est pas propagé sur le Play Store mais il se diffuse pour l’instant via des APK d’applications vérolées, des ersatz d’applis populaires partagées sur la toile. Néanmoins, il est possible que le maliciel trouve le chemin du market place de Google tôt ou tard.

Pour éviter d’en être victime, le mieux est encore de s’équiper avec un bon antivirus gratuit pour Android. Vous pouvez d’ailleurs retrouver nos listes des meilleurs logiciels antiviraux ici.


Auteur
Kevin Dachez

À la rédaction, Kevin s'occupe des News. Il est tellement bon le bougre qu'on a essayé de nous le voler plusieurs fois. Bon, à chaque enlèvement on nous le ramène. Il faut dire que, malgré ses qualités, Kevin est adepte des dégradés sous Photoshop qui sentent bon la crise d'épilepsie et la rupture d'anévrisme...

Tous les articles
Auteur Kevin Dachez