Android veut imposer les applications 64 bits

C’est un pas qu’a déjà franchi Apple dès juin 2017 en bannissant définitivement les applications à 32 bits, et en limitant ses plates-formes aux applications fonctionnant uniquement en mode 64 bits.

Google a donc lui aussi décidé de passer ce cap quasiment deux années après. La difficulté réside dans la présence de beaucoup trop de smartphones fonctionnant sous les applications 32 bits qui n’arriveront pas à supporter les nouvelles applications «64 bits only».

Car si un smartphone puissant va sans problème gérer le 64 bits (à condition que sa puce soit compatible), mais aussi 32 bits (car qui «peut le plus peut le moins»), ça ne sera pas le cas à chaque fois, car le but est de passer à un mode 64 bits exclusif. Problème que ne rencontre pas Apple, car elle produit un système d’exploitation destiné uniquement à ses appareils tandis que Google le fait pour une quantité astronomique de mobiles.

Rappelons à nos lecteurs que la différence en 32 et 64 bits est la même que la différence entre une autoroute à 4 ou à 8 voies. Les données ne sont pas 2 fois plus rapides, mais il en arrive 2 fois plus dans le même laps de temps. Bien sûr, dans la pratique ce n’est pas exactement le cas : il y aura toujours un boulet pour coucher son 36 tonnes au milieu de la route ou un politicien pour oublier de rénover la portion Mantes-la-Jolie/Val-de-Reuil parce qu’il a acheté une œuvre d’art en forme de bidet crotté pour 2,3 millions d’euros, mais vous voyez qu’en théorie, le 64 bits c’est mieux. Le but est d’économiser de la RAM et d’éviter la chauffe autant que faire se peut.

Seulement voilà, il va falloir imposer le concept aux développeurs d’applications puisqu’à l’horizon 2021, Google entend imposer à tous les développeurs d’applications de mettre sur le PlayStore des APK uniquement 64 bits. On ne sait pas encore si ces derniers seront libres de proposer aussi une version uniquement 32 bits… Eh oui, il y a toujours des utilisateurs qui changent leurs appareils tous les 6 ou 7 ans et pour eux, la pilule sera difficile à avaler. Notons quand même que de plus en plus de puces ARM qui équipent nos smartphones sont compatibles avec le mode 64 bits… Si vous n’êtes pas sûr, tapez le nom de la puce qui équipe votre appareil sur Google et si votre SoC est au-dessus ou égal à un ARMv8, félicitations vous avez un appareil compatible 64 bits !