• Rechercher
Accueil ► News ► Aliyun, une contrefaçon d’Android made in China

Aliyun, une contrefaçon d’Android made in China

La semaine dernière, le marchand en ligne Alibaba annonçait sa volonté de dépasser iOs et Android sur le marché des OS mobile grâce à son Aliyun. Cette volonté a été renforcée par les rumeurs d’une alliance avec Acer en Chine. Google n’a pas apprécié, d’autant qu’aux dernières nouvelles, le marché d’applications d’Aliyun compterait de nombreuses applications Android piratées…

Ce qui devait arriver arriva ! En devenant leader mondial des OS mobiles, Android attise convoitise et jalousie. En pleine tourmente face à la colère vengeresse d’Apple, le système d’Android doit désormais faire face à une nouvelle menace : Aliyun. Ce système d’exploitation, développé par la firme chinoise Alibaba Group, est basé sur Linux, comme Android, mais la ressemblance ne s’arrête pas là. Dans le descriptif fait par Alibaba, il est stipulé que les téléphones et tablettes équipés d’Aliyun seraient compatibles avec les applications Android grâce à un émulateur intégré.

La réalité est un peu différente, et c’est le site Android Police qui met le doigt dessus. D’après le site américain, certaines applications présentes sur la boutique d’Aliyun le seraient sans l’autorisation de leurs développeurs. Ces applis auraient été prélevées depuis le Google Play et des sites de piratage d’applications.

Pour valider ses dires, Android Police s’appuie sur la déclaration d’Andy Rubin, patron de Google, confirmant que les applications Google présentes étaient piratées. Rien de surprenant, puisque depuis la brouille entre Acer et Google à propos du lancement d’un téléphone Acer/Aliyun en Chine, on voyait mal Google autoriser la distribution de ses applications phares sur la boutique d’Aliyun.

Le jeu Temple Run se retrouve illégalement sur le marché d'appli Aliyun. À droite, la version Android, à gauche, la version piratée.

Mais Google n’est pas la seule victime de ce piratage à grande échelle. De nombreuses applications à succès se retrouvent sur le Aliyun Store avec des noms de développeurs étranges. C’est le cas de Temple Run ou encore Endomondo Pro.

Andy Rubin a souhaité s’adresser à Aliyun à travers son compte Google +, « Le fait est que Aliyun utilise les outils, le framework et les exécutables d’Android. Et votre boutique d’application comprend des applis Android (incluant des applications piratées). Il n’y a donc aucun doute sur le fait qu’Aliyun est basé sur Android et se sert de tout le travail effectué sur cette plateforme ». Un post en forme d’avertissement, mais Andy Rubin laisse la porte ouverte, « si vous voulez profiter de l’écosystème d’Android, vous devrez être compatible. C’est simple, gratuit et en plus on vous aidera ».

Le problème pour Android, c’est que le système s’apprête à lancer les applications payantes en Chine. Et avec 170 millions d’utilisateurs, le marché s’annonce juteux. Le piratage à grande échelle serait une catastrophe, alors qu’un partenaire implanté sur ce même marché serait une aubaine.

Reste à savoir ce que choisira de faire Alibaba… avec ou sans les 40 voleurs.

Auteur
Michael Couvret

Mon téléphone : Nexus S, bientôt mythique, si si, vous verrez
Ma tablette : Transformer Infinity Pad... What else ?
Mon jeu préféré : Stair Dismount (sadique)
Mon appli préférée : Runtastic, pour une fois que la géoloc sert réellement à quelque chose !

Mon robot préféré : Tibob des Chevaliers Mask... toujours prêt à rendre service !
Mon objet fétiche : Le câble USB de mon Nexus S !
Citation : « Luke, je suis ton père... Naaaaaan » - Star Wars Ep. V

Tous les articles
Auteur Michael Couvret