• Rechercher
Accueil ► News ► Decryptage ► Alexa, Google Home et Siri vous écoutent à votre insu !

Alexa, Google Home et Siri vous écoutent à votre insu !

alexa siri google
Crédit : Tyler Lizenby/CNET

C’est ce que révèle une étude américaine… Les assistants vocaux de vos enceintes intelligentes s’activent accidentellement un certain nombre de fois par jour sans que vous n’ayez rien demandé et vous écoutent à votre insu !

Sous surveillance ?

On le sait les assistants vocaux sont de plus en plus utilisés, bien pratique, on les trouve à la maison, au bureau, dans les espaces publics mais qu’en est-il de la confidentialité et du respect de l’intimité des utilisateurs ? Qu’enregistrent donc Alexa, Ok Google, Siri ou encore Cortana? Des entreprises sont-elles en mesure d’exploiter ces enregistrements ? Pourquoi certaines se déclenchent sans aucune intention de la part des usagers ?

La question semble avoir intéressé un groupe chercheurs américains, de l’Université Northeastern située à Boston en collaboration avec des chercheurs du Collège Impérial de Londres, qui ont effectué un premier bilan après 6 mois d’expériences sur les modèles proposés par Amazon, Google, Apple et Harman Kardon. 

Procédés de recherches

Les principaux objectifs de la recherche sont de détecter si, comment, quand et pourquoi des haut-parleurs connectés s’activent de manière inattendue à partir de leur environnement. Pour cela les chercheurs ont fait tourner 125H durant des séries américaines et analysé les réactions des enceintes. Ils ont ainsi pu pointer les mots ou expressions permettant le « réveil » des appareils testés, sachant que, de base, les appareils sont configurés sur certains mots pour leur activation et qu’ils ont été testés dans la langue maternelle des appareils suivants :
► Google Home Mini 1ère génération (mot de réveil : OK / Hey / Hi Google)
► Apple Homepod 1ère génération (mot de réveil : Hey, Siri)
► Harman Kardon Invoke de Microsoft (mot de réveil : Cortana)
► 2 Amazon Echo Dot 2ème génération (mots de réveil : Alexa, Amazon, Echo, Computer)
► 2 Amazon Echo Dot 3ème génération (mots de réveil : Alexa, Amazon, Echo, Computer)

Les tests ont été reproduits à plusieurs reprises afin de s’assurer que l’activation des appareils était systématique sur les mots sortant de la configuration de base. Accompagnée de moyens de détection des différentes activations, l’équipe de chercheurs a pu tirer de premières conclusions et constater que la plupart des activations non commandées était dû à des mots de consonance voisine.

Fiabilité des produits

Selon l’étude citée par Futura-Sciences, celle qui se réveille le plus souvent par accident est l’Homepod d’Apple. L’enceinte confond par exemple “He clearly”, “And seriously”, ou encore “Hey sorry” avec “Hey Siri” et même “Faith’s funeral” (funérailles religieuses). L’assistant de Microsoft, Cortana, est juste derrière. Il se déclenche en entendant “Colorado” ou “Coming up”. Quant à “Alexa”, elle tend l’oreille lorsqu’un K ou un G s’ajoutent à une voyelle. C’est, par exemple, le cas pour “Pickles”. Elle se réveille même pour “Congresswoman” (députée). La Google Home Mini et l’Echo Dot de troisième génération sont moins sensibles aux fausses alertes. L’étude explique également que les enceintes apprennent de leurs erreurs puisqu’elles ne reproduisent que dans 8,44 % des cas la même erreur.

D’autres questions restent cependant en suspens et l’équipe continue ses recherches que vous pourrez suivre sur leur site : https://moniotrlab.ccis.neu.edu/


Auteur
Richard Romano

Il n'y a pas grand-chose à dire sur Richard. Bon camarade avec des odeurs corporelles limitées à leurs plus simples expressions, Richton erre à la rédaction le plus souvent à la recherche d'un Croix Bleu, d'un Stoptou ou d'un Batna. Parfois il travaille, mais trouve toujours une bonne excuse pour ne pas rendre un article à l'heure : "Mon père était bloqué à Roquefort-la-Bédoule alors j'ai dû...", "J'ai marché dans l'eau avec mes chaussettes donc..." et notre préférée "J'avais pas Internet alors j'ai envoyé des mails". Une épée.

Tous les articles
Auteur Richard Romano