Acheter, vendre, épargner, investir : le Bitcoin pour les nuls

Le Bitcoin vous intéresse, mais toutes ces histoires des monnaies virtuelles vous sont étrangères. Pourtant de plus en plus de personnes en parlent dans votre entourage et vous n’aimeriez pas passer à côté «d’un truc». Si vous avez 200, 500 ou 3000 € à épargner, le Bitcoin est une solution pérenne sur le long terme. On vous explique tout…

Il y a 10 ans, le 3 avril 2011, un Bitcoin coûtait 0,66 €. Il est affiché aujourd’hui à plus de 50 000 €. En mettant moins de 15 € dans cette crypto à cette époque, vous seriez millionnaire maintenant. Facile de rejouer le match d’autant qu’en 2011, personne ne parlait de Bitcoins ou alors pour en dire du mal. La première cryptomonnaie s’est pourtant construit petit à petit une respectabilité et de plus en plus d’institutionnels se mettent à croire aux cryptos : PayPal, MasterCard, Visa, Morgan Stanley… C’est maintenant BlackRock, premier fonds d’investissement au monde, qui a ajouté cet actif à son portefeuille pour le soumette à ses clients. Sans parler de Tesla, première valeur boursière, qui a transféré une partie de sa trésorerie en Bitcoin (1 milliard et demi, quand même !). Si c’est bon pour les riches, pourquoi ce serait mauvais pour vous ?

bitcoin
Après le pic de 2017, puis le pic de 2020, ne ratez pas le troisième épisode : la fin s’annonce d’enfer !

Un investissement qui ne dépend pas des banques

Le Bitcoin fonctionne sur l’offre et la demande avec une bonne dose de mathématique dans sa conception, mais il n’est pas nécessaire de savoir précisément comment cela fonctionne pour en acheter. Si vous avez quelques billets à placer, pourquoi ne pas tenter le Bitcoin plutôt qu’un Livret A à 0,5 % ? Et puis, en Bitcoin, la banque centrale européenne ne pourra pas venir chercher vos sous quand il faudra payer la «taxe COVID»…

Achat, vente, conseil, cours du Bitcoin : un seul site pour tout faire !

Il existe une quantité d’endroits où acheter des Bitcoins, mais pour ce faire, nous vous conseillons le site Coinhouse. Tout est en français sur le site et il suffit d’envoyer deux documents pour ouvrir un compte (carte d’identité et un petit selfie). Payez par virement ou carte bancaire et gardez gratuitement vos cryptos sur les serveurs sécurisés de la société. Vos cryptos ? Oui, car Coinhouse propose du Bitcoin, mais aussi de l’Ethereum, du Litecoin, du Cardano, du Ripple, du Polkadot, etc. Depuis le site, vous pouvez surveiller les cours, obtenir des conseils et bien sûr vendre vos Bitcoins pour des euros quand vous en aurez l’envie ou le besoin. Vous pouvez leur rendre une petite visite par ici pour en savoir plus et vous faire une idée.

bitcoin
Achat, vente : difficile de faire plus simple que Coinhouse…

Vol, piratage ? Pas d’inquiétude.

Vous avez peur que Coinhouse ne ferme la boutique et parte avec vos sous ? La société existe depuis 2014 et a été la première a être agréée par l’Autorité des Marchés Financiers Si vous ne devez choisir qu’une seule plate-forme, c’est celle-ci. Peur qu’un hacker ne vienne vous détrousser ? C’est un risque infime, mais bien réel. Pour cela, et à partir du moment où vous commencez à avoir un capital important à vos yeux, nous vous conseillons un portefeuille sécurisé comme les clés USB Ledger Nano. Le modèle Nano S ne coûte que 60 € et avec ce type d’appareil, vous êtes sûr que vos investissements sont en lieu sûr. N’ayez pas peur de perdre la clé ou qu’elle soit détruite. Même si un tank soviétique passe dessus, vous pouvez récupérer votre capital via un ingénieux système de mots de passe. Nous avons fait un article entier dessus, nous vous invitons à y jeter un coup d’œil.

bitcoin
Le Bitcoin peut prendre 20 % en une journée et perdre 20 % le lendemain. Cela peut sembler risqué. Il n’en est rien : si vous gardez votre investissement sur le long terme, vous serez gagnant. Le Bitcoin n’a pas encore atteint son sommet et ne l’atteindra pas avant de nombreuses années…

Et les impôts dans tout ça ?

Vous connaissez les impôts : dès qu’il y a moyen de se faire un billet, ils vont sauter sur l’occasion. Alors qu’en 2019, tout le monde tire encore à boulets rouges sur le Bitcoin, les impôts décident de taxer les plus-values sur les cryptos au titre d’actifs numériques. Merci Bercy.

Mais pas de panique de ce côté. Vous n’avez pas à déclarer vos Bitcoins, mais juste les gains une fois que vous avez converti vos Bitcoins en euros. Le prélèvement est de 30 % et vous n’avez rien à déclarer en dessous de 305 € de vente. Sur votre déclaration d’impôt, il faudra faire attention au Cerfa n°3616-bis concernant les comptes bancaires hors de France (pas besoin avec Coinhouse), n°2086 (détail de vos ventes de cryptos) et n°2042 C (somme des gains réalisés).

Pas vraiment sorcier, mais avant de vous prendre la tête sur votre future déclaration, il va falloir devenir riche. Commencez aujourd’hui !

bitcoin
Le formulaire Cerfa n°2042-C de déclaration de revenus complémentaires permet de déclarer vos plus-values relatives aux «cessions d’actifs numériques».

Laisser un commentaire