Applis Decryptage News

Absher : une appli pour fliquer sa femme

saoudie femme appli
Tout n’est pas rose pour les femmes dans la «monarchie absolue dynastique» d’Arabie Saoudite. Il y a eu pourtant des avancées voulues par le prince Mohammed Ben Salman : droit de vote (en 2011), autorisation de conduire, de se rendre à des manifestations sportives ou même de créer une entreprise...

Mais les habitudes ont la dent dure et pour preuve ce sont pas moins de 1000 femmes qui profitent chaque année de vacances à l’étranger pour ne jamais revenir dans le pays champion du monde de la peine de mort et de la consanguinité. Il faut dire que là-bas, les femmes doivent systématiquement avoir un tuteur (le mari, le papa ou à défaut le frère) pour se déplacer et se rendre là où elles le souhaitent, et que c’est ce même tuteur qui est chargé de signer des documents qui les concernent. Ça en fait des combats pour les féministes locales, et autrement plus cruciaux que l’hideuse écriture inclusive qu’on cherche à nous imposer ici…

Et à l’heure d’Internet et de la téléphonie mobile, le gouvernement saoudien a créé l’application Absher pour iOS et Android. Celle-ci peut servir à payer une amende ou faire différentes démarches administratives, mais elle sert aussi à pister les femmes du royaume. Si une femme présente son passeport pour quitter le territoire, son tuteur est immédiatement averti par une notification. Le tuteur peut alors empêcher la femme de sortir du territoire s’il n’était pas prévenu.

Il y a donc de plus en plus de cas de femmes qui tentent de voler le smartphone de leurs tuteurs ou de modifier le mot de passe pour se faire la belle… avec le risque de se prendre au passage quelques coups de fouet si la manœuvre est découverte. La technologie est décidément chose formidable dont on ne saurait se passer !

appli saoudie
«-Chéri, j’arrive je suis à…»
«-Oui, je sais où tu es espèce de connasse !»