5G : pour Orange, la France a un an et demi de retard

Selon le PDG d’Orange, la France est sérieusement à la traîne dans le déploiement de la 5G, accusant un retard d’un an et demi par rapport à d’autres pays européens. Pour le patron, la faute est à attribuer aux élus qui cherchent à ralentir l’installation de la 5G pour des préoccupations sanitaires ou écologiques.

Comme vous le savez peut-être, la 5G est officiellement lancée en France depuis le 18 novembre 2020. En tout cas sur le papier, car dans les faits, nous sommes encore loin du compte. Au mois de décembre 2020 et grâce au réseau d’Orange, la 5G est devenue une réalité dans une quinzaine de villes en France.

À l’heure actuelle, les quatre opérateurs ont activé leur réseau 5G respectif et une centaine de villes en France sont couvertes pour la 5G. Pour autant, on est encore loin d’une couverture maximale et il faudra attendre encore plusieurs mois avant de profiter de la 5G partout sur l’Hexagone.

Il faut dire que certaines municipalités ont tout fait pour ralentir le processus, en raison de diverses préoccupations sanitaires et écologiques. La ville de Lille attend par exemple que l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) rende son rapport en mars 2021 concernant les effets éventuels des ondes 5G sur notre santé. Avant la publication de ce rapport, pas de 5G dans la région lilloise. Même son de cloche à Rennes, où la maire a décidé de suspendre le déploiement de la 5G et d’attendre le rapport de l’ANSES. Mais bon, on pourra toujours compter sur certains maires pour remettre en question tout et n’importe quoi dans un but purement électoraliste : le moteur à explosion, la roue et pourquoi pas le feu (ils attendent sans doute le résultat d’une étude qui confirme que ça brûle) ?

La faute aux élus d’après Orange

Pour le PDG d’Orange Stéphane Richard, ces élus ne se rendent pas compte du retard d’ores et déjà accumulé par rapport à d’autres pays : « La France part avec près d’un an et demi de retard dans le déploiement de la 5G. Il est difficile de savoir aujourd’hui si elle le rattrapera », avoue-t-il dans une interview donnée au Journal du Dimanche ce dimanche 10 janvier 2021.

« Nous ne sommes en effet pas vraiment en avance dans le déploiement de cette technologie. Outre des problèmes de fond, la chronologie des derniers mois apporte une explication aux crispations récentes. La 5G est devenue, au printemps 2019, un thème de campagne pour les élections municipales, ce qui n’a pas facilité les choses, au contraire. Alors que les autorisations avaient été enfin accordées aux opérateurs », rage le PDG.

Pour rappel, en septembre 2020, le gouvernement a publié les résultats d’une étude prouvant que les ondes générées par la 5G ne sont pas dangereuses pour la santé. Les recherches ont été menées en collaboration avec le Conseil général de l’environnement et du développement durable, du Conseil général de l’Économie, de l’Inspection générale des finances et de l’Inspection générale des affaires sociales.

Vous faites partie des heureux éligibles à la 5G ? RED by SFR propose un forfait 5G de 130 Go à seulement 25 € : sans engagement et sans augmentation de prix. Ce dernier est valable dans ces grandes villes et leurs banlieues : Paris, Marseille/Aix-en-Provence, Bordeaux, Montpellier, Nice, Rouen, Orléans, Dijon, Strasbourg, Toulouse, Ajaccio et Nantes.