• Rechercher
Accueil ► News ► Decryptage ► La 5G en France ? Du nouveau au mois de septembre 2020 !

La 5G en France ? Du nouveau au mois de septembre 2020 !

5g enchères arcep septembre
Crédits : Pixabay

Les enchères pour l’attribution des fréquences 5G auront lieu les 20 et 30 septembre prochains. Les opérateurs bénéficieront de plus de libertés pour le lancement.

Auparavant prévues en mars et avril, les enchères pour l’attribution des fréquences 5G auront finalement lieu les 20 et 30 septembre prochain, comme vient de l’annoncer l’Arcep. L’autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse s’est enfin accordée avec les opérateurs français.

Durant ces enchères, les différents blocs de fréquences de 50 GHz et de 10 GHz réservés au réseau 5G seront proposés en plusieurs lots. Selon l’autorité indépendante, les FAI s’apprêtent à mettre sur la table pas moins de 2,14 milliards d’euros. Comme de nombreux évènements à travers le monde, le lancement de la 5G en France a été sérieusement retardé par la crise sanitaire.

Face à ce retard et aux pertes économiques engendrées, les opérateurs se sont divisés sur la marche à suivre. D’un côté, Free et Orange souhaitaient accélérer autant que possible le lancement, tandis que Bouygues et SFR appelaient tout simplement à un report des enchères en 2021.

À lire également : 5G – deux complotistes dans le Jura ont incendié une antenne au cocktail Molotov

L’Arcep ne veut pas que les autres réseaux soient oubliés

Pour Martin Bouygues, la priorité s’inscrivait plutôt dans le perfectionnement des réseaux existants comme la 4G et la fibre, “la 5G n’étant pas la priorité des Français”. Dans tous les cas, l’Arcep a pris une décision pour les opérateurs. Les attributions se feront donc en septembre. Histoire de ne pas forcer la main de Bouygues et SFR, l’organisme a choisi d’oublier l’obligation qu’avaient les opérateurs de déployer la 5G dans au moins deux villes dans l’Hexagone avant la fin 2020.

En outre et compte tenu des dépenses et des recettes potentielles que représente le lancement de la 5G, l’Arcep a voulu s’assurer que les opérateurs ne délaissent pas leurs réseaux existants au profit de la nouvelle norme. Voilà pourquoi l’autorité indépendante a imposé plusieurs règles aux FAI. Les opérateurs ont par exemple l’obligation de poursuivre le développement de la 4G et de la fibre sur l’ensemble du territoire, en mettant l’accent sur les zones blanches.

À lire également : YouTube supprime toutes les vidéos complotistes sur la 5G et le Covid-19

Source : Presse Citron


Auteur
Kevin Dachez

À la rédaction, Kevin s'occupe des News. Il est tellement bon le bougre qu'on a essayé de nous le voler plusieurs fois. Bon, à chaque enlèvement on nous le ramène. Il faut dire que, malgré ses qualités, Kevin est adepte des dégradés sous Photoshop qui sentent bon la crise d'épilepsie et la rupture d'anévrisme...

Tous les articles
Auteur Kevin Dachez