5G : la stratégie payante de Free fait des jaloux

Le directeur général d’Iliad Thomas Reynaud est revenu sur la stratégie gagnante de Free sur la 5G et dénonce la mauvaise foi de ses concurrents.

Comme vous le savez peut-être, la 5G est officiellement disponible en France depuis le 18 novembre 2020. D’abord lancé par SFR à Nice, Bouygues Telecom a suivi en décembre 2020, ensuite Orange et Free. Désormais les quatre opérateurs sont donc dans la course et se tirent à la bourre pour offrir le réseau 5G le plus vaste et le plus performant.

De fait, chacun y va de sa stratégie. Chez Orange, on mise tout par exemple sur la bande reine de la 5G : la fameuse bande 3,5 GHz. Du côté de Free, on a décidé de procéder autrement et de privilégier la quantité en premier lieu. En effet, l’opérateur mené par Xavier Niel a choisi de convertir en masse des antennes 4G en stations 5G grâce à la technologie Dynamic Spectrum Sharing (DSS). Le DSS permet de faire fonctionner 4G et 5G sur les mêmes fréquences.

En l’occurrence, Free avait choisi lors des enchères pour les fréquences 5G de se positionner sur la bande 700 MHz (il est d’ailleurs le seul à opérer sur cette bande). Grâce à cette stratégie de « recyclage » d’antennes 4G, Free a tout simplement le numéro un français sur le nombre d’antennes compatibles 5G avec pas moins de 15 734 sites 5G (dont 7054 déclarés techniquement opérationnels) comme en attestent les derniers chiffres de l’Agence nationale des fréquences (ANFR).

arcep free mars 2021
Crédits : Déploiement 5G mars 2021 / Crédits : Arcep

De la fausse 5G selon les concurrents de Free

Très rapidement, les concurrents de Free ont vivement critiqué la stratégie de l’opérateur concernant la 5G, Orange accusant par exemple Free de proposer de la fausse 5G à ses abonnés. Pour autant, si Free a certes axé le développement de son réseau 5G autour de la bande 700 MHz, l’opérateur a également investi sur la bande reine, se plaçant même second français avec 562 sites en 5G 3,5 GHz. 

Partant de ce postulat, Thomas Reynaud, le directeur général d’Iliad (la maison-mère de Free), considère que ses concurrents font preuve d’une mauvaise foi sans borne : « Nous investissons depuis 18 mois dans le déploiement de notre réseau 5G, et il est aujourd’hui de manière incontestable le plus grand de France en nombre de sites. Cela agace probablement nos concurrents que nous avons lancé nos offres 5G sans surcoût quand certains ont fait exactement l’inverse », a assuré Thomas Reynaud dans une interview accordée à nos confrères de la Tribune.

Il poursuit : « Nous déployons notre réseau 5G  sur toutes les bandes de fréquences, comme n’importe quel opérateur en Europe. Je constate qu’à la fois sur les fréquences 700 MHz, mais aussi sur les fréquences 3,5 GHz, nous sommes très loin devant Bouygues et SFR… Nous avons deux fois plus de sites en 3,5 GHz que SFR et 50% de plus que Bouygues. Nos concurrents sont mauvais joueurs », assène le directeur général d’Iliad.

À lire également : Émergence de la 5G – pour y voir plus clair…

arcep 5g
Crédits : Arcep

Il suffit de jeter un coup d’œil à l’Observatoire du déploiement 5G de mars 2021 publié par l’Arcep, l’Autorité de régulation des télécoms, pour constater l’avancée de Free par rapport à ses concurrents. Si Orange est effectivement leader sur la bande 3,5 GHz avec 808 sites, Free se situe juste derrière avec 562 sites 5G sur la bande reine, contre 325 pour Bouygues Telecom et 284 pour SFR. Depuis le 31 janvier 2021, Free enregistre également la plus forte progression en nombre d’antennes 5G installées, avec pas moins de 761 nouveaux sites contre 107 pour Orange, 146 pour Bouygues Telecom et 144 pour SFR.

Notez qu’à l’inverse d’Orange ou de Bouygues, Free a décidé de proposer des forfaits 5G plutôt accessibles il faut le reconnaître avec un forfait 5G à 19,99 € par mois seulement (15,99 € pour les abonnés Freebox). À ce prix-là, vous aurez le droit à de la 4G/5G illimitée si vous êtes abonné Freebox, ou bien une enveloppe de 150 Go de data si vous ne l’êtes pas. On retrouve ensuite le packaging classique : appels, SMS, MMS illimités vers 100 destinations, FreeWifi illimité, 25 Go/mois depuis Europe, DOM, USA.

Source : La Tribune


Laisser un commentaire