• Rechercher
Accueil ► News ► Decryptage ► 4G : pourquoi c’est si compliqué de se connecter dans le métro ?

4G : pourquoi c’est si compliqué de se connecter dans le métro ?

rame de métro et logo no phone

Si vous prenez le métro régulièrement, vous avez peut-être déjà éprouvé des difficultés à vous connecter au réseau 4G. Bien entendu, tout dépend de là où vous habitez, puisque au jeu de la connexion dans le métro, nous n’avons pas toutes et tous les mêmes cartes. Comme le dévoile le baromètre du site Zone 5G, la situation change du tout au tout selon les métros. Les métropolitains parisiens, marseillais et lillois sont les vilains petits canards du classement :

  • Paris a fait des progrès avec 79% du réseau couvert par la 4G
  • Lille est quant à elle à 60% de son réseau couvert
  • Marseille est loin, loin derrière avec seulement 25% de son réseau couvert

Téléphoner s’avère également très compliqué dans certains métros. Les clients Orange restent les mieux lotis, suivis de près par les clients SFR. Les abonnés Free occupent eux la dernière place.

Quant au téléchargement de fichier, ce n’est guère mieux. Dans le RER parisien, dans 79% des cas, le transfert prend entre 5 et 10 secondes. Autant dire une éternité pour ceux qui ont la fibre ou qui sont habitués aux débits 4G. Concernant l’envoi des SMS, cela prend en moyenne 3 secondes, contre 8 en 2018 dans la plupart des métros français.

Les stations les plus utilisées rencontrent le plus de difficulté

Il y a un évidemment un lien de cause à effet entre le nombres d’usagers et la difficulté éprouvée pour se connecter. Comme l’explique nos confrères du journal Le Figaro, plus il y a du monde qui tente de se connecter à un point de réseau, moins il y a de bande passante disponible. Et avec moins de bande passante, le temps de connexion est bien plus long. Voir impossible en heure de pointe.

Seulement, le déploiement d’un réseau mobile dans un réseau métropolitain n’est pas une sinécure. Ces environnements sous-terrains n’ont pas été conçus pour accueillir des équipements télécoms imposants, et qui de surcroît produisent une grande quantité de chaleur. Il faut donc les refroidir pour qu’ils continuent à fonctionner correctement, via des ventilateurs industriels ou des climatiseurs. Autant d’appareils qu’il est très compliqué d’installer dans les métros.

-
Auteur Kevin Dachez