Decryptage News Smartphones

OPPO prévoit 1,3 milliard d’euros pour la recherche et le développement en 2019

oppo 2019
OPPO a annoncé préparer un investissement de 1,3 milliard d’euros pour la recherche et le développement en 2019. Cet investissement concernera surtout trois secteurs, à savoir les appareils connectés ou intelligents, l’intelligence artificielle et la 5G.

L’annonce de cette nouvelle stratégie est signée Tony Chen – fondateur et PDG de OPPO. Cette hausse de l’investissement pour la recherche et le développement est assez considérable. L’augmentation est en effet de 150 % par rapport à 2017. Le dirigeant de la marque chinoise fait aussi savoir le fonds pour la R&D de la compagnie devrait désormais croître chaque année. Avec cette nouvelle stratégie, le constructeur chinois entend améliorer sa capacité de production et ses performances en matière de technologie de pointe.

Cette nouvelle stratégie va permettre à la compagnie de Dongguan de développer son intelligence artificielle pour toute une gamme d’objets connectés, notamment pour la domotique ou encore les montres connectées. Il sera ensuite plus facile pour le constructeur chinois de répondre aux attentes des consommateurs qui deviennent de plus en plus exigeants. Par ailleurs, on considère chez OPPO que l’intelligence artificielle est « à la fois un état d’esprit et une capacité ». Les perspectives de la compagnie pour développer l’intelligence artificielle sont très vastes. À noter que pour le développement de l’IA, le fabricant de smartphones entretient un partenariat avec l’Université de Stanford aux États-Unis. Le projet porte le nom de Laboratoire de collaboration OPPO-Stanford.

La 5G sera aussi une des priorités du constructeur de Dongguan. Ce dernier entend proposer à ses usagers une expérience transparente et confortable du réseau mobile de cinquième génération. La perspective d’avenir de la marque chinoise est de devenir le premier fournisseur de smartphones 5G au monde. OPPO a d’ailleurs lié un partenariat avec l’Université de New York et l’Université de technologie de Beijing pour ses recherches en matière de 5G.