World at Arms : L’artillerie « lourde »

Vous n’en n’avez pas marre de « dépenser une étoile pour accélérer la construction » ? Pas Gameloft.

Avec World at Arms, Gameloft accomplit l’exploit de réunir les défauts des de FarmVille et Call of Duty : Un jeu de simulation/gestion basé sur le principe du « paye pour ne pas attendre » qui parvient à véhiculer les messages propagantistes des gros FPS américains. C’est juste merveilleux. Maintenant, il faut aussi reconnaître que Gameloft a su innover un peu en mêlant à ce gameplay de simulation un autre de combat…ce dernier malheureusement ne brille pas par son potentiel stratégique. Nous déconseillerons ainsi World at Arms aux plus de 13 ans qui n’y trouveront pas leur compte, ainsi qu’aux moins de 13 ans qui risqueraient d’apprécier.