• Rechercher
Android MT ► Jeux ► Arcade ► Mario Kart Tour : un tour pour rien

Mario Kart Tour : un tour pour rien

Lorsqu’on parle de jeu intergénérationnel, fun et multijoueurs, il y a de grandes chances pour que Mario Kart soit cité. Normal après presque 27 ans de bons et loyaux services ! Sauf que là, Mario s’aventure sur un terrain miné : celui du jeu mobile avec ses us et coutumes. Comment «Big N» va s’en sortir sur une plate-forme que la compagnie voulait à tout prix éviter il y a encore quelques années ?

Mario Kart Tour
Gratuit avec microtransactions

Télécharger

Note

Nintendo ce n’est pas le lapin de 6 semaines né de la dernière pluie d’hier. Fondée en 1889, la société est passée par toutes les générations, mais a pourtant eu du mal à se mettre aux jeux mobiles. Dommage avec de telles franchises (Mario, Zelda, Metroid, etc.), mais la société voyait ce marché comme un concurrent direct se sa poule aux œufs d’or : la Game Boy et ses différentes itérations (DS, 3DS, etc.) Après Mario Run, Fire Emblem et Dr Mario World, Nintendo a donc décidé de proposer une version mobile de Mario Kart…

Premier hic : il faudra tenir votre smartphone en mode portrait, à la verticale. Étrange pour un jeu de course, mais il s’agit en fait pour le joueur d’utiliser son appareil à une main. Il suffit d’un doigt pour y jouer puisque le gameplay est un peu particulier. Le kart avance tout seul et le joueur ne contrôle que les dérapages (même s’il est toujours possible d’envoyer des objets vers l’avant ou vers l’arrière). En allant à gauche ou à droite en dérapant, on cumule de l’énergie qui est libérée pour accélérer. Avec cette jouabilité particulière, pas facile d’esquiver une peau de banane ou de viser juste avec une carapace verte. Ce système de dérapage fait aussi gagner des points qui vous permettront d’accéder aux plus hautes places du classement. Il n’est pas forcement nécessaire d’être premier pour gagner donc… Bizarre.

Encore un gatcha…

Chaque personnage a un pouvoir spécial et sera avantagé sur son circuit. Une petite astuce un peu vénale de la part de Nintendo : il faudra donc posséder le plus de personnages possible pour avoir le score maximum… On peut obtenir ces derniers comme dans les gatcha à la mode. On doit payer 5 rubis pour un tirage et 45 pour 10 tirages. Ces rubis, il faudra les acheter avec de l’argent ou les collecter à chaque montée de niveau. Les pièces servent à acheter de nouvelles parties de kart pour améliorer les performances. Le système de saison avec des circuits à débloquer et la montée de division sont bien pensés, mais on peut se décourager parfois en voyant les joueurs « payants » faire mieux que vous parce qu’ils ont le bon pilote et pas vous. Côté graphismes, c’est impeccable et jouable même sur un smartphone un peu ancien. Et quid du multi ? Et bien c’est prévu, mais ce n’est pas pour tout de suite. Bien sûr, nous reverrons la note à la hausse si ce dernier vaut le coup…

Notre verdict : Mario Kart Tour n’est pas un vrai Mario Kart. Pourquoi avoir opté pour un «business model» mobile avec cette licence magique ? Un jeu complet à 30 € pièce (avec quelques circuits gratuits) aurait sans doute eu beaucoup plus de succès que ce gatcha. Certes le jeu n’est pas mauvais, mais il est dommage de voir Mario et ses potes associés à ce qui semble être une pompe à fric. Le mode multi qui doit sortir bientôt apportera peut-être un regain d’attention de notre part.

Written by Benoît Bailleul