• Search
Android MT ► Jeux ► Gestion & stratégie ► Kingdom Rush

Kingdom Rush

Kingdom Rush, le mètre étalon du tower-defense est enfin disponible sur Android. Un portage irréprochable mais dont on peine à trouver l’utilité.

Pour remettre les choses en contexte, Kingdom Rush est un des jeux les plus populaires sur Kongregate et Armor Games, deux des plus grandes plate-formes de jeux flash. C’est bien simple : qui dit tower defense dit Kingdom Rush. Il semble donc naturel qu’il finisse par être porté sur Android (la recette ayant déjà fait ses preuves).

Le problème, c’est que sur Android, le tower defense n’a pas attendu Kingdom Rush, et que les titres du genre y fourmillent déjà. Kingdom Rush saura-t-il se démarquer ?

La campagne de Kingdom Rush comprend une trentaine de niveaux, multipliée par 3 modes de jeux

 

Dans Kingdom Rush, il nous faudra placer des tourelles le long d’un circuit sur lequel évolues des vagues successives et variées d’ennemis. Le placement de ces tours soit être judicieux de manière à faire face à tout type d’adversaire et à empêcher le moindre d’entre eux d’atteindre le bout du chemin. Les tours peuvent être améliorées en cours de partie grâce à l’or récolté sur les cadavres, et leurs caractéristiques boostées grâce aux étoiles obtenues en fin de niveau.

L'upgrade des tourelles est indispensable à la victoire

Tout ceci est somme toute assez classique dans le genre tower defense, mais Kingdom Rush dispose de quelques petites innovation qui font la différence : système de héros emprunté au RTS, et sorts ponctuels (renforts, météores) que l’on pourra activer après un temps de chargement et qui rendre le jeu un peu plus pêchu.

 

Chaque tourelle a sa spécialité (attaques rapides, dégats de zones, blocage, perçage d'armure...)

 

À première vue, cette version mobile est la copie conforme de l’original. Mais en y regardant de plus près, on ne pourra s’empêcher de remarquer une petite différence : les achats in-app (vous n’espériez pas y couper quand même ?). Ceux là se divisent en deux catégorie, d’un côté les héros, qui devront être achetés individuellement (de 0,99€ à 4,99€), de l’autre les packs de gemmes qui permettront d’acheter divers équipements.

Seuls les trois premiers héros seront diponibles. Pour débloquer tous les autres, il faudra payer une vingtaine d'euros...

Non, attendez…ne partez pas tout de suite, car ces achats in-app n’altèrent en rien l’expérience du jeu. L’application Android contient la totalité de ce que contenait la version gratuite en ligne, les achats in-app sont donc des « plus » (hormi pour les héros qui sont plus gadgets qu’autre chose) et on sera bien heureux de voir que rien de nous permet d’acheter des étoiles, la ressource la plus importante du jeu. Riches, pauvres, on est à peu près tous égaux devant Kingdom Rush.

 

Aucun de ces objets bonus n'est indispensable, heureusement

Avec sa trentaine de niveaux et ses trois modes de jeux, Kingdom Rush a donc tout ce qu’il faut pour occuper un bon moment, mais c’est peut-être là que le bât blesse. Pourquoi acheter Kingdom Rush 1,53€ pour son mobile quand il est disponible gratuitement en ligne ? À priori pour y jouer lorsqu’on n’est pas chez soi, dans les transports, dans les files d’attentes etc, donc pour des sessions courtes. Or les sessions de Kingdom Rush sont tout sauf courtes, passés les premiers niveaux, il faudra compter 15min au moins pour chaque circuit, et pas moyen de sauvegarder en cours de partie…interrompu, il faudra tout recommencer à zéro.

 

Voilà, là c'est bon, tu peux quitter. Par contre tu as manqué ton arrêt

Si le jeu est irréprochable pour qui aime le genre tower defense (car oui, ce gameplay lent et répétitif ne sied pas à tout le monde), on ne peut donc s’empêcher de se questionner sur la pertinence de ce portage qui peine à se substituer à l’original.

Written by Pierre Corbinais