Principia

Physique, mécanique, électronique, informatique : rien n’échappe à Principia…et c’est peut-être là tout le problème.

Après son fameux Apparatus, Bithack revient avec un nouveau jeu physique : Principia. Comme son prédécesseur, Principia consiste à fabriquer d’étranges machines à base de planches, de pivots, de batteries et à les faire s’animer pour réaliser divers objectifs. Principia ajoute cependant une grosse nouveauté : la programmation. Les protagonistes des puzzles seront en effet de petits robots qu’il faudra guider à l’aide de blocs de commandes, et le langage de script Lua est supporté par l’application.

Une réminiscence de Lemmings

Principia cherche à s’adresser à une grande variété de public grâce à ses divers modes de jeu. Le mode Aventure permettra de contrôler le robot, de manière à satisfaire les amateurs de puzzle-action-platformer les plus basiques (même si la difficulté est bien là), le mode Puzzle enchantera les amateurs de puzzles physiques, tandis que les vrais mordus de mécaniques et de programmations iront se faire les dents dans l’éditeur et seront submergés par la richesse de celui-ci.

Bon, par où commencer?

Tout ce petit monde enfin se retrouvera dans le rubrique Discover pour essayer toutes les surprenantes créations de la communauté, des constructions démentes aux jeux programmés à même l’application.

Flappy Bird, version Principia

Cependant, même s’il se veut plus accessible qu’Apparatus, sa richesse le rend immensément plus frustrant. Difficile pour un débutant de saisir toute la complexité de l’éditeur et d’en faire un bon usage…et quitte se contenter des puzzles physiques, autant jouer à Amazing Alex ou Bad Piggies.

Bon, des fois c'est quand même amusant

Si la physique, la mécanique l’électronique et la programmation sont des concepts qui vous réjouissent, Principia sera sans doute votre meilleur choix sur Android, mais dans le cas contraire, vous risquerez de vite baisser les bras.