• Rechercher
Accueil ► Jeux ► Action ► Hitman Go

Hitman Go

Reprendre les licences PC et consoles sur mobile, c’est la grande mode. Repenser totalement ces licences pour les adapter au gameplay tactile, c’est beaucoup plus rare, et Hitman Go en est le meilleur exemple.


4.49€

Télécharger

Note
En 2000, Hitman nous présentait un clone, l’agent 47, dépourvu du moindre sentiment et dressé pour tuer. Employé comme tueur à gages, il passait son temps à s’infiltrer, seul, en zone ennemie, pour exécuter ses cibles au sniper ou a la corde de piano. Jusqu’à son quatrième opus en 2012 la formule n’avait pas beaucoup évolué, et Hitman demeurait un jeu d’infiltration à la troisième personne, mais avec Hitman Go, Square-Enix rompt avec une tradition vieille de 14 ans et démontre qu’il a compris que les licences devaient être réinventées pour le tactile, pas bêtement déclinées.

Hitman Go est bien un jeu d’infiltration, et nous y incarnons bien l’agent 47. Mais foin de vue à la troisième personne ou de temps réel : Hitman Go est un jeu tactique, vu de haut, au tour par tour.

wat?

À ces mots, j’entends déjà des fans de la licence hurler à la trahison, mais à ceux-là je poserais cette question : souhaitez-vous vraiment jouer à un Hitman bas de gamme sur mobile, avec la moitié des fonctionnalités en moins et des boutons virtuels ?

C'est bon, tout le monde est calmé ? On reprend.

Le gameplay de Hitman Go est très simple : notre but est de déplacer l’agent 47 d’un point A à un point B sur un circuit. Les déplacements se font au tour par tour (nous d’abord, puis tous les ennemis). Si l’agent arrive sur la case d’un ennemi, il l’exécute, si c’est le contraire, eh bien…c’est le contraire. Il s’agira donc de bien gérer nos déplacements et de ne jamais se retrouver à une case d’un ennemi qui regarde dans notre direction.

Les "marcheurs" peuvent permettre de couper la vue des snipers

Ce gameplay pourrait être celui d’un puzzle abstrait, avec de simples lignes et des points de couleurs, mais nous jouons bien à un Hitman, et Square Enix a tout fait pour conserver l’esprit du jeu d’infiltration. Voilà donc que s’y ajoutent des pierres à lancer pour faire diversion, des plantes pouvant servir de cachettes, des fusils snipers, et les pistolets silverballers propres à la série. Quant aux adversaires, on en trouve pour tous les goûts : gardes fixes, mouvants, patrouilleurs, dos à dos, gardes chiens, CRS…de quoi composer un bon nombre de puzzles parfois bien trapus !

Les décors regorgent d'éléments "inutiles" pour renforcer l'ambiance

Mais si Hitman Go se distingue, c’est aussi est surtout grâce à son style graphique, emprunté des jeux de plateaux. Les personnages y sont de petites figurines évoluant dans des sortes de maquettes en trois dimensions. Si le gameplay est bien celui d’un jeu 2D, les mouvements de caméra sont bien là pour nous permettre d’apprécier la scène et pour renforcer l’intensité de moments clefs. Un grand soi a été accordé à l’ambiance, et la musique d’opéra et les chants d’oiseaux dans nos oreilles, comme ces nombreux détails extérieurs au jeu ajoutés dans chaque tableau nous plongeront dans une atmosphère de paix, quand la mort est le personnage principal. Doux oxymore.

Hitman contient 5 mondes (bientôt 6) contenant tous une quinzaine de niveaux.

Avec son excellent gameplay, son ambiance prenante, son esthétique originale, Hitman Go est ce qu’il pouvait arriver de mieux à la licence sur interface mobile. C’était un pari osé, risqué, mais aussi peut-être la plus intelligente des adaptations de jeu PC/console sur terminaux mobiles.


Auteur
Pierre Corbinais

Mon téléphone : Le Xperia PLAY, pour des raisons assez évidentes.

Ma tablette Android : La Samsung GT-P1000 pour des raisons sentimentales

Mon jeu préféré : Aujourd'hui ? AstroShark. Hier ? Blind Man's Dungeon. Avant-hier ? BraveSmart. Bref...j'ai des petits problèmes d'attention et je n'ai jamais fini un seul jeu Android.

Mon appli préférée : Désinstaller en masse, pour les raisons évoquées plus haut

Votre robot préféré : Canti San, le robot de FLCL, parce que

Mon objet fétiche : Un casque audio Atari qui ne marche plus du côté droit.

Une citation : « La cuvette est pleine de bouillon » Le Poulpe.

Tous les articles
Auteur Pierre Corbinais