Gestion & stratégie Jeux Réflexion

Enterre-moi Mon Amour

Pas évident de passionner les foules avec un jeu vidéo qui parle du périple d’une réfugiée syrienne. Pourtant, sans artifice autre que les conversations qu’elle a avec son mari resté à Homs et les magnifiques dessins qui font office de «MMS» envoyés entre les deux protagonistes, Enterre-moi Mon Amour arrive à nous tenir en haleine et à nous montrer une autre facette du jeu vidéo.
3,49€
Rédaction
5/5

«Enterre-moi Mon Amour» est une expression en arabe qui signifie qu’on désire que l’être cher meure après soi pour éviter la peine d’avoir à le perdre. Entre le titre et le pitch du jeu, nous nous attendions à un jeu dégoulinant de pathos, mais c’est en fait tout le contraire. Nous suivons en fait les aventures de Nour, une jeune femme syrienne qui souhaite rejoindre l’Europe pour fuir la guerre. Elle espère, une fois là-bas, permettre à son mari Majd de la rejoindre. Ils communiquent ensemble au moyen de leur téléphone portable et c’est justement au travers d’une interface similaire à WhatsApp que se passera tout le jeu.

Majd (vous !) va donc aider sa femme de son mieux en donnant des conseils, en lui remontant le moral et parfois en faisant en sorte de ne pas oublier qui elle est. Vous devrez simplement choisir le bon message à envoyer en fonction de vos envies. Car il n’y a pas vraiment de «mauvais choix». Au fil des 11 000 messages, les différents choix vous offriront 19 fins possibles, bonnes ou mauvaises. Seul bémol de notre point de vue, l’impossibilité de voir toutes ces fins sans recommencer depuis le début : il aurait été sympa d’avoir une arborescence de choix qui se dévoilerait au fur et à mesure pour reprendre la partie à partir de tel jour par exemple.

Les différents choix vous offriront 19 fins possibles

Bien sûr, ils peuvent s’envoyer des photos, mais les conversations seront parfois interrompues pendant de longues heures au gré des mésaventures de Nour (problème de batterie, trouver une carte SIM du pays où elle se trouve, etc.) C’est d’ailleurs une mécanique intéressante du jeu : vous pouvez jouer en «temps» réel. Lorsque Nour est occupée ou qu’elle est dans l’impossibilité de parler, vous devez attendre. Il est bien sûr possible de ne pas utiliser cette option que certains verront comme une restriction. Pour mieux se rendre compte du périple, une carte permettra de voir où se trouve Nour et le chemin qu’elle a parcouru. Selon les choix de Nour et de son mari, les pays visités ne seront pas les mêmes. On en apprend plus sur la détermination qu’il faut pour entreprendre un voyage aussi long. Certains pourront regretter la limitation des interactions et le peu de choix dans les dialogues : selon nous il s’agit en effet plus d’une aventure interactive qu’un jeu, mais la magie est là et c’est bien tout ce qui compte.

Si vous voulez voir de quoi il retourne, le prologue du jeu est jouable gratuitement sur votre navigateur à cette adresse : http://enterremoimonamour.arte.tv/prologue