• Rechercher
Accueil ► Jeux ► Réflexion ► Dr. Mario World : quoi de neuf docteur ?

Dr. Mario World : quoi de neuf docteur ?

mario world android

Après deux jeux qui n’ont pas fait l’unanimité, Nintendo revient sur mobiles avec une licence qui n’a pas loin de 30 ans. Dr Mario est en effet un Tetris-like sorti sur Game Boy et NES en 1990. Ici la firme de Kyoto a repensé le concept pour proposer un gameplay utilisant au mieux nos écrans tactiles. Voyons ça de plus près…

Dr. Mario World
Gratuit

Télécharger

Note

Nintendo qui a longtemps ignoré les jeux mobiles a dernièrement signé un Super Mario Run et un Fire Emblem Heroes. Des jeux basés sur deux licences phares, mais qui n’ont pas plus à tout le monde pour diverses raisons (jeu trop cher pour le premier et manque de stratégie pour le second). Le troisième jeu de Nintendo se devait réconcilier la firme japonaise avec ses fans, mais pourquoi avoir choisi une licence aussi méconnue que Dr Mario ? Le jeu en lui même ressemble beaucoup au jeu de notre enfance (oui je sais, je suis vieux, vous allez me la faire à chaque fois ?).

Un jeu plaisant

Il faut éliminer les virus à l’écran en alignant des gélules de la même couleur que ces charmants agents infectieux. Les différences avec la bonne époque des jeux en nuances de gris sont pourtant nombreuses : les gélules «tombent vers le haut», on peut avoir plus d’une gélule à la fois sur l’espace de jeu et les morceaux de gélules qui n’ont pas «explosé» peuvent être réorientés pour qu’ils tombent à un endroit qui vous arrange. Merci l’écran tactile ! Durant les premiers niveaux, on va apprendre les rudiments et les éléments de gameplay : les bombes qui font le ménage, les carapaces qui suppriment des lignes entières, la jauge de talent de votre personnage qui peut déclencher un super-pouvoir, etc. N’oublions pas le système de trophées, la liste d’amis, les médailles à débloquer et la possibilité d’adosser un compte Nintendo pour rapatrier le Mii que vous utilisez sur Switch ou 3DS. Au bout des 20 premiers niveaux, les choses se compliquent. La bonne nouvelle c’est que passé cette étape, vous aller pouvoir jouer en multi. Même si l’appli a connu des ratés au début, les choses se sont calmées et on peut trouver un joueur adverse sans problème. Les bonus offerts ou achetés ne sont pas utilisables dans ce mode et c’est tant mieux ! C’est de loin l’aspect le plus intéressant de ce Dr. Mario World.

Money, money, money…

Le solo n’est pas mauvais, mais comme nous vous l’avons dit, les choses se compliquent après le niveau 20. En termes de difficulté pas vraiment, c’est juste que c’est le moment où Dr. Mario World commence à devenir mercantile. Au niveau 21, le système de cœurs fait son apparition. Il s’agit de «vies» qui sont utilisées en cas d’échec. Pour jouer vite fait dans le métro de temps en temps pas de problème puisque le jeu vous redonne des cœurs assez régulièrement, mais si vous devenez accro, sachez que 5 cœurs coûtent 10 diamants (et il faudra débourser 30 diamants pour une heure sans restriction). Quand on sait que 75 diamants coûtent 5,49 € et que ces derniers servent aussi à s’offrir des bonus (pilules supplémentaires, jauge de talent au max, marteau pour supprimer un bloc ou un virus, etc.), des items et même des personnages (avec un pouvoir spécial qui change à chaque fois), il faudra essayer de ne pas trop se lâcher. Bon on peut aussi s’offrir des objets avec des pièces ou des tickets et on peut très bien jouer sans payer, mais le côté fric est présent à tous les étages.


Notre verdict : Dr. Mario World est un jeu sympa pour passer le temps dans les transports. Malheureusement il nécessite une connexion à Internet même en solo et même si les microtransactions ne sont pas obligatoires, on sent quand même le schéma mercantile derrière. Le mode Bataille en ligne est très sympa et vous permettra de jouer avec des adversaires humains…

-
Auteur Benoît Bailleul