Boomerang Chang : Retour à l’envoyeur

Le jeu qui met le « boom » dans « boomerang »

Chang sait lancer un boomerang, il n’y a pas de doute là dessus, mais il n’est pas aussi bon dès qu’il s’agit de le rattraper. En fait, il préfère se le prendre dans la tête et mourir. Vous vous direz alors qu’il n’a qu’à arrêter de lancer des boomerangs, mais il est bien obligé : Des oiseaux de malheurs et d’autres bestioles ne cessent d’essayer de le faire tomber de son python rocheux. Vous l’aurez compris, Boomerang Chang est un petit jeu d’adresse bien sympathique aux mécanismes plutôt innovants. Il est simplement dommage qu’il ne soit pas possible d’enlever la pub en payer un petit quelque chose.