Action Arcade Jeux

Bendy in Nightmare Run : cours Félix !

Spin off du survival horror Bendy and the Ink Machine sorti sur PC, Mac et consoles de salon, le jeu qui nous intéresse aujourd’hui est un «endless runner» qui prend place dans un univers inspiré des cartoons des années 20. Doté d’un character design très réussi, Bendy in Nightmare Run est aussi très difficile. Voyons s’il vaut le détour...

Gratuit

Télécharger

Notre note

On pourrait croire que le style «vieux cartoon» de Cuphead a fait des émules, mais c’est bien Bendy and the Ink Machine qui est sorti quelques mois avant le best-seller du Studio MDHR. Mais le jeu qui nous intéresse ici c’est le spin off sur mobile : Bendy in Nightmare Run. Dans la peau d’un chat tout droit sorti d’un cartoon des années 20, vous ne contrôlez que sa position sur des «rails» prédéfinis : à gauche, à droite et au milieu. Il est possible de faire sauter (+ un double jump) votre personnage, mais pas de le faire s’arrêter. C’est de la que vient le nom du genre : endless run. À l’inverse des autres jeux de ce type, le chat court dans votre direction. Il faudra donc garder un oeil sur ce qui se passe au second plan.

En effet, si votre Félix le Chat de contrefaçon court comme un dératé, c’est qu’il est la proie d’un boss qu’il faudra mater à coup de hache, brique ou enclume. Parfois il disparaît de l’écran pour laisser place à des sous-fifres moins puissants, mais qui demanderont plus de précision pour s’en défaire. Il faudra sans arrêt changer de rails pour chopper tel ou tel item ou éviter les attaques du boss et de ses sbires. Sur la route, Bendy devra ramasser des boîtes de soupe au bacon (!) qui constitue en fait la monnaie du jeu.

Le nerf de la guerre : les boîtes de soupe au bacon…

Car Bendy in Nightmare Run est un jeu gratuit, mais diablement difficile et les joueurs les moins patients, les plus jeunes ou les plus nuls seront tentés de mettre la main à la poche pour se faciliter la vie ou accélérer un peu la lente progression. Ces cannettes pourront acheter des power ups (bouclier, aimant, armes plus puissantes, etc.), personnaliser votre personnage ou faire du level up sans trop se prendre la tête. Comptez 1,09 € pour 2500 boîtes, 5,59 € pour en obtenir 19000 ou carrément 54,99 € pour 250 000. À titre d’exemple, il faudra dépenser 4000 boîtes pour une arme plus puissante, 5000 boîtes pour ajouter un lot pour un nouvel item, 800 boîtes pour passer du niveau 4 au niveau 5 ou 7500 pour un costume.

Alors bien sûr, un développeur ça mange et il n’y a pas de raison que ceux de Joey Drew Studios dérogent à la règle, mais le côté très difficile de jeu incite à la consommation et le jeu vous rappelle sans cesse que vous pouvez vous simplifier la vie. Si vous décidez coûte que coûte de ne pas payer, vous pouvez aussi regarder une publicité pour gagner un Continue ou vous ajouter quelques points de vie avant d’entamer un niveau. Il est aussi possible de gagner des boîtes de soupe en installant d‘autres jeux. C’est intéressant, mais cela vous fera sortir un peu de cet univers si réussi.

Un univers réussi et cohérent

Car il est très réussi ce petit monde : des tableaux en noir & blanc avec quelques effets graphiques simulant l’usure de la «pellicule», une bande-son angoissante et d’«époque». Il n’y a qu’à regarder nos captures pour se rendre compte que tout cela est très cohérent. Au final on ne peut que conseiller ce jeu d’autant que le style se prêt bien au support avec des parties courtes et la possibilité de mettre en pause le jeu en appuyant sur le bouton d’allumage du smartphone. C’est un bon challenge pour les gamers même si on regrettera le côté mercantile clairement affiché. Notons enfin que vous pourrez y jouer avec un téléphone d’entrée de gamme à condition qu’il soit au moins sous Android 6 Marshmallow.

  • Notre note :
4
Envoi
User Review
5 (1 vote)