Auro : Vas y que j’te pousse

Un jeu très réussi pourvu qu’on en comprenne les règles

Il y a des jeux aux mécaniques simples qu’on comprend immédiatement, et d’autres qui demandent un petit temps d’adaptation. Auro est de ceux-là. Se présentant comme une sorte de roguelike à la manière de Hoplite, Auro introduit une mécanique de poussée, et base tout son gameplay dessus. Cela signifie qu’au lieu de tuer les ennemis, on les poussera dans l’eau, dans les flammes, et on tentera de le faire le plus rapidement possible pour gagner des points. Auro a un mode « Campagne » mais celui-ci n’est pas aussi intéressant que son simple mode solo qui propose des niveaux générés aléatoirement selon notre niveau. Une fois compris toutes ses règles, tous ses sorts, toutes ses subtilités, Auro est vraiment prenant. Et on regrettera simplement son univers fantasy/coffre à jouets auquel on a du mal à s’attacher, et ses graphismes qu’on aurait aimé plus lissés.