• Rechercher
Accueil ► Applications ► Multimédia ► Photo ► Rando : Le Chatroulette de la photo

Rando : Le Chatroulette de la photo

Nous avons testé pour vous le Chatroulette de la photo. Alors…bites ou pas bites ?

Rando est une énième application de photographie sur Android, mais avec un twist : vos photos ne sont pas partagées avec vos amis Facebook, Twitter et compagnie, mais avec de parfait inconnus, utilisateurs de Rando tirés au hasard.

Ça ne vous rappelle rien ?

Oui, Rando est un Chatroulette version photo !

Là, je sais ce que vous vous imaginez : un déluge de bites en perspective. Il faut bien reconnaître que c’est principalement pour ses pervers que Chatroulette a été tristement connu.

Nous avons donc cherché à savoir quel genre de photographies nous pouvions trouver sur Rando, et voici ce que nous avons observé :

Les photos d’écran

Un grumpy cat d'origine inconnue

20 % des photos que nous avons reçues sont des photos d’écran (ordinateur, tv, tablette). Il peut s’agir de publicités (un photographes nous proposant par exemple, par bloc-note interposé, de nous rendre sur son tumblr), mais aussi de capture de films ou de photos (Inception!!!). Ces photos n’ont pas beaucoup d’intérêt, mais elles s’expliquent du fait que Rando est encore nouveau, et que les gens le découvrent sur leur écran d’ordi.

 Les photos de ville

En direct de la Corée du Sud...

Deuxième catégorie majoritaire, cumulant 20 % des photos également. Il s’agit tout simplement de photographie prises par la fenêtre, ou en marchant dans la rue. L’occasion de découvrir les rues de Moscou, Singapour, Vérone ou encore Gwangju (Corée du sud).

Les photos de membres

Un nail-art made in Russia

Non ! Il ne s’agit pas de bites, mais de mains ou de pieds…bande de pervers va ! Parfois celles-ci sont peu inspirées (juste une main…), parfois, elles sont plus créatives (nail-art, pieds en étoile, etc…). Ces photos représentent 15 % des « rando » reçus.

 Les photos végétales

Des fleurs russes qui n'ont jamais vu le soleil

Dans nos villes de béton, il semble que les plantes ont toujours la côte, puisque 10 % des utilisateurs Rando estime que c’est ce qu’il y a de mieux à photographier autour d’eux. Rien de très exotique tout de même, il s’agira exclusivement de plantes d’intérieur.

Les photos ratées

Difficile de déterminer ce que ce photographe de Seatle a cherché à faire...mais c'est raté

N’est pas Doisneau qui veut. Aussi, 10 % des photos reçues sont juste des photos ratées, allant du flou à l’écran noir. On voit que les émetteurs de celles-ci n’ont fait aucun effort et devaient juste chercher à tester l’application…à moins qu’ils ne savent pas se servir de leurs téléphones.

Les « instagrammes »

Un citron londonien...

5 % des randos sont des photos dans la plus pure tradition Instagram. Non, pas de filtres, mais de la bouffe. On ne se moque pas, on en a envoyé aussi…

 Le reste…

Une croûte russe, on voudrait presque la toucher

Les 20 derniers % n’entrent dans aucune catégorie, et ce sont généralement les plus surprenantes, celles qui font tout le sel de Rando. Pêle-mêle, on pourra trouver un portrait de Mao Zedong, un gros plan de peinture, une enseigne, ou encore d’autres choses plus difficilement identifiables…

Bilan :

Pas de bites donc, mais des photographies assez variées, plus ou moins belles, plus ou moins créatives. De manière générale, les gens ne se montrent pas sur Rando : nous n’avons reçu qu’un seul visage, et il semble qu’il s’agisse d’un cliché volé à une camarade en salle de classe (pas très sympa).

Mais alors, est-ce que ça vaut le coup ? Timidement, nous allons répondre que oui. Rando séduit tout d’abord par son principe de photos rondes, qui permet de concevoir les cadrages autrement, mais aussi par ces « randos » de parfaits inconnus, qui sont comme autant de cadeaux à notre intention. Dans Rando, on n’échange pas. On ne peut pas répondre à une photo reçue. On ne peut qu’en envoyer à un autre inconnu. Et c’est justement ça qui sauve (pour l’instant du moins) Rando des dérives de Chatroulette, on ne pourra pas photographier de pancartes « Titz plz » et espérer une réponse, on ne pourra pas voir le visage horrifié de l’inconnu surprenant notre exhibitionnisme.

Frais, intelligent, et dépourvu de tout aspect social désagréable (Facebook, Twitter), Rando est donc un excellente découverte, et un bon moyen de mettre un peu de surprise dans son quotidien.

-
Auteur Pierre Corbinais