Final Fantasy VII : Square Enix ou l'art du portage honteuxAndroid MT
Accueil > Applications Android > Final Fantasy VII : Square Enix ou l’art du portage honteux

Final Fantasy VII : Square Enix ou l’art du portage honteux

Par Kevin Dachez

Square Enix a l’habitude d’adapter ses chefs-d’œuvres d’antan sur les supports actuels. Il est tout fait louable de faire (re)découvrir ces classiques du jeu vidéo. C’est bien moins glorieux lorsque les portages sont clairement réalisés à la va-vite, et qui plus est, vendus au prix fort. Final Fantasy VII ne déroge malheureusement pas à la règle.

Square Enix est un grand studio de jeu vidéo, c’est indéniable. La maison japonaise a accouché de tellement de chefs-d’œuvre comme la saga des Final Fantasy (bien avant la fusion entre Squaresoft et Enix #seulslesvraissavent), les derniers reboots de Tomb Raider et de Deus Ex, ou encore Sleeping Dogs, le GTA-like hongkongais.

Hormis la production de triple A (jeux à gros budget), Square Enix s’est lancé depuis quelques années dans le recyclage de ses classiques, sur mobiles ou consoles. La grande majorité des Final Fantasy ont été adaptés sur Android et iOS.

L’intention pourrait être louable si ces portages n’étaient pas réalisés à la mode je-m’en-foutiste. Soucis de compatibilité avec de nombreux téléphones, bugs de commandes, sauvegardes corrompues, etc. Le tout vendu au prix fort, en général entre 6,99 € et 20,99 € !

Il manquait à la collection l’opus le plus populaire de la franchise en Europe, à savoir Final Fantasy 7. Il arrive enfin sur Android, un an après son passage sur iOS.

Tous les fans peuvent d’ores et déjà vivre à nouveau les aventures de Cloud et Sephiroth. Les développeurs ont tenté tant bien que mal d’adapter ce jeu Playstation au format mobile, via une manette virtuelle.

Aucun lifting graphique à noter, c’est dommage. Le jeu, sorti en 1997, a bien vieilli mine de rien, et les textures tout comme les cinématiques font un peu peine en 2016. Les nostalgiques passeront outre.

Comme à l’accoutumée, FF7 n’échappe pas à son lot de bugs en tout genre. Fait amusant, Square Enix liste directement sur la page du jeu sur le store, tous les problèmes connus à ce jour. Faute avouée à demi pardonnée ?

 

Ils ont le mérite de vous prévenir c'est déjà ça.

 

Avant de rencontrer ces bugs, encore faut-il que le jeu fonctionne sur votre appareil. Pour l’heure, le soft ne fonctionne  » normalement  » que sur une trentaine de smartphones. La liste est disponible ici.

Il vous faudra d’ailleurs un téléphone avec une fiche technique solide pour faire tourner la bête : au minimum 2 Go de RAM et 4 Go d’espace libre requis pour l’installation.

Il est plus que conseillé d’attendre que les développeurs aient réglé l’avalanche de problèmes sur le jeu avant de vous délester des 15,99€ demandés. À vous de voir.



Articles les plus populaires :

comments powered by Disqus

Auteur : Kevin Dachez