• Rechercher
Accueil ► Appareils ► Smartphones ► Entrée de gamme ► Test du Wileyfox Swift : le renard qui s’essouffle un peu vite

Test du Wileyfox Swift : le renard qui s’essouffle un peu vite

Le Wileyfox Swift est l’appareil d’entrée de gamme de Wileyfox. Petit, mais performant, il constitue un smartphone attractif pour son positionnement tarifaire. Mais quelques points noirs viennent ternir la copie.

Prise en main

En voilà une belle réussite ce logo. Il trône fièrement sur la coque arrière du Swift. La coque en plastique fait un peu cheap toute seule, mais elle se cale bien sur le châssis et offre du coup un rendu qualitatif. Ce plastique soft touch est très agréable au touché. Ce n’est pas de l’inédit, mais il est rare de tomber sur un rendu de la sorte : il est doux, mais assure une bonne tenue en même temps et propose un rendu mat au visuel très réussi. De plus, son gabarit se prête bien à une utilisation à une main, c’est un format très appréciable.

Pas de prise secteur et pas de kit piéton.
Le packaging.
Le logo au dos, marque d’originalité du Swift.
Une prise en main confortable.

Sur la face avant, on retrouve du standard. Les boutons de volume et allumage sont sur le côté droit, rien à gauche, un micro et la prise jack en haut. La prise Micro-USB est en bas avec le haut-parleur et un autre micro. Ne vous y trompez pas, il n’y a qu’un haut-parleur, la double grille peut induire en erreur (il y a d’ailleurs une information erronée sur les documents fournis dans la boite…). La grille de droite cache bien un haut-parleur mais celle de gauche cache un micro dédié à la téléphonie.

Le côté droit avec la suite de boutons physiques.
Le côté gauche dépourvu de boutons physiques.
Le bas du téléphone.
Le haut du smartphone.
La façade avec ce haut-parleur qui lui donne un faux air de Nexus 5.
Une documentation assez hasardeuse.

Côté design pas grand-chose à redire, les finitions sont bonnes, le téléphone est agréable à tenir en main. Seul point un peu handicapant à l’usage, le port MicroUSB est plus enfoncé que la moyenne. Ceci entraine qu’à la moindre vibration ou au moindre mouvement lors de la charge, le câble se débranchera. Il faudra impérativement utiliser le câble fourni qui convient parfaitement.

La prise du câble MicroUSB est plus longue qu’un câble standard.

Performances

Le Swift est équipé d’un Snapdragon 410. Ce dernier a déjà fait ses preuves sur une grande majorité des entrées de gamme Android. Sur le Swift, il s’en sort très bien. Il ressortait des derniers modèles équipés des performances graphiques correctes permettant l’utilisation de la majeure partie des jeux. Les performances sont d’ailleurs plus convaincantes que sur l’ensemble des smartphones équipés du Snapdragon 410. La navigation globale est fluide, les seuls ralentissements constatés sont dans les animations du multitâches ce qui est assez courant sur des smartphones d’entrée de gamme. La réactivité est appréciable pour un smartphone de ce prix.

Voici les résultats obtenus sur AnTuTu :

Les résultats du lapin.

Multimédia

Comme nous vous le disions, le Swift peut faire tourner sans problème les derniers jeux. Le rendu sera moins sexy que sur un Galaxy S6 ou un LG G4 mais ce n’est pas ce qu’on lui demande à 179€. Tous les jeux tournent très bien avec tout de même pas mal d’aliasing. Nous avons testé Real Racing 3, voici un imprim’écran en cours de jeu :

Un peu d’aliasing certes mais globalement le jeu est fluide c’est appréciable.

L’appareil photo nous a profondément déçu et nous pesons nos mots. Les photos manquent cruellement de piqué, le bruit en faible luminosité est omniprésent. Le format des photos dans sa plus haute résolution est de 4:3 ce qui rend les photos difficiles à exploiter si vous souhaitez les tirer sur papier ou les utiliser sur certains sites internet. Le flash est bien géré il ne blanchit pas trop les sujets, mais manque de puissance. La gestion des variations de luminosité sur un cliché est mauvaise, même en HDR. Bref, nous ne vous le conseillons pas pour l’album familial. L’appareil photo frontal est dans la moyenne des smartphones entrée de gamme.

Voici quelques clichés réalisés avec le Swift :

Photo réalisée avec le Wileyfox.
Photo réalisée avec le Wileyfox.
Photo réalisée avec le Wileyfox.
Photo réalisée avec le Wileyfox.

L’écran, en revanche, est plutôt une bonne surprise ! Il est très lumineux, c’est très appréciable en pleine journée. Tout reste très visible et le rendu de couleur est bon. De plus, avec Cyanogen, vous avez la possibilité de changer la colorimétrie de ce dernier. Une différence entre jour et nuit est automatiquement faite en natif, vous pouvez reprogrammer ses paramètres à votre guise. Le seul petit bémol, ce sont les angles de vision. Ils ne sont pas très bons, les couleurs se ternissent très vite, veillez à bien garder l’écran face à vous.

Côté son, la sortie jack est assez fidèle une fois l’AudioFX activée (sans cela, le son manque de clarté et donne l’impression d’avoir des écouteurs à 10€ avec un Parrot Zik 2.0, autant vous dire que l’AudioFX est incontournable). En plus d’être indispensable, l’AudioFX apporte un vrai plus sur la personnalisation musicale. Elle est très bien pensée et complète. Vous avez la possibilité de créer des réglages personnalisés, de renforcer les basses et simuler un effet Surround.

En revanche, le haut-parleur est digne des smartphones d’entrée de gamme des débuts d’Android. Il est aigu, faible et très vite saturé.

L'AudioFX pour envoyer la sauce.

Connectivités

Le Wileyfox est compatible avec toutes les fréquences 2G/3G/4G en France. Cependant, la 4G est rarement conservée très longtemps. En comparaison avec un LG G4 ou à un iPhone 5S la 4G n’est pas stable. Du coup, ça se ressent sur le GPS, il est fluide, mais la perte momentanée du réseau provoque des blancs, on se retrouve souvent immobile pendant 5s. En temps que piéton ce n’est pas gênant, mais en véhicule motorisé ou même en vélo c’est beaucoup moins pratique.

Côté téléphonie, le micro est plutôt de bonne qualité, malgré la stabilité de la 4G les appels se font sans encombre.

Autonomie

Le Snapdragon 410 est réputé pour sa tenue en veille. Le Wileyfox n’est pourtant pas un exemple… Comme nous vous le disions, l’autonomie n’est pas son fort. Vous ne tiendrez pas la journée dans le cadre d’une utilisation intensive. Sur une journée de test classique qui est faite de 2h de jeu, 30min de vidéo YouTube, une utilisation normale des réseaux sociaux, appels, SMS et une synchronisation des mails en mode Push. A ce train-là le téléphone tient en tout et pour tout 10h. Pour une utilisation plus modérée, il tiendra la journée sans soucis. Mais si vous êtes un gros consommateur de données et accroc aux news d’Android MT munissez-vous d’une batterie externe. La tenue en veille est également très faible. En mode avion, le téléphone tient maximum 4 jours quand la majorité des smartphones tiennent plutôt la semaine. On utilise certes très peu notre smartphone en mode avion, mais si vous laissez votre smartphone dans ce mode la nuit durant, sachez que vous perdrez tout de même plus ou moins 10% pour une nuit de dix heures quand la majorité des smartphones n’en perdent que quelques-uns.

Le temps de charge est assez long. N’ayant pas de prise pour charger la batterie dans le package de base nous avons testé un rechargement total avec un chargeur 5V/1A et un autre 5V/2A. Il lui a fallu 2h45 avec le premier et un peu plus d’1h40 pour le deuxième. La batterie étant de 2500mAh nous vous conseillons d’utiliser un chargeur 5V/2A.

Notre avis sur le Wileyfox Swift

Le Wileyfox Swift est proposé à 179€. Dans cette gamme de prix, la concurrence est rude. Il tire son épingle du jeu grâce à un bel écran et un design attrayant. Malheureusement, il perd beaucoup de points sur la batterie et son appareil photo, qui l’un comme l’autre déçoivent. L’intégration de Cyanogen apporte énormément de paramétrage, vous pourrez en retrouver la majorité ici. Si vous appréciez particulièrement Cyanogen, vous ne pourrez qu’être satisfait, à condition de ne pas être photographe averti. Mais sinon, allez plutôt faire un tour sur notre top des smartphones entrée de gamme 2015 ici.

Caractéristiques techniques
► Dimensions :

  • Hauteur : 141,15 mm
  • Largeur : 71
  • Epaisseur : 9,37 mm

► Ecran : 5 pouces

► Poids : 135 g

► Autonomie :

  • Annoncée : N.C
  • Batterie : 2500 mAh

► OS : Android 5.0 Lollipop

► Mémoire : 16 Go + 2 Go RAM

► Connectivité : Wi-Fi ; Bluetooth ; Micro-USB ; 4G (LTE) ; NFC ; Dual-SIM
► Processeur : Qualcomm Snapdragon 410 quadruple-coeur
► Site : https://www.wileyfox.com
► Appareil photo : 13 Mégapixels
► Vidéo : 1080 p

LES NOTES DE NOTRE LABO

Performance

7

Design

8.5

Ergonomie

8

Fonctions

7.5

Qualité/Prix

7

GENERAL

7.6

LES PLUS
  • L’écran
  • La finition
  • Cyanogen
LES MOINS
  • Autonomie
  • APN

Auteur
Matthieu Evrard-Steinberg
Tous les articles
Auteur Matthieu Evrard-Steinberg