Test de la Toshiba eXcite Write : Une tablette 10.1 pouces avec stylet qui ne convainc pas

Le fabricant nippon Toshiba ne se limite pas à la production d’ordinateurs. Le constructeur est déjà présent sur le marché des tablettes depuis quelques temps. Dévoilée à l’IFA de Berlin, l’année dernière, la Toshiba eXcite Write reprend le même principe que les Galaxy Note 10.1… à savoir une dalle grand format qui peut être manipulée avec un stylet. Est-ce suffisant pour séduire ?


Imposante ! Ce sont certainement les premiers mots qui sortiront de votre bouche pour qualifier la Toshiba eXcite Write, lorsque vous la déballerez de sa boîte. Accompagnée de son nécessaire de survie, comprenez son chargeur secteur (pas de chargement par Micro-USB, malheureusement…), son câble Micro-USB ou encore d’une sangle (pour faire travailler votre cou, en accrochant la tablette à ce dernier), Toshiba a eu la bonne idée d’intégrer deux accessoires intéressants à son package. Le premier est le stylet, qui fait rentrer la Toshiba eXcite Write dans la catégorie des tablettes dotées d’un grand écran, commercialisées avec un stylet (Galaxy Note 10.1 ou l’édition 2014 de cette même tablette). Ce dernier est le bienvenu puisqu’il vous facilitera l’utilisation de certaines applications (comme l’outil maison de prise de notes TruNote). Le deuxième accessoire est le dock clavier Bluetooth qui vous apportera tout le confort nécessaire pour vos tâches bureautiques (traitement de textes ou travaux sur tableur). À noter que ce clavier doit être chargé (via Micro-USB, pour fonctionner). Vous l’aurez donc compris, l’association clavier et tablette est réalisée via le Bluetooth.

Cette tablette est disponible sur le marché, pour un prix de 599 €.

Ergonomie et prise en main

Comme tout appareil 10,1 pouces qui se respecte la Toshiba eXcite Write revendique son grand format. Loin d’être légère (plus de 600 grammes), son utilisation se fera la plupart du temps sur une table, avec l’appareil logé dans son dock clavier. En effet, il n’est pas aisé de tenir la Toshiba eXcite Write à bout de bras sans éviter la crampe. Une tablette certes, mais qui se laisse utiliser plutôt comme un notebook…

Petit bémol aussi : le stylet, que vous devrez ranger à part… rappelons que les Galaxy Tab disposent d’un emplacement intégré à la coque, pratique pour mettre l’outil de prise de notes dans un endroit où vous êtes sûr de le retrouver.

Toshiba eXcite Write
La tablette, en plus d'afficher un poids élevé, est épaisse. L'usage à deux mains sera donc privilégié pour éviter tout accident.

Autre point de vue avec son dock clavier et son stylet.

Toshiba eXcite Write
Un notebook avec écran tactile ou une tablette ?

Design

Attention ! La Toshiba eXcite Write est constituée de matériau plastique, et non d’aluminium, il s’agit d’un effet de style. Cet habillage plastique fait un peu cheap, mais il a le mérite d’offrir de l’assurance dans la prise en main, notamment grâce au revêtement granuleux apposée au dos, qui apporte de l’adhérence. Vous retrouverez les ports (Micro-SD, Micro-USB et Micro-HDMI) derrière un cache situé sur la gauche de la Toshiba eXcite Write. Ce dernier n’inspire pas trop confiance. Il est relié à la tablette par l’intermédiaire d’un câble blanc, pas du plus bel effet. Lorsque vous tirerez dessus, prenez garde, il n’est pas très long et émet un « tic » loin d’être rassurant.

Toshiba eXcite Write
La surface granuleuse apposée au dos de l'appareil apportera plus de sérénité dans la prise en main.

Autre bémol côté design. L’aspect un peu grossier du stylet qui, comparé à celui des Galaxy Note, fait beaucoup moins classieux. Outre l’argument design, c’est au niveau de la solidité de ce dernier qu’un certain nombre de questions se posent. Un faux bouton a été placé sur le dessus de ce dernier. Vous aurez beau essayer, il ne sert à rien.

Écran

La dalle de 10.1 pouces embarquée sur la Toshiba eXcite Write propose une résolution d’environ 300 ppi, pour une définition de 2560 x 1600 pixels. À l’usage, la tablette offre une expérience visuelle optimale. Les angles de vision sont étendus, aucun pixel ne se manifeste… attention cependant aux reflets. Dans des pièces où l’éclairage est très fort, ou à l’extérieur par un beau soleil, vous serez forcé de pousser la luminosité à fond pour espérer voir ce qui est affiché sur votre écran. Autre écueil, la dalle qui est très salissante, pensez à vous munir d’un petit chiffon pour nettoyer cette dernière quand le besoin s’en fait sentir.

Performances et navigation

La Toshiba eXcite est équipée d’un processeur quadruple-coeur Nvidia Tegra 4 cadencé à 1,8 GHz auquel s’ajoute 2 Go de mémoire vive. De quoi faire tourner des jeux en 3D bien optimisés tout en assurant côté fluidité. L’appareil se comporte aussi bien avec le multitâche. Il vous garantira de la réactivité. Attention ! L’appareil a tendance à chauffer, même en utilisation normale. La température est cependant supportable, mais elle pourra incommoder les mains les plus fragiles. Bon point côté hardware : l’espace de stockage qui atteint 32 Go. Ce dernier est extensible via Micro-SD. De quoi télécharger des applications en masse sans forcément se soucier de l’espace disponible.

Appareil photo

Le capteur photo embarqué sur la Toshiba eXcite Write est capable de saisir des clichés en 8 Mégapixels et des séquences filmées en 1080 p HD. Premier test de prises de vue dans différentes conditions de luminosité.

Toshiba eXcite Write
De la gauche vers la droite : conditions de luminosité optimales, pièce sombre et noir complet avec flash.

L’APN a du mal à capturer les couleurs lorsque la luminosité est très faible. Il vaudra mieux dans ce cas-là activer son flash (photo de droite). Dans des conditions normales, l’APN respecte les couleurs naturelles, mais a tendance à flouter les contours.

Toshiba eXcite Write
Test de profondeur de champ.

L’APN de la tablette Toshiba eXcite Write fait le job en captant les objets du premier et de l’arrière-plan, et ce même avec une mise au point sur le personnage central. Comme pour le premier test, l’utilisateur regrettera le manque de détails des clichés saisis.

Toshiba eXcite Write
Placée à gauche, la capture réalisée avec la tablette eXcite Write. Du côté droit, une photo saisie avec un appareil Fujifilm XM-1.

En extérieur, la tablette pourra dépanner, même si vous n’atteindrez jamais le niveau de détails que l’on peut retrouver sur des appareils photo numériques. Vous remarquerez que la tablette fait rentrer moins de lumière qu’un appareil photo classique.

Fin du test photo avec l’habituel selfie de la mascotte d’Android-MT : Georges.

Toshiba eXcite Write
Le capteur frontal table sur du 1,2 Mégapixels. Le minimum avant la bouillie de pixels...

Pour la vidéo, vous aurez la possibilité d’enregistrer en 1080 p HD. Les rendus sont assez pixelisés, la mise au point peine à se réaliser.

[youtube id= »vgjkmOzu7Rk » mode= »normal » align= »center »]

Conclusion

La Toshiba eXcite Write est une tablette performante et ergonomique (du fait de son dock clavier et du stylet, tous les deux fournis avec) qui vient buter sur des écueils bien trop importants pour espérer ressortir du lot. Tout d’abord son autonomie. En utilisation poussée, vous aurez du mal à terminer la journée sans un rechargement, en cours de route. Vient ensuite le format vraiment trop encombrant qui viendra forcer l’utilisateur à préférer l’usage « notebook » avec le dock clavier plutôt que la prise en main tablette, usante à la longue. Enfin le prix… 599 € (avec les deux accessoires suscités) plus chère qu’une Galaxy Note 10.1 édition 2014 (579 €), qui reste la référence des tablettes avec stylet… et qu’une Asus Transformer Pad TF701T, imbattable pour ce qui est de l’ergonomie au niveau du clavier. Un mix des deux peu convaincant en somme.

Caractéristiques techniques

► Dimensions :

  • Hauteur : 261 mm
  • Largeur : 179 mm
  • Epaisseur : 10, 5 mm

► Ecran : 10,1 pouces
► Poids : 630 g
► Autonomie :

  • Annoncée : 11 heures
  • Batterie : Li-Ion

► OS : Android 4.2 Jelly Bean
► Mémoire : 32 Go + 2 Go RAM

► Connectivité : Wi-Fi ; Bluetooth ; Micro-USB ; Micro-HDMI ; Micro-SD
► Processeur : Nvidia Tegra 4 quadruple-coeur 1,8 GHz
► Site : https://www.toshiba.fr
► Appareil photo : 8 Mégapixels
► Vidéo : 1080 p HD

Les notes de notre labo :

Performance

8.5

Design

6.5

Ergonomie

7.5

Fonctions

7.5

Qualité/Prix

6

GENERAL

7.2

LES PLUS
  • Accessoires fournies
  • Mémoire interne
  • Réactivité
LES MOINS
  • Chauffe
  • Format encombrant
  • Chère