[Test ] Oukitel K10000 : le faux smartphone durci à l’autonomie record

Le Oukitel K10000 embarque une batterie monstrueuse de 10000 mAh. Sur le papier, il promet une autonomie de 10 à 15 jours en « usage normal ». Nous avons testé le mobile en conditions d’utilisation normales pour voir si l’endurance était au rendez-vous. Verdict ?

En guise de mise en bouche, nous vous proposons de découvrir le Oukitel K10000 sous toutes les coutures dans une vidéo de prise en main. Design, interface, réactivité… le tour du propriétaire en deux minutes chrono.

>> Cliquez pour vous abonner à la chaîne YouTube AndroidMTV et découvrez de nombreux tutoriels, des sélections d’applications, des tests…

Design

L’habit ne fait pas le moine. Le Oukitel K10000 n’est pas un smartphone durci ! Ne tentez pas de le projeter au sol pour éprouver sa résistance ou de le plonger dans de l’eau pour voir s’il survit… ce n’est pas conseillé. Pour sa défense, lors de notre test en usage quotidien, le mobile a sauté malencontreusement par deux fois dans le vide d’un mètre soixante, environ. Le mobile n’accuse pas le coup. Aucune trace de choc, il fonctionne normalement. Ouf ! Concernant les matériaux utilisés, le constructeur chinois fait le choix du plastique. Rigide, il permet au mobile de transpirer la solidité. Notez la présence d’un logo représentant un taureau à l’arrière, sympathique, mais sans grand intérêt d’autant plus que la marque appose un autre logo sur cette même coque. Lequel est le bon ?

Oukitel K10000 image article 1
Des vis, une trappe pour protéger l'emplacement SIM, de gros boutons physiques, une coque rigide (et un taureau)... nous vous le répétons, le Oukitel K10000 n'est pas un smartphone durci.

Un design qui trompe quelque peu l’utilisateur. Une batterie robuste = un design solide ? Difficile d’expliquer ici le choix du fabricant.

Prise en main / confort d’utilisation

La préhension du Oukitel K10000 est déroutante ! Le mobile pèse deux fois plus que ceux que nous avons l’habitude d’utiliser. 162 grammes pour un OnePlus One qui propose une diagonale d’écran de 6 pouces contre 316 grammes (écran de 5,5 pouces) pour le Oukitel K10000. Bien évidemment, le poids du smartphone est à attribuer à sa batterie XXL.

Oukitel K10000 image article 2
Avec son poids, le Oukitel décroche sans contestation possible le titre du mobile le plus lourd passé entre nos mains à la rédaction. Ses 316 grammes écrasent les 238 g du Crosscall Trekker X-1 ou les 185 g du Caterpillar CAT S50.

Avec un poids pareil, le mobile est difficile à manipuler. Les poignets fragiles sont soumis à rude épreuve, notamment lors des interminables conversations avec mamie. Pensez à changer de main en cours de route pour laisser à l’autre le temps de se reposer. L’épaisseur élevée de l’Oukitel K10000 ne vient pas tirer vers le haut son ergonomie. Inutile de préciser qu’il faut employer ses deux mains pour naviguer confortablement sur cet appareil.

Oukitel K10000 image article 3
Utiliser un Oukitel K10000 à une seule main, c'est possible. S'il est posé sur une table. Dans cette position, le mobile est stable et ne bronche pas. Merci la coque plate.

Au cours de la semaine de test, mes doigts ont quelque peu souffert à cause des boutons physiques Power et volume haut/bas. Ces derniers sont placés naturellement sur la tranche droite du smartphone. Une position classique, ces derniers sont trouvés facilement par le pouce. En revanche, leur toucher n’est pas agréable et pique les doigts, l’espace entre les deux boutons volume accroche anormalement la peau. Un gros point noir sur le terrain de l’ergonomie.

Autre détail gênant la navigation et le confort d’utilisation, les touches tactiles. Comme cela est mentionné dans la vidéo, le bouton multitâches N’EST PAS un bouton multitâches (mais une touche Paramètres, comme au bon vieux temps du Galaxy S2). De plus, ces touches tactiles répondent très mal aux sollicitations… voire pas du tout. Au cours de la période de test, je m’y suis repris à plusieurs fois pour voir ma requête simple (page précédente sur une page Web) prise en compte par la machine. Par moment, 3 ou 4 appuis ont été nécessaires pour voir le mobile daigner accéder à ma demande. Inacceptable, d’autant plus que sur tous les mobiles il suffit d’un seul appui. Mes doigts sont peut-être trop gros…

Oukitel K10000 image article 4
Il ne fait pas bon être un bouton sur un Oukitel K10000. Entre les boutons physiques qui accrochent les doigts et les touches tactiles qui ont du mal à enregistrer les requêtes de l'utilisateur (reviens en arrière, mais reviens en arrière je te dis !)... la réactivité et le confort ne sont pas toujours au rendez-vous.

Pour résumer rapidement, vous accédez au multitâches en réalisant un appui long sur le bouton Home. Le bouton tout à gauche sert à accéder aux Paramètres (lorsque vous êtes sur une appli ou sur le Web, depuis votre navigateur favori) ou à personnaliser votre bureau lorsque vous êtes sur ce dernier (ajout de Widgets, changer le fond d’écran…).

Autonomie

Le point que tout le monde attend. Est-ce que le Oukitel K10000 est capable de tenir entre dix et quinze jours, si l’utilisateur se montre raisonnable dans ses usages. Le mobile a été testé dans ces fameuses conditions normales, sur une période de 6 jours (mercredi à mardi). Le dernier jour, il affiche 25 % de batterie restante. L’Oukitel K10000 s’adjuge donc sans problème la couronne du mobile le plus endurant passé entre nos mains, à la rédaction d’Android MT.

Pour atteindre les 10 jours d’autonomie, nul doute que l’utilisateur doit se montrer plus raisonnable que moi-même. Au cours de cette période, je n’ai jamais éteint le mobile ni passé ce dernier en mode avion la nuit. Dès que je connaissais le mot de passe d’un réseau Wi-Fi, je me connectais à ce dernier pour surfer sur le Web, sur mes sites préférés.

Concernant l’usage d’applications, chaque jour, je consultais des vidéos sur YouTube (entre 3 et 4 d’une durée de 10 minutes en moyenne) et je m’adonnais, le soir en rentrant du travail, à une petite partie de jeux vidéo pour me détendre.

Quoi qu’il en soit, même avec un usage normal ++, l’Oukitel fait mieux que la plupart des mobiles du marché. En témoigne le score impressionnant sur PC Mark qui prévoit une utilisation continue et multimédia de 37 h environ. Pour les insomniaques prêts à se faire un marathon Game of Thrones. Bref, 10 jours d’autonomie c’est possible, à condition de savoir se maîtriser et de mettre à profit les modes d’économie d’énergie proposés par le smartphone. Vers la fin, votre usage sera limité. Les quinze jours d’autonomie sont en revanche loin.

Oukitel K10000 image article 5
Un screenshot le premier soir du test (batterie à 96%) et un le matin du test (batterie à 37%). Sollicitée plus qu'à l'accoutumée en ce dernier jour (la batterie a perdu plus de 10 % du fait des nombreux benchmarks réalisés en cours de journée). En moyenne, la perte d'énergie s’élève à 8 % par jour.

Impossible cependant d’identifier les processus gourmands en ressources sur ce mobile. La rubrique Batterie ne sert tout bonnement à rien, si ce n’est à évaluer la perte générale d’énergie et le temps restant avant l’extinction des feux. Le détail ne mentionne aucune application, uniquement les processus classiques comme l’écran, le réseau Wi-Fi…

Interface et performances

Le Oukitel K10000 embarque Android 5.1 Lollipop. Le launcher proposé de base est difficilement supportable. S’agissant d’un mobile chinois, il n’y a pas de lanceur d’applications. Toutes celles que vous téléchargez viennent se placer sur un espace vide de votre bureau. Toutes les icônes sont entourées d’un losange grisâtre peu esthétique. Pour certaines applis, vous remercierez le texte rappelant son nom. Sans lui, il serait difficile d’en identifier certaines… d’autant plus que des icônes disparaissent, laissant un espace vide accompagné du nom de l’application.

Concernant les fonctionnalités propres, le mobile offre tout un tas de commandes gestuelles pour accéder par exemple à l’appareil photo rapidement en traçant un signe sur votre mobile. Pas franchement réactif. Vous ferez plus vite en lançant vous-même l’appli en question de manière classique. Aucune killer-feature du côte de cet Oukitel K10000. Les fans de LG pourront se consoler avec le double-tap pour sortir de veille.

Oukitel K10000 image article 6
Aperçu des icônes placées sur le bureau. Pas très sexy.

Globalement, le smartphone est réactif (si l’on met de côté les touches tactiles). Vous n’aurez aucun mal à jongler entre les applications et les pages Web. Aucun ralentissement n’a été constaté lors de notre petite semaine de test. Pour les jeux vidéo gourmands, il faudra repasser. Ce smartphone n’est pas fait pour les gamers avides de titres en 3D ultra détaillée. Des ralentissements viendront parasiter la partie (Asphalt 8 Airborne injouable, trop de saccades). Mieux vaut se contenter des petits titres ne sollicitant pas trop les ressources. L’appareil photo est ici dispensable, les clichés se font quelque peu fantaisistes (balance des blancs à côté de la plaque). La qualité n’est pas au rendez-vous sur les captures, et ce même si les conditions de luminosité ne sont pas au rendez-vous.

Oukitel K10000 image article 7
Difficile d'obtenir des clichés nets avec l'Oukitel K10000.

Qualité d’appels

Au cours des différents appels passés lors de cette semaine, la qualité était loin d’être au rendez-vous. Mes contacts n’avaient de cesse de me dire que j’avais une voix robotique. J’ai eu beau raccrocher et réitérer l’appel, rien ne changeait. Autre problème, le son était très fort de mon côté, j’avais l’impression que mes contacts passaient en mode haut-parleur. Des problèmes handicapants, surtout qu’un mobile sert avant tout à téléphoner.

Notre avis sur le Oukitel K10000 :

La promesse est presque remplie ! Le smartphone fait très fort du côté de l’autonomie et sera capable de répondre à vos exigences sur la durée. En revanche, de trop nombreux défauts font passer cette grande vertue au second plan (qualité des appels, confort d’utilisation…). Les quelques autres bons points (compatibilité 4G, espace de stockage extensible via Micro-SD…) ne font pas pencher suffisamment la balance en sa faveur.

Merci à la boutique Gearbest pour le prêt de ce smartphone.

Caractéristiques techniques

► Dimensions :

  • Hauteur : 157,5 mm
  • Largeur : 76,5 mm
  • Epaisseur : 13,8 mm

► Ecran : 5,5 pouces
► Poids : 316 g
► Autonomie :

  • Annoncée : 10 – 15 jour utilisation normale
  • Batterie : 10 000 mAh Li-Poly

► OS : Android 5.1 Lollipop
► Mémoire : 16 Go + 2 Go RAM

► Connectivité : Wi-Fi ; Bluetooth ; Micro-SD (32 Go) ; 4G ; Dual-SIM
► Processeur : Mediatek MT6735 P quadruple-coeur 1 GHz
► Site : https://www.oukitel.cc
► Appareil photo : 13 Mégapixels
► Vidéo : 1080 p

Les notes de notre labo :

Performance

7

Design

6

Ergonomie

6

Fonctions

6.5

Qualité/Prix

6

GENERAL

6.3

LES PLUS
  • Autonomie
  • Navigation fluide
LES MOINS
  • Encombrant
  • Design trompeur
  • Interface