• Rechercher
Accueil ► Appareils ► Smartphones ► Entrée de gamme ► Test du Orange Hiro : La qualité à petit prix

Test du Orange Hiro : La qualité à petit prix

Si vous cherchez à changer de smartphone, et que vous visitez le site d’Orange, nul doute que vous trouverez une gamme d’appareils estampillée marque Orange. Le Hiro en fait partie. À la fois compact, réactif et attractif de par son prix, le Hiro est un smartphone d’entrée de gamme qui possède des arguments séduisants. Une bonne surprise.

Au même titre que le Orange avec Intel Inside, le smartphone Orange Hiro fait partie de la gamme d’appareils en marque blanche que l’opérateur propose sur sa boutique en ligne. Il s’agit d’un smartphone d’entrée de gamme, puisque commercialisé à prix maîtrisé (129,90 € sans abonnement ou 1 € en souscrivant à l’une des offres de l’opérateur).

Un smartphone vraiment compact

Le Orange Hiro, une fois pris en main, surprend par son poids plume. Il se manipule très facilement à une seule main et se range dans une poche de jean sans encombrer cette dernière ce qui, à l’heure des phablettes, est un véritable exploit. Petite particularité, le bouton Power se trouve sur la tranche supérieure. Assez déroutant lors de la première utilisation. Jusqu’à présent, il était d’usage de placer ce dernier sur la tranche droite. L’accès aux différents ports se fait sur la tranche droite (Micro-SIM et Micro-SD). À gauche, vous trouverez les boutons volume haut/bas. Les touches principales (retour, home et paramètres) sont tactiles.

Orange Hiro
Le Orange Hiro se manipule aisément à une seule main.

Pour ce qui est de l’habillage de l’appareil, pas de doute, il s’agit bien d’un modèle d’entrée de gamme. La coque arrière, non amovible, est constituée d’un matériau plastique qui donne un effet brossé. Lorsque l’on exerce une pression sur cette dernière, l’appareil ne grince pas et n’émet aucun bruit suspect, ce qui rassure quant à la solidité du Orange Hiro. Cette matière plastique confère un certain niveau d’adhérence à l’appareil qui ne vous fera aucune mauvaise surprise en vous glissant des mains

Pour résumer, rien de bien nouveau côté habillage. Cela donne un ressentit similaire à l’Ultym 4 de Bouygues Telecom : un smartphone solide qui n’impressionne pas par l’originalité de son design, mais qui a l’avantage de tenir dans une poche et de se manipuler très facilement.

Le Orange Hiro, une déclinaison du Alcatel one touch Idol Mini :

Comme beaucoup de smartphones sans marque, le Orange Hiro est un dérivé d’un appareil élaboré par Alcatel one touch. C’est le modèle Idol Mini qui a pour ainsi dire servi de base pour la construction du Hiro. Même processeur, même espace de stockage, même résolution d’écran… ce smartphone a même été commercialisé par Sosh sous le nom de Sosh mobile (aussi en marque blanche). Ce dernier est toujours vendu sur le site de Sosh, pour 99 €…

Écran

Sur le papier, le Orange Hiro est loin d’offrir la résolution la plus impressionnante du marché. 480 x 854 pixels, pour une densité de pixels de 228 ppi… pas de quoi faire tomber l’utilisateur à la renverse… et pourtant, à l’usage, cette résolution, utilisée sur la dalle de 4,3 pouces, ne se révèle pas du tout handicapante. Vous ne remarquerez aucun gros pixel sur les icônes qui peuplent vos différents bureaux. En navigation, sur une page Web, votre vue ne sera pas perturbée par des errements dans l’affichage. Plutôt une bonne surprise de ce côté-là, même si l’on est loin de la qualité d’écran proposée par les appareils haut de gamme, mais rappelons ici qu’il s’agit d’un appareil d’entrée de gamme.

Autre point positif, les angles de vision de l’Orange Hiro sont assez étendus. Vous pourrez voir ce qu’affiche l’écran du Hiro, même si vous n’êtes pas totalement placé en face de ce dernier.

Le bémol ici se situe dans la rapidité avec laquelle l’écran se couvre de traces de doigts. Pensez à vous munir d’un petit chiffon pour éviter de noyer votre écran sous la saleté.

Surcouche made in Orange

Pas de doute il s’agit bien d’un mobile Orange, cela vous sera martelé. Dès l’allumage de votre appareil, vous remarquerez la couleur orange qui habillera les lignes et parfois même les caractères qui composent les messages de configuration. Une fois le paramétrage de l’Orange Hiro effectué, vous accéderez à l’interface principale du mobile. Comme sur la plupart des mobiles commercialisés par les opérateurs, vous retrouverez le lot d’applis préinstallées (TV, App Shop le market spécial d’Orange, Cinéday, Cloud Orange, Jeux, Orange et Moi…). Ces dernières se révèleront utiles en fonction du forfait choisi par vos soins… si vous n’en trouvez pas l’utilité, elles seront tout simplement envahissantes.

Au niveau de l’interface, pas d’ajouts excentriques de la part de l’opérateur. Il est possible de réaliser certaines actions à l’aide de gestes (couper le son en retournant le téléphone, secouer pour changer une chanson lorsque vous écoutez de la musique…). Toutes ces options se configurent depuis un menu dédié aux Gestes tactiles.

Petit ajout dans le launcher, une rubrique Les plus utilisés met en évidence les applications que vous faites le plus tourner. Une façon d’accéder encore plus rapidement à ces dernières.

Si la couleur orange vous sort par les yeux, nous vous recommandons chaudement de télécharger des launchers alternatifs ou une application comme Themer pour changer facilement le thème ou l’aspect esthétique de votre appareil.

Du point de vue de la surcouche, si l’on met de côté le flot d’applis préinstallées et la couleur orange qui peut vite s’apparenter à du spam publicitaire (oui, on sait que le Orange Hiro est un mobile Orange…), le Orange Hiro a le mérite de proposer une surcouche fluide qui n’alourdit pas outre mesure l’expérience Android.

Multimédia

L’appareil embarque un processeur double-coeur cadencé à 1,3 GHz. Conjugué aux 512 Mo de RAM, il garantit un certain niveau de fluidité en surf sur le Web. L’appareil a du répondant, même si vous l’éprouvez avec plusieurs onglets ouverts ou en faisant tourner une multitude d’applications gourmandes simultanément (de la retouche photo tout en streamant votre musique préférée). En revanche, l’appareil aura plus de mal avec les jeux en 3D sollicitant beaucoup de ressources. Les jeux les plus récents comporteront de l’aliasing et subiront quelques ralentissements.

D’une manière générale, le Orange Hiro offre toute la fluidité que l’utilisateur est en droit d’attendre d’un smartphone de cette gamme de prix. En revanche, au niveau de la batterie, le constructeur aurait pu faire un petit effort. 6 heures d’autonomie en utilisation normale, c’est un peu court pour tenir une journée… surtout si vous êtes un multimédia addict.

De son côté, l’APN réalise des clichés en 5 Mégapixels. Les rendus sont corrects pour un appareil d’entrée de gamme.

Orange Hiro
Cliché capturé en 5 Mégapixels

La vidéo offre des possibilités de capture en 720 p pour un rendu tout aussi intéressant que la photo. Une bonne surprise pour un appareil commercialisé à moins de 130 €.

[youtube id=”wGAJpQausSM” mode=”normal” align=”center”]

Conclusion

Un très bon rapport qualité-prix. Pour 130 €, le Orange Hiro vous apportera toute la fluidité que vous êtes en droit d’attendre d’un appareil de cette gamme de prix. La qualité sonore en appel, le multimédia, le surf web dans des conditions optimales, le jeu, la photo ou même la vidéo… aucun des usages que vous êtes en droit de revendiquer d’un smartphone n’est mis sur la touche. Un bon investissement qui satisfera les petits porte-monnaie, tout comme les appareils Wiko.

Caractéristiques techniques
? Dimensions :

  • Hauteur : 127,1 mm
  • Largeur : 62 mm
  • Epaisseur : 7,95 mm

? Ecran : 4,3 pouces

? Poids : 97 g

? Autonomie :

  • Annoncée : 6 h
  • Batterie : Li-Ion 1700 mAh

? OS : Android 4.2 Jelly Bean

? Mémoire : 4 Go + 512 Mo RAM

? Connectivité : Wi-Fi ; Bluetooth ; Micro-SD ; Micro-USB
? Processeur : MediaTek MTK MT6572 double-coeur 1,3 GHz
? Site : https://boutique.orange.fr
? Appareil photo : 5 Mégapixels
? Vidéo : 720p HD

LES NOTES DE NOTRE LABO

Performance

7

Design

7

Ergonomie

7.5

Fonctions

7

Qualité/Prix

7.5

GENERAL

7.2

LES PLUS
  • Format compact
  • Rapport qualité-prix
LES MOINS
  • Surcouche envahissante
  • Écran salissant
  • Design commun

Auteur
Yann Peyrot

Mon téléphone : Samsung Galaxy Nexus
Ma tablette Android : La Samsung Galaxy Tab 7.7 parce qu'elle est petite
Mon jeu préféré : Temple Run
Mon appli préférée : 9gag ça fait passer le temps
Mon robot préféré : Bishop dans Alien 2 (j'avoue il y a mieux)
Mon objet fétiche : Ma clef USB, toujours sur moi.
Citation : « Smokey on est pas au Vietnam, on est au Bowling, on joue selon les règles » Walter, the Big Lebowsky.

Tous les articles
Auteur Yann Peyrot