Appareils Milieu de gamme Smartphones

Test du très moyen ZTE Blade Q vendu par SFR sous le nom STARTRAIL 4

SFR propose des smartphones Android en marque blanche. C'est le cas du Startrail 4 disponible à partir de 9,99 euros. Le Startrail 4 qui est en fait un ZTE Blade Q, un smartphone milieu de gamme sans cachet.
SFR s’est tourné vers ZTE pour confectionner un smartphone. Un échange de bons procédés qui permet au chinois d’être présent sur le marché français et de dissiper aussi certaines craintes associées aux marques asiatiques.

[youtube id= »1aPJ8UL9IhU » mode= »normal » align= »center »]

Design

Si le design n’est pas mauvais en soit, il y a quelque qui dérange chez ce téléphone. Ses formes sont très banales et surtout, elles sont similaires à d’autres produits existants.

SFR STARTRAIL 4
L'attaque des clones chinois ? De gauche à droite : Alcatel Pop C, SFR STARTRAIL, Wiko Cink five, Wiko Peax 2

La ressemblance avec le Samsung Galaxy S3 est frappante. L’idée n’est pas de jeter la pierre à SFR plus qu’aux autres, mais pour les personnes qui cherchent quelque chose d’original, passez votre chemin.

SFR STARTRAIL 4
Le SFR STARTRAIL n'est pas raté visuellement, mais dispose d'un design impersonnel, dommage.

Prise en main

Malheureusement, il n’est pas possible d’aborder le déballage. SFR ne nous a pas fourni de boîte ni de kit piéton. Nous n’avons que le SFR STARTRAIL 4, un chargeur secteur et un câble micro usb.

La prise en main est plutôt bonne et les courbes du SFR STARTRAIL 4 en font un appareil agréable. Il est épais, un peu lourd (139 grammes), mais rien de rédhibitoire. Cependant, il faudra se montrer prudent car le plastique utilisé est très glissant. Avec un peu d’effort, vos doigts arriveront à parcourir les extrémités de l’écran. ZTE a opté pour des touches sensitives, allant à l’encontre des prérequis de Google. Toutefois, ceux-ci restent pratiques et efficaces.

SFR STARTRAIL 4
La prise en main est assez bonne sur ce SFR STARTRAIL !

L’écran

Le SFR STARTRAIL 4 (ou ZTE Blade Q) dispose d’un écran de 4,5 pouces. Sa résolution est faible : 854 X 480 pixels. L’affichage est tout de même assez correct et les pixels sont peu visibles malgré les 218 ppi. Les angles de vision sont acceptables, mais la luminosité est un peu juste. Le vrai point noir de cet écran est le rendu un peu fade des couleurs.

SFR STARTRAIL 4
SFR STARTRAIL et Le Moto X : L'affichage est correct, mais les couleurs sont fades...

Interface et navigation

On se retrouve ici avec une interface proche d’une version nue d’Android. Les opérateurs semblent avoir compris qu’ils ne maîtrisaient pas la customisation. Les ajouts visibles de SFR sont ses applications, qui permettent de bénéficier des services livrés avec ses forfaits. Vous aurez le droit à un accès au portail mobile SFR, la gestion du compte, le répondeur, SFR Cityzi – qui tire parti du NFC, les mails, les jeux, etc. Le téléphone reste fluide.

Cependant, le STARTRAIL 4 est inondé de démos de jeux. Le comble est qu’il est impossible de les supprimer, même si la place qu’ils occupent est négligeable (environ 3 Mo).

SFR STARTRAIL 4
L'interface est presque de l'Android pure. Pourquoi ne pas laisser l'utilisateur supprimer les démos inutiles ?

Heureusement le mobile est équipé d’un port MicroSD pour augmenter la mémoire jusqu’à 32 GO.

SFR STARTRAIL 4
On voit bien ici que le mobile est un ZTE. Il dispose d'un port MicroSD et du NFC (plaque noire sur la coque).

Photos et vidéos

Le SFR STARTRAIL possède d’un capteur de 5 mégapixels. C’est un standard chez les appareils entrés de gamme.

SFR STARTRAIL 4
Photo intérieure sans HDR
SFR STARTRAIL 4
Photo intérieure avec HDR
SFR STARTRAIL 4
Photo prise avec un appareil photo hybride Sony Nex 5n
SFR STARTRAIL 4
Photo prise en extérieure sans HDR.

Le capteur est une bonne alternative si vous n’avez rien d’autre sous la main. L’image souffre d’un fâcheux voile blanc et les objets deviennent flous très rapidement (regardez le panneau interdit dans le fond).

[youtube id= »MyQ4Yxc-e-0″ mode= »normal » align= »center »]

Performance

Le processeur embarqué est un Mediatek MT6572. C’est un double-cœur cadencé à 1,3 GHz. Nous l’avons soumis à Antutu, voici le résultat :

SFR STARTRAIL 4
Le résultat du Benchmark Antutu est sans appel.

Il ne parvient même pas à dépasser le Samsung Galaxy S2 qui a maintenant bien 3 ans. Toutefois, certains jeux peuvent encore fonctionner grâce au GPU Mali 400. Malgré cela, le GPS est un peu long. C’est un problème connu chez les puces Mediatek.

Autonomie

Équipé d’une batterie de 1800 mAh, le téléphone tiendra une petite journée en usage standard (mail, SMS, musique, surf et jeux). La batterie est un peu juste.

Conclusion

Vendu 199,99 euros nu, autant vous dire que ce SFR STARTRAIL 4 n’est pas recommandé. Bien que propulsé par SFR, le Moto G semble un concurrent plus sérieux. Même avec une subvention de l’opérateur, vous pourrez plus facilement vous tourner vers un Galaxy S4 mini par exemple. Ce dernier ofrre des prestations bien supérieures.

Caractéristiques techniques
► Dimensions :

  • Hauteur : 135 mm
  • Largeur : 67 mm
  • Epaisseur : 9,5 mm

► Ecran : 4,5 pouces

► Poids : 139 g

► Autonomie :

  • Annoncée : N.C.
  • Batterie : 1800 mAh

► OS : Android 4.2 Jelly Bean

► Mémoire : 4 Go + 1 Go de RAM

► Connectivité : Micro SD; WIFI; Bluetooth; Micro USB;
► Processeur : MediaTek MT6572 double-coeur 1,3 GHz
► Site : http://www.sfr.fr/mobile/telephone-portable/STARTRAIL-4-Blanc-Smartphone-Android-by-SFR?vue=000029
► Appareil photo : 5 Mégapixels
► Vidéo : 720p HD

LES NOTES DE NOTRE LABO

Performance

5

Design

6

Ergonomie

7

Fonctions

6

Qualité/Prix

7

GENERAL

6.2

LES PLUS
  • Fluide
  • MicroSD
  • Bon ergonomie
LES MOINS
  • Performance
  • Autonomie
  • Rendu « fade » de l’écran