• Rechercher
Accueil ► Appareils ► Smartphones ► Entrée de gamme ► Test du Xiaomi Redmi Note 7 : le meilleur sous la barre des 200 €

Test du Xiaomi Redmi Note 7 : le meilleur sous la barre des 200 €

avis xiaomi redmi note 7

Xiaomi est implanté en France depuis plus d’un an et le moins qu’on puisse dire c’est que la recette du chinois n’a pas changé : proposer des produits à bas prix avec des composants et des fonctionnalités de la gamme du dessus. Pour moins de 200 € (168€ chez Gearbest actuellement), le Redmi Note 7 propose un bel écran avec encoche «goutte d’eau», une batterie de 4000 mAh et des qualités photo intéressantes…

Notons tout d’abord qu’avec son Note 7, Xiaomi a fait la même chose qu’avec son Pocophone F1 : créer une marque annexe pour un peu faire le ménage dans les différentes dénominations de ses nombreux modèles. Ici, la nouvelle enseigne est «Redmi» qui était auparavant le nom d’une gamme entière. Bref. Dans les faits, ce changement de nom ne change presque rien puisqu’il s’agit de la même formule. Le Redmi Note 7 est le digne héritier du Note 6 et du Note 5 (les précédents étant passés inaperçus en France). Côté design, le Redmi Note 7 ne réinvente pas la roue, mais il a le mérite de proposer de belles finitions, un écran de 16 cm de diagonale avec encoche goutte d’eau et un menton un peu épais. Au dos, un double module photo excentré et plutôt proéminent avec un capteur d’empreinte. La prise jack est de la partie tout comme l’émetteur infrarouge, si cher à Xiaomi, qui permet de transformer l’appareil en télécommande universelle. Grande première, l’USB-C est de la partie sur cette gamme : pas trop tôt ! Il faudra par contre choisir entre le dual-SIM et SIM+carte SD, mais rien de bien grave puisqu’il existe des versions 32, mais aussi 64 et 128 Go. Notons aussi que l’appareil aura le droit à sa version d’Android Q début 2020.

Un écran sympa et des perf’ honorables

L’écran n’est pas un modèle OLED, mais un très bon LCD IPS de 6,3 pouces (Full HD+, ratio 19,5:9). Avec une taille pareille, difficile de l’utiliser à une main, mais pas impossible. La qualité de l’ensemble est très satisfaisante pour un appareil à ce prix (en ce moment vendu entre 130 et 180 €) : c’est lumineux avec un bon contraste et la colorimétrie est réglable, comme d’habitude sur les appareils équipés de la surcouche MIUI. La rémanence est correcte, mais le seul bémol vient de la sensibilité tactile. Il nous a semblé parfois légèrement «insensible» : on appuie, mais sans doute pas assez fort. Une question d’habitude sans doute puisque cette impression n’a pas été décelée par tous les membres de la rédaction. Dans cette gamme, vous ne trouverez pas meilleur écran. Le Snapdragon 660 (adossé à 3 ou 4 Go) peut décevoir. Il s’agit d’un processeur qui ne date pas d’hier, mais il faut reconnaître qu’en plus d’être économe (nous verrons ça plus loin), il est très polyvalent. Seuls les jeux en 3D les plus exigeants auront du mal à tourner avec les détails à fond. Ce n’est pas un smartphone de gamer, mais pour tout le reste vous pouvez compter sur lui. Encore une fois, pour ce prix c’est Byzance même si on aurait aimé le Snadragon 675 de la version «Pro».

De la bonne photo…

Mais l’argument de vente du Redmi Note 7 c’est son capteur Samsung GM1 de 48 mégapixels. Une première sur cette gamme ! L’objectif ouvre à f/1,8, mais ne gère pas le pixel binning comme le capteur Sony IMX586 qui équipe des appareils plus chers comme le le Zenfone 6 ou le Honor View 20. Alors que chez les petits copains l’astuce consiste à prendre des clichés en 48 MP lorsque la luminosité est satisfaisante et à regrouper les pixels par 4 pour capter plus de lumière lorsque les conditions sont compliquées, ici il ne s’agit que d’interpolation numérique. La différence est minime, mais que ce soit en mode 12 ou 48 MP, le résultat est très bon de jour. Le mode HDR apporte un plus, mais oubliez l’IA qui patauge dans certains cas.

De nuit ou lorsque la lumière vient à manquer, c’est moins bon, mais très acceptable. Le mode Nuit est par contre à la ramasse, mais on peut imaginer qu’une prochaine mise à jour viendra remettre un peu d’ordre. Dans l’obscurité presque totale, le bruit est omniprésent. Comme d’habitude, l’appli photo de MIUI propose pas mal de réglages, certains sympas et d’autres anecdotiques comme le tilt-shift. Le second capteur gère la profondeur de champ avec succès. Pour les selfies, c’est le même problème qui revient avec tous les appareils dans cette gamme de prix : très bon de jour, pas terrible de nuit. Oubliez l’effet qui embellit, car vous aurez au mieux la tête d’un Amibo cuit. Côté vidéo on peut compter sur du bon 1080p 60 fps stabilisé numériquement avec des modes time-laps et ralenti (overcranking) plus que correct.

Une autonomie «Xiaomiesque»

Côté autonomie, Xiaomi a un certain savoir-faire. Ici, non seulement la batterie est de 4000 mAh mais comme nous l’avons vu, le Snapdragon 660 n’est pas le plus gourmand des SoC. Ce duo gagnant lui assure pas loin de 3 jours d’autonomie en utilisation mixte. Que les plus acharnés se rassurent, vous pourrez vous éloigner d’une prise de courant pendant au moins une grosse journée. Un marathonien comme Xiaomi sait le faire donc. En ce qui concerne la charge rapide de 10W, ce n’est pas folichon sans être mauvais : le smartphone passe de 5 % à 60 % en 1 heure. Comptez 1h45 pour passer de 8 % à 100 %. Concernant l’OS, il s’agit bien sûr d’Android 9 avec la surcouche MIUI 10.3.4 qui propose toutes les dernières fonctionnalités sympas comme le second espace (bureau bis) ou les applications clonées. Seul problème : toujours pas de tiroir d’applications. Ce dernier permet de garder dans le bureau des applis que vous aurez sélectionnées sans avoir à tout mettre dans l’accueil. Si c’est indispensable pour vous, il faudra installer le POCO Launcher qui réglera ce problème.

Notre verdict

Si vous avez un budget limité et que vous êtes du genre à attendre une offre de votre fournisseur pour changer de smartphone : réfléchissez-y à deux fois. Le Redmi Note 7 est un très bon smartphone pour un prix compris entre 170 et 200 €. C’est un des meilleurs rapports qualité/prix dans cette gamme et il fait très peu de concessions.

Les meilleurs prix
GEARBEST168 €Voir l'offre
RAKUTEN171 €Voir l'offre
AMAZON180 €Voir l'offre
FNAC199 €Voir l'offre

Test prises de vue


Caractéristiques techniques du Xiaomi Redmi Note 7
► Dimensions :
Hauteur : 159 mm
Largeur : 75 mm
Epaisseur : 8 mm

► Ecran : 6,3 pouces (16 cm)

► Poids : 186 g

► Batterie : 4000 mAh

► OS : Android 9 + MIUI 10.3.2.0

► Mémoire : 4 Go de RAM + 128 Go de stockage (ou 3+32 Go et 4+64 Go)

► Connectivité :
Wi-Fi 802.11a/b/g/n/ac
USB-C
Capteur d’empreintes digitales au dos
Bluetooth 5.0
4G (LTE)
Dual-SIM (ou nano SIM + MicroSD)

► Processeur : Snapdragon 660 (8 cœurs à 2,2 GHz max)

► GPU : Adreno 512

► Appareil photo : 48 mégapixels (f/1,8) et 5 MP pour la profondeur de champ + 13 MP (f/2,2) en façade.

► Résolution : 409 DPI

► Définition : 2340 x 1080 pixels

► Vidéo : 1080p à 60fps

► Date de sortie : mars 2019

► Site : https://www.mi.com/fr/redmi-note-7/

Les meilleurs prix
GEARBEST168 €Voir l'offre
RAKUTEN171 €Voir l'offre
AMAZON180 €Voir l'offre
FNAC199 €Voir l'offre

Voir notre dossier sur les meilleures enseignes de vente en ligne »

Les notes du Xiaomi Redmi Note 7 :
  • 8/10
    Performance - 8/10
  • 7/10
    Design - 7/10
  • 8/10
    Ergonomie - 8/10
  • 8/10
    Fonctions - 8/10
  • 9/10
    Qualité/Prix - 9/10
8/10

Résumé

Les plus :

► Bel écran
► Une autonomie «Xiaomiesque»
► Meilleur rapport qualité/prix du moment

Les moins :

► Des photos de nuit en demi-teinte
► Toujours pas de tiroir d’app dans MIUI

-
Auteur Benoît Bailleul