Test du Xiaomi Mi 11i : le Mi 11 « bis » peut-il exister ?

5 mois après la sortie du Xiaomi Mi 11, la firme chinoise a lancé un Mi 11i avec une stratégie qui ressemble un peu à celle de OnePlus : proposer un appareil similaire en milieu d’année, mais pensé différemment. Ici le Mi 11i est moins cher, mais aussi moins « Premium » sans être non plus une version « light ». Et pour cause : il y a déjà deux Mi 11 Lite sur le marché.

En haut de la hiérarchie Xiaomi on compte cette année le Mi11 Ultra et le Mi 11, deux très bons smartphones salués par la critique. Mais alors que les Mi 11T sont sur le point de débouler, la firme chinoise a sorti le Mi 11i 5 mois après ses deux flagships. Une sorte de Mi 11 Lite ? Et non puisque ces deux-là, un 4G et un 5G, sont sortis en même temps que le Mi 11i. Il s’agit portant d’une version un peu moins ambitieuse que le Mi 11 avec un écran plat, moins grand avec une définition plus faible, une charge rapide moins puissante, pas de charge sans fil, un capteur d’empreinte physique, une plus petite batterie et une petite concession du côté de la photo.

Sorti à 699 € dans une unique version 256 Go, mais maintenant affiché à 649 € sur le site officiel on le trouve à 495 € chez Rakuten), il est seulement 50 € moins cher que le Mi 11 en version 128 Go. Le Mi 11i ne comprend pas de certification IP68 (contrairement à la version Ultra) et pas de prise jack même si un adaptateur USB-C est fourni dans la boîte. La prise en main est bonne, le son stéréo aussi, mais il faudra composer avec des traces de doigts si vous n’optez pas pour une coque de protection.

Un écran réussi, mais…

Le Mi 11i arbore un très bel écran OLED et si l’esthétique générale de l’appareil ressemble au Mi 11, la dalle montre quand même des signes distinctifs. Comme nous l’avons abordé plus haut, il s’agit d’un écran plat au lieu d’une dalle incurvée sur 4 bords avec une diagonale de 6,67 pouces (contre 6,81 pouces pour le Mi 11), une définition et une résolution moindre (2400 x 1080 pixels à 395 DPI au lieu de 3200 x 1440 à 515 DPI), une protection Gorilla Glass 5 au lieu du 7, mais surtout un 120 Hz « fixe » plutôt qu’un 120 Hz adaptatif. Il faudra donc choisir entre un 60 Hz ou un 120 Hz.

Sur le papier on peut se dire qu’il s’agit d’un écran au rabais, mais il n’en est rien. L’expérience est top et si vous n’aimez pas trop les dalles incurvées, ce Mi 11i est peut-être ce que vous cherchez au niveau qualité. Après un petit tour dans les options d’affichage, c’est vraiment « à la carte », quelle que soit votre sensibilité aux couleurs. La luminosité maximale est excellente tandis que la minimale n’a rien de désagréable. Certes, l’écran 2.5K du Mi 11 joue dans la division du dessus et c’est un paramètre à prendre en compte au moment de lâcher ces fameux 50 ou 100 € supplémentaires au moment de l’achat.

Un Snapdragon 888 au top de sa forme

Comme le Mi 11, cette version « i » embarque le SoC le plus puissant du moment : le Qualcomm Snapdragon 888. Avec 8 Go de RAM LPDDR5, c’est évidemment un foudre de guerre avec un score AnTuTu à plus de 742 000. Multitâche, jeu : c’est le top du top. Jean Kevin me dit dans mon oreillette que le Mi 11i ne fait pas encore partie des appareils qui proposent du 60 fps sur Fortnite. Il s’agit à notre avis plus d’un oubli que d’un problème de puissance puisqu’on fait tourner les derniers jeux en 3D avec les paramètres à fond. Et puis bon, Fortnite… Comment dire ? On s’en fout non ?

Des clichés de qualité

Comme nous l’avions précisé en intro, cette version « i » n’embarque pas exactement le même matos photo que son grand frère. Le capteur principal de 108 mégapixels est un peu plus petit, mais avec une plus grande ouverture ( f/1.75 contre f/1.85) et un pixel binning qui regroupe les pixels par 9 au lieu de 4. Les clichés « standards » sont donc capturés en 12 MP et pas en 27 MP. Les résultats sont de très bonne facture que ce soit en 12 MP ou en 108 MP. De jour, les couleurs sont respectées sans trop forcer sur le contraste ou la saturation. Cela change un peu de la mode des clichés « Instagram » avec une IA un peu trop prononcée. C’est encore plus vrai en mode 108 MP où le niveau de détail est très bon. Le mode Nuit prend le parti d’un cliché « coûte que coûte ». C’est-à-dire que l’appareil va pousser l’exposition pour avoir une photo lumineuse même avec très peu de lumière. Pour un excellent résultat, il faudra poser le mobile dans une position fixe. À main levée, vous risquez d’avoir du flou.

L’ultra grand-angle de 8 MP est moins détaillé que celui du Mi 11 qui proposait du 13 MP. C’est bien exposé, avec peu de distorsion même si on perd en netteté sur les bords comme d’habitude. En recadrant, on obtient de très jolis clichés d’autant que les couleurs sont encore une fois respectées. De nuit, c’est plus compliqué avec un bruit prononcé et des lumières artificielles parfois mal gérées.

Nous passerons encore une fois notre tour sur le test du capteur macro. Un gadget incompréhensible selon nous avec des résultats très moyens. Du côté du capteur frontal de 20 MP, ça fait le travail à condition de désactiver les « retouches beauté » si chères à Xiaomi. C’est correctement exposé et le « simulateur de bokeh » n’est pas mauvais du tout.

En vidéo, le Mi 11i fait comme le Mi 11 avec de la 8K à 30 fps. Comme d’habitude, nous préférerons le 4K à 60 fps, bien mieux stabilisé. Notons que du côté de la vidéo, Xiaomi propose toujours des options sympas comme le mode miroir (pour filmer un sujet plusieurs fois dans un même environnement), le time lapse et le mode accéléré. Il y a même un pseudo trans-trav : un zoom avant avec un travelling mécanique arrière (ou l’inverse) pour se prendre pour Scorcese, Spielberg ou Hitchcock.

Une charge rapide amputée

Avec un écran proposant moins de pixels, même avec une batterie un peu plus juste, le Mi 11i est légèrement meilleur que son grand frère le Mi 11. C’est ici qu’on se rend compte que le côté 120 Hz adaptatif ne pèse pas tant que ça dans la balance. Nous avons noté que les applications gourmandes font plus baisser la jauge que sur les autres appareils du même standing : OnePlus 9 Pro, Samsung Galaxy S21, etc. Par contre il tient mieux la veille et s’en sort bien sur des utilisations standards comme la navigation par exemple. Ne tournons pas autour du pot, ce Mi 11i est dans les bons élèves dans la catégorie des appareils avec un Snapdragon 888. Vous finirez la journée à moins d’activer le mode YOLO et vous pourrez même repartir sur le début d’une seconde très facilement.

Ce qui nous gêne dans ce Mi 11i c’est sa charge rapide qui passe de 55 W à 33 W. Pour nous qui sommes attachés à cette caractéristique, c’est presque un « deal breaker ». Alors qu’on passait de 5 % à 55 % en 15 minutes, avec de Mi 11i c’est 26 minutes. Pour une recharge complète, c’est plus serré : 45 minutes contre 55. Pas de charge sans fil ? Pas grave pour nous qui ne sommes pas des fans de cette technologie, mais sur le Mi 11 on partait sur une charge wireless 50 W. C’est en effet un peu dommage et c’est encore un élément à prendre en considération lorsqu’il s’agit d’opter pour le grand frère ou pas.

Notre verdict :

Le Xiaomi Mi 11i est un appareil un tout petit moins ambitieux que le Mi 11 sorti 5 mois plus tôt tant au niveau de l’écran,que de la partie photo de la charge sans fil ou de la charge rapide. C’est une très bonne bécane, mais en 5 mois, le Mi 11 a eu le temps de voir son prix baisser. C’est néanmoins un bon choix avec de solides arguments. Il est juste un ton en dessous du Xiaomi Mi 11 avec un écart de prix qui ne se justifie pas à nos yeux. À vous de voir et de faire votre choix en fonction des promotions ça et là. Attention, la sortie des Mi 11T va sans doute encore une fois rebattre les cartes…

Tests prises de vue

Caractéristiques techniques du Xiaomi Mi 11i

► Dimensions :
Hauteur : 163,7 mm
Largeur : 76,4 mm
Épaisseur : 7,8 mm

► Écran : AMOLED 6,67 pouces (16,9 cm) 120 Hz

► Poids : 196 g

► Batterie : 4520 mAh avec charge 33 W

► OS : Android 11 + MIUI 12.5

► Mémoire : 8 Go de RAM LPDDR5 + 256 Go de stockage UFS 3.1

► Connectivité :
Wi-Fi 802.11a/b/g/n/ac/ax
USB-C
Capteur d’empreinte digitale sous l’écran
Bluetooth 5.2
NFC
5G
Dual-SIM (ou nano SIM + microSD)

► Processeur : Qualcomm Snapdragon 888, 8 cœurs (2,84 GHz max)

► GPU : Adreno 660

► Appareil photo : Capteur principal 108 mégapixels (f/1.75), ultra grand-angle 8 MP (119° – f/2.2), télémacro 5 MP (f/2.4) + un 20 MP (f/2.45) en frontal.

► Résolution : 395 DPI

► Définition : 2400 x 1080 pixels

► Vidéo : 8K à 30 fps, 4K à 60 fps ou 1080p à 60 fps

► Date de sortie : Mai 2021

► Site : https://www.mi.com/fr/mi-11i/

Les notes du Xiaomi Mi 11i :
  • 9/10
    Performance - 9/10
  • 8/10
    Design - 8/10
  • 8/10
    Écran - 8/10
  • 8/10
    Photo - 8/10
  • 7/10
    Autonomie - 7/10
  • 8/10
    Qualité/Prix - 8/10
8/10

 

Les plus :

► Un appareil très puissant
► Bel écran
► Très bon en photo

Les moins :

► Pas de charge rapide/sans fil
► Le rafraîchissement 120 Hz pas adaptatif