Accueil > Appareils Android > Test du Wiko Cink Five : Milieu de gamme musclé pour petit porte-monnaie

Test du Wiko Cink Five : Milieu de gamme musclé pour petit porte-monnaie

Par Yann Peyrot

Le constructeur marseillais Wiko accélère le rythme de sortie de ses appareils. Le Cink Five est le successeur direct du King. Un écran de 5 pouces, le même prix… la nouveauté est à chercher du côté des performances.

Wiko garde la recette gagnante qui fait de ses smartphones des succès. Un prix mini pour des caractéristiques techniques toujours plus élevées. Le Cink Five n’échappe pas à la règle du constructeur marseillais. Ce dernier s’inscrit dans la lignée du Cink King (sortie à la même période que le Peax, modèle milieu de gamme) et s’impose comme son véritable successeur tant il lui ressemble. Même prix, dual-SIM, écran de 5 pouces, dimensions presque similaires (le Five perd 2 mm en hauteur et en largeur, mais est plus épais de 1 mm que le King), appareil photo de 8 Mégapixels, autonomie proche des 11 heures en communication… les deux appareils ont de nombreux points communs. Le Cink Five se différencie du côté de ses spécificités techniques. L’écran de 5 pouces passe en HD et propose une résolution de 1280 x 720 pixels, les icônes sont bien lissées et les couleurs lumineuses.

Le Five peut satisfaire les ardeurs des gamers les plus chevronnés, il est équipé pour la bataille. Grande nouveauté chez Wiko un processeur quadruple-coeur cadencé à 1,2 GHz conjugué à 1 Go de RAM, c’est la combinaison nécessaire pour faire tourner des jeux en 3D gourmands sans à coup. Le dernier-né de chez Wiko s’en sort très bien ici.

 

La grosse déception vient de la mémoire interne. Sur les 4 Go proposés sur le papier, l’appareil dispose réellement d’un giga de ROM. Télécharger deux jeux assez importants et la fête est finie… pour profiter pleinement du Cink Five, l’achat d’une micro-SD est un passage indispensable. Toujours dans les points négatifs de l’appareil, l’absence de stylet. Il est dommage de ne pas pouvoir se servir d’un tel accessoire avec un écran aussi grand. Prendre des notes, retoucher ses photos ou encore dessiner aurait été un réel plus sur un smartphone à prix mini.

 

Wiko Cink Five : Un hardware solide pour un habillage assez commun

 

Le Wiko Cink Five ne fait pas dans la nouveauté du point de vue du design, pas de prise de risque de la part de Wiko. Si la coque arrière est soumise à une forte pression, elle grincera. Le revêtement au dos est agréable et doux au toucher. Ce dernier facilite la prise en main du téléphone. Oui le Cink Five est un phablet que l’on peut manipuler à une seule main grâce à sa légèreté (22 g de moins que le Galaxy Note 2, qui propose cependant un écran plus grand de 5 pouces). Attention à l’appareil photo sur le dos du Five ! Ce dernier ressort un peu trop. Soyez vigilant lorsque vous posez l’appareil, évitez de le lâcher sur votre table où le capteur recevra facilement des coups.

 

L’APN n’est pas le point fort du Cink Five. Certes ce dernier est de 8 Mégapixels, mais il se comporte très mal avec les lumières artificielles. Le réglage manuel de la balance des blancs est donc une étape obligatoire pour réussir vos clichés. Côté enregistrement vidéo ce n’est pas non plus le must (possibilité d’enregistrer en 1080 p). Le rendu donne un aspect jaunâtre et flou aux blancs.

 

Cliché capturé en 8 Mégapixels.

 

Passé ce retour en arrière au niveau de l’appareil photo (le King offre de meilleurs rendus), le dernier-né de chez Wiko est une excellente porte d’entrée pour le monde d’Android (sans surcouche envahissante en plus !) pour un prix toujours aussi attractif.

Allumage automatique :

Depuis le menu Paramètres du Cink Five, il est possible de programmer l’allumage et l’extinction de votre téléphone (Marche/arrêt auto). À vous de déterminer l’heure pour ces deux options. Cela se règle comme un réveil classique. Pratique pour éviter d’être réveillé la nuit par des personnes un peu trop envahissantes.

 

FICHE TECHNIQUE

    • Dimensions
    • Hauteur : 145 mm
    • Largeur : 74 mm
    • Epaisseur : 10,7 mm
    • Ecran : 5 pouces
    • Poids
    • 158 g
    • Autonomie
    • Annoncé : 11 h
    • Batterie : Li-Poly 2000 mAh
    • OS : Android 4.1 Jelly Bean
    • Mémoire : 4 Go + 1 Go RAM
    • Connectivité : Micro-SD ; Bluetooth ; Wi-Fi ; Micro-USB ; Dual-SIM
    • Processeur : ARM Cortex A7 quadruple-coeur 1,2 GHz
    • Appareil photo : 8 Mégapixels
    • Vidéo : 1080p Full HD

LES NOTES DE NOTRE LABO

Performance

8

Design

6

Ergonomie

7.5

Fonctions

7

Qualité/Prix

8

GENERAL

7.3
LES PLUS
  • Écran
  • Réactif
  • Rapport qualité-prix
LES MOINS
  • Faible mémoire interne
  • APN
  • Toujours pas de stylet

Appareils les plus populaires :

Articles les plus lus :

comments powered by Disqus

Auteur : Yann Peyrot