Test du Sony Xperia 1 II : il suit sa propre voie

Le Sony Xperia 1 (mark) II est le digne successeur du flagship de l’année dernière. Toujours orienté vidéo et cinéma, le smartphone japonais prend le marché à contre-pied avec un écran atypique et un mode photo pas vraiment grand public. Pourtant, difficile de mettre au ban ce monolithe inspiré sur bien des points…

Première incursion dans le marché des smartphones 5G chez Sony, ce Xperia 1 II (ta mère est bleue, deux-trois, ta mère elle boit) est clairement sur un marché Premium+ en face, et même au-dessus des Xiaomi Mi 10 Pro, Samsung Galaxy S20 Ultra ou OnePlus 8 Pro.

Pour trouver aussi cher, il faudra même aller chercher le Oppo Find X2 Pro ou les iPhone dernier cri. Lancé à 1199 €, on peut le trouver autour des 850 € en ce moment (et même à 809 € chez Rakuten). Et oui, comme ses petits camarades, les smartphones Sony connaissent des chutes de prix assez importantes. Comme l’année dernière, on remarquera cette allure excentrique avec son look monolithique et son ratio 21:9, sans encoche et sans punch-hole.

Ce parti-pris se tient : à la manière des appareils «gaming» qui n’aiment pas les écrans incurvés, les poinçons ou les encoches, Sony est dans un délire «ciné». Il est donc bien légitime de proposer une dalle pleine. Comme son prédécesseur, le Xperia 1 II est un smartphone agréable en main, une certification IP68, un lecteur d’empreinte digitale physique sur la tranche droite et une prise jack. Côté son, les deux haut-parleurs en façade délivrent un excellent son. On sent que Sony a travaillé sur sa copie.

Un écran magnifique…

Comme l’année dernière, l’écran du flagship japonais propose donc une dalle léchée avec une résolution record de 643 DPI et une définition 4K. Certes, on pourra lui reprocher de n’afficher «que» de la HD 90 % du temps, mais il faut reconnaître que la qualité est au rendez-vous. Par contre, Sony est passé à côté du hype-train des 120 Hz en ne proposant qu’un rafraîchissement standard de 60 Hz. C’est étrange, mais c’est aussi le choix qu’ont fait Samsung avec son Galaxy Note 20 et Apple avec son iPhone 12. Sans surprise, Sony a choisi le Snapdragon 865 pour son flagship et sans surprise, l’appareil avec ses 8 Go de RAM ne ralentit jamais et est à l’aise en toutes circonstances. Notez qu’en jeu, vous pourrez utiliser les manettes de la PlayStation 4 (et la 5 ?)

Une partie photo destinée aux connaisseurs

On sait que les fabricants ne sont pas avares de superlatifs lorsqu’il s’agit de vanter les qualités photographiques de leurs appareils. Sony n’échappe pas à la règle en mettant en avant la proximité de leurs smartphones avec leur gamme Alpha. Et même si la qualité est au rendez-vous, on est loin des reflex et des hybrides de la marque. De jour c’est bon même si certains clichés manquent un peu de piqué tandis que d’autres manquent un peu de couleur.

Quand la lumière manque, c’est assez bon aussi, mais ce qui choque c’est l’absence de mode Nuit. L’appareil est capable de prendre des photos de nuit, mais il faudra aller faire un tour dans l’appli Photo Pro, ce qui n’est pas des plus pratiques, sans compter les utilisateurs qui passent à côté. Certes pour les photographes en herbe cette appli est top, mais pour le grand public, on peut en douter…

Le module ultra grand-angle est très bon avec peu de distorsion, y compris quand la lumière vient à manquer. Et c’est encore plus sympa en mode Pro, même s’il faudra tâtonner avant de trouver le bon réglage. Le zoom x3 va du bon au très moyen quand la lumière manque. Pour de meilleurs résultats, il faudra se contenter du x2 , seule focale purement optique.

Soulignons le parti-pris du constructeur qui consiste à s’adresser aux photographes avec cet appareil. C’est intéressant, mais tout photographes que nous sommes, nous aimons aussi prendre des clichés sans avoir à passer 10, 20, 30 secondes dans des réglages. Et même si nous aimons nous prendre la tête parfois sur la balance des blancs ou la vitesse d’obturation, un smartphone c’est aussi pour prendre des photos au débotté… et ce n’est pas le point fort de cet Xperia 1 II. Pour la vidéo, l’appareil propose aussi son application dédiée Cinema Pro qui propose là encore des réglages avancés qui plairont aux amateurs de vidéos. La vidéo 4K 60 fps est bien sûr de la partie.

Autonomie OK, mais où est la charge rapide ?

Alors concernant l’autonomie, nous serons très critiques. Certes les 4000 mAh sur une bécane de ce calibre tiennent bien la route. Bonne optimisation de Sony : on tient le coup toute la journée. Le problème c’est que la bataille ne se situe plus sur ce terrain. Comme pour d’autres points, Sony semble ignorer la concurrence. La charge rapide sur un appareil à plus de 1000 €, il n’y a qu’Apple pour s’en moquer (20 W sur l’iPhone 12 à titre de comparaison).

À l’heure où le 30 W devient la norme et où le 65 W tend à se généraliser, qu’est ce que fabrique Sony avec ses 18 W. Alors bien sûr on pourra répondre que c’est abusif pour la batterie, mais ce sont des âneries (vous gardez votre appareil plus de 5 ans vous ?) et même si cela peut être partiellement le cas, il existe des solutions. Asus propose des modes de charge intelligents (pas besoin d’utiliser les 30, 40 ou 65 W lorsque votre appareil peut recharger toute la nuit par exemple). Bref, il faut 1h 48 pour passer de 8 % à 100 % avec le Xperia 1 II. Pas top. Dernier bon point pour la surcouche Sony, propre, intuitive avec un mode sympa pour séparer l’écran en deux avec une appli en haut et une autre en bas, sous réserve de compatibilité…

Notre verdict :

Pas mauvais du tout, ce Xperia 1 II (mark II) n’arrive pas à se renouveler par rapport à la première mouture, malgré la 5G. Il propose un écran 4K avec une densité de pixels inégalée en oubliant le 90 ou le 120 Hz et il est un peu décevant en photo et même carrément « nul » pour les utilisateurs qui ne connaissent pas les bases de la photographie. Reste un smartphone très puissant, mais pas plus puissant que ceux de cette gamme, avec un design atypique et très agréable à utiliser. Et même 4 mois après sa sortie, il reste assez cher. C’est quand même un appareil qui a du charme, mais à qui il manque des choses indispensables en 2020 comme la charge rapide par exemple.


Les meilleurs prix du Sony Xperia 1 II


Tests prises de vue


Caractéristiques techniques du Sony Xperia 1 II

► Dimensions :
Hauteur : 166 mm
Largeur : 72 mm
Épaisseur : 8 mm
► Écran : 6,5 pouces (16,5 cm) AMOLED ratio 21:9
► Poids : 181 g
► Batterie : 4000 mAh
► OS : Android 10
► Mémoire : 8 Go de RAM + 256 Go de stockage
► Connectivité :
Wi-Fi 802.11a/b/g/n/ac/ax
USB-C
Capteur d’empreinte physique sur la tranche
NFC
Bluetooth 5.1
5G
SIM simple (sans slot microSD)

► Processeur : Snapdragon 865 (8 cœurs cadencés à 2,84 GHz max)
► GPU : Adreno 650
► Appareil photo : Capteur principal 12 mégapixels (ouverture f/1.7, focale 24 mm en équivalent argentique), ultra grand-angle 12 MP (f/2,2 – 16 mm), téléobjectif 12 MP (f/2,4 – zoom x3 – 70 mm) + 8 mégapixels en frontal pour les selfies
► Résolution : 643 DPI
► Définition : 3840 x 1644 pixels
► Vidéo : 4K/1080 60fps
► Date de sortie : juin 2020
► Site : https://www.sony.fr/electronics/smartphones/xperia-1m2


Les meilleurs prix du Sony Xperia 1 II


Les notes du Sony Xperia 1 II :
  • 10/10
    Performance - 10/10
  • 9/10
    Design - 9/10
  • 8/10
    Écran - 8/10
  • 6/10
    Photo - 6/10
  • 6/10
    Autonomie - 6/10
  • 6/10
    Qualité/Prix - 6/10
7.5/10

 

Les plus :
► Écran excellent pour les cinéphiles
► Performances XXL
► Bonne autonomie

Les moins :
► Pas de vrai mode «Nuit», il faudra maîtriser le mode «Pro»
► Pas de rafraîchissement 90 ou 120 Hz
► Pas de charge rapide