Test du Samsung Galaxy S21 Ultra 5G : le retour du Roi

Les années se suivent et ne se ressemblent pas. Sauf pour Samsung qui sort immuablement son flagship depuis 11 ans. En 2021 comme en 2020, ce sont 3 smartphones qui représentent le haut de gamme du fabricant coréen. Et tout en haut de la hiérarchie on trouve le Samsung Galaxy S21 Ultra. Alors, comment est ce nouveau millésime ?

Le Galaxy S21 a la dure tâche de succéder au S20 Ultra de l’année dernière. Il est amusant de noter que si en 2020 le flagship de Samsung devait faire face au OnePlus 8 Pro et au Mi 10 Pro, c’est la même rengaine cette année avec en face le OnePlus 9 Pro ou le Mi 11 Pro. Côté prix, le S20 Ultra était lancé à 1349 € alors que cette version avec 12 Go de RAM et 256 Go de stockage est affichée au prix de 1309 € (on le trouve maintenant à 950 € chez Rakuten). Un prix plus bas, mais attention, vous ne trouverez pas de chargeur dans la boîte. Un sacré faux pas d’autant que la firme s’était moqué d’Apple pour avoir fait la même chose sur ses iPhone 12.

Les présentations…

Côté design, les critiques de l’année dernière ont été entendues puisque l’appareil a une vraie signature. Certes elle ne plaît pas à tout le monde avec son îlot photo qui ressemble à une plaque à induction, mais au moins on le reconnaît de loin. Et puis à l’heure où tous les smartphones se ressemblent les uns les autres, nous adhérons au concept (surtout, n’hésitez pas à dire qu’on prend de l’argent de Samsung dans les commentaires).

L’appareil est à peu près du même gabarit et du même poids qu’en 2020 : les petites mains frêles risquent de ne pas trop aimer la prise en main, surtout avec une coque de protection. Le dos de l’appareil est très classe, du moins pour la version noire qui nous a été prêtée par la marque. Les traces de doigts sont assez peu présentes, ce qui est appréciable.

Le Galaxy S21 Ultra dispose d’une certification IP68, mais fait l’impasse sur la prise jack. Les haut-parleurs stéréo sont très bons avec un rendu impeccable. Cette année, le Galaxy S propose une compatibilité avec le S Pen. Mais pas le S Pen du Note20 Ultra. En effet, le S21 Ultra ne dispose pas d’emplacement pour le ranger et le recharger : le stylet n’offre donc pas de fonctionnalité Bluetooth ce qui réduit son intérêt. Pour l’embarquer avec vous, il vous faudra donc forcément une coque-étui Samsung (comptez 80 € avec le stylet qui n’est bien sûr pas fourni dans la boîte).

Pour l’intégralité des fonctionnalités, vous devrez investir dans un S Pen Pro, mais quand on sait que ce périphérique est vraiment dédié à un public très restreint, on ne voit pas trop l’intérêt.

Un écran qui fait « Wouha »

En ce qui concerne les caractéristiques des appareils, nous n’aimons pas vraiment les superlatifs, car ils seront forcement dépassé l’année d’après. L’écran du S22 Ultra sera sans doute meilleur, mais actuellement celui du S21 Ultra est parfait. Il n’y a rien a dire. La courbure, moins prononcée que celui du S20 permet d’éviter les erreurs de manipulation, et l’écran AMOLED 6,8 pouces (17,2 cm) est un régal pour les yeux. Alors que sur le S20 Ultra ou le Note20 Ultra vous deviez choisir entre le 120 Hz et haute définition (WQHD+ en 3200 x 1440 pixels), ici c’est fromage et dessert.

La colorimétrie est paramétrable à souhait. Certains préfèrent le mode Naturel, d’autres le mode Vif, mais on peut aussi régler la balance des blancs et la prédominance de chaque couleur. Pour jouer ou regarder des vidéos, c’est un très bon écran avec une luminosité maximale très impressionnante. Très certainement le meilleur atout de l’appareil. Un vrai effet « Wouha ! ». Après avoir longuement testé les deux, il est peut-être un peu mieux que celui du OnePlus 9 Pro.

Un Exynos 2100 qui déménage

Côté performances, c’est toujours un peu la même discussion : les appareils vendus en Europe ne proposent pas du Qualcomm, mais la puce « maison » de Samsung. C’est un faux problème, car à l’utilisation on ne fait presque jamais la différence entre les deux et seuls les fans de benchmarks en tout genre vont rouspéter de passer à côté du Snapdragon 888 et de devoir se contenter de l’ Exynos 2100. Les « bitchs » peuvent arrêter de « bitcher » cette année, car la puce du coréen est très solide et l’écart avec le géant américain s’amenuise. Avec 12 Go ou 16 Go de RAM LPDDR5, ce Samsung Galaxy S21 Ultra est très puissant, idéal en jeu, pour le traitement vidéo ou pour n’importe quelle tâche bien lourde (comme la daronne des relous qui commentent). Aucun souci à se faire de ce côté.

Un « photophone » polyvalent

Le S21 Ultra embarque encore cette année un capteur principal de 108 mégapixels qui s’avère être excellent de jour, que ce soit en mode 12 MP ou en mode 108 MP (car le pixel binning regroupe ici les pixels par 9 et pas par 4). Les couleurs sont vives, le piqué est excellent. On pourra lui reprocher un traitement un peu trop prononcé parfois.

C’est vrai, mais il faut savoir ce que vous voulez avec un appareil de ce type. Si vous êtes un utilisateur qui désire un appareil photo dans la poche ou un photographe qui a déjà un appareil et qui souhaite s’amuser. Dans un sens comme dans l’autre, le S21 Ultra est un appareil taillé pour la photo. De Nuit c’est aussi très bon même si la lumière artificielle directe est parfois mal gérée. Ici le traitement est parfois un peu « too much », mais les couleurs sont respectées et le focus est au poil.

Attention, comme nous vous l’avions déjà dit lors de notre test du Note20 Ultra, il ne faudra éviter de faire confiance à l’optimiseur de scènes pour les clichés de nuit, préférez allez dans l’onglet Plus de l’application photo pour activer le mode Nuit à la main. L’ultra grand-angle de 12 MP est du même acabit que celui du Note20 Ultra. C’est très bon avec une correction de la distorsion excellente en extérieur. Bizarrement, en intérieur ou en vertical ça fonctionne moins bien, mais il s’agit d’une illusion d’optique. Notez que l’ultra grand-angle propose aussi un mode Nuit. Ça fonctionne même si ça ne fait pas de miracle. Sur des photos d’église avec cette focale, ça rend quand même très bien avec encore une fois de légers soucis des lampes en éclairage direct.

Samsung a mis deux zooms dans la boîte pour ce S21 : un téléobjectif x3 optique (avec une ouverture « normale » de f/2.4 et un autre x10 avec une ouverture un peu moins « confortable » de f/4.9. De jour, en extérieur avec un éclairage idéal c’est vraiment au top et on peut vraiment se faire plaisir en x10. Au-delà on perd forcément en qualité et le zoom x100 est complètement anecdotique (même avec le zoom lock). On a de la peine à avoir un cliché qui ne soit pas une bouillie de pixel à x30.

En éclairage difficile, il ne faudra pas compter sur le second zoom au-delà de x5. De nuit, le zoom n’est vraiment pas à son aise, mais rappelons quand même que presque aucun appareil ne propose ce genre de traitement sur un téléobjectif. Sur du x3 c’est cohérent et même très bon parfois : on est surpris de voir certaines photos, même si le traitement est très présent. En x10 c’est plus compliqué surtout sans lumière d’aucune sorte. Entre le lissage et le bruit, il n’est pas évident d’avoir un cliché propre à x10. C’est tout de même exploitable et c’est un petit miracle.

Parlons rapidement du mode portrait qui fait le travail que ce soit avec le module principal au dos ou avec le module à selfie en façade. C’est même du très bon boulot quand on considère que les résultats sont propres en intérieur, en extérieur ou même à contre-jour. Pour la vidéo, on a le droit à de la 8K à 24 fps et du 4K à 60 fps sur le capteur dorsal ou de face. Notons la présence d’un mode ralenti à 960 im/s en HD et d’une stabilisation très convaincante.

Une bonne autonomie, mais une charge rapide aux fraises

On ne sait pas si c’est une meilleure gestion de la consommation ou la nouvelle puce gravée en 5 nm qui est moins énergivore, mais le Galaxy S21 Ultra fait mieux que le modèle de l’année dernière avec la même batterie de 5000 mAh. Même avec le 120 Hz cumulé au WQHD+ on arrive à l’aise en fin de journée avec une jauge à 15 % alors que pour la même utilisation nous avions un peu de mal à finir la journée dans les mêmes conditions.

Cela faisait longtemps que la firme coréenne n’avait pas proposé un appareil si serein à ce niveau : les utilisateurs qui n’ont pas leur appareil tout le temps en main peuvent même envisager de partir en week-end sans chargeur. Petit bémol par contre pour la charge rapide qui ne propose qu’une puissance de 25W. La jauge passe de 2 à 50 % en moins de 30 minutes, mais quand on sait que de plus en plus de Xiaomi d’entrée de gamme proposent du 33W… Et que dire du OnePlus 9 Pro qui embarque une charge rapide 65W avec une jauge qui passe de 4 à 100 % en 25 minutes. Enfin, la charge sans fil 50W du dernier OnePlus humilie littéralement celle du coréen avec ses 15W au taquet.

Notre verdict :

Le millésime 2021 du flasgship Samsung ne révolutionne pas le genre, mais ajoute des petites touches d’amélioration ça et là pour faire du produit un smartphone très convaincant : écran parfait, endurance enfin correcte et partie photo extrêmement aboutie. Sur un appareil aussi bon, les défauts n’en sont que plus visibles. On pense au zoom x100 qui ne sert à rien et à embonpoint de l’appareil. Et puis il y a aussi le prix élevé qui est plus marqué cette année puisque le chargeur n’est pas dans la boîte… Mais bon, c’est le meilleur sur cette gamme.

Tests prises de vue

Caractéristiques techniques du Samsung Galaxy S21 Ultra 5G

► Dimensions :
Hauteur : 165,1 mm
Largeur : 75,6 mm
Épaisseur : 8,9 mm
► Écran : AMOLED 6,8 pouces (17,2 cm)
► Poids : 227 g
► Batterie : 5000 mAh
► OS : Android 11 + One UI 3.1
► Mémoire : 12 Go de RAM LPDDR5 + 128 Go de stockage UFS 3.1 (ou 16 + 256)
► Connectivité :
Wi-Fi 802.11a/b/g/n/ac/ax
USB-C
Capteur d’empreinte digitale sous l’écran
Bluetooth 5.2
NFC
4G (LTE)
5G
Dual-SIM (sans slot microSD)

► Processeur : Exynos 2100, 8 cœurs (2,9 GHz max)
► GPU : Mali-G78 MP14
► Appareil photo : Capteur principal 108 mégapixels stabilisé (équivalent 24 mm – f/1,8), ultra grand-angle 12 MP (12 mm – f/2,2 – 120°), téléobjectif optique x3 10 MP (72 mm – f/2.4), téléobjectif optique x10 10 MP (240 mm – f/4.9), autofocus laser ToF + un 40 MP (f/2,2) en frontal.
► Résolution : 515 DPI
► Définition : 3200 x 1440 pixels Quad HD+
► Vidéo : 8K 24 fps ou 4K 60 fps
► Date de sortie : Janvier 2021
► Site : https://www.samsung.com/fr/smartphones/galaxy-s21-ultra-5g/

Les notes du Samsung Galaxy S21 Ultra 5G :
  • 9/10
    Performance - 9/10
  • 7/10
    Design - 7/10
  • 10/10
    Écran - 10/10
  • 9/10
    Photo - 9/10
  • 8/10
    Autonomie - 8/10
  • 7/10
    Qualité/Prix - 7/10
8.3/10

 

Les plus :

► Un écran encore meilleur que celui du Note20 Ultra
► Très bon et polyvalent en photo
► Enfin un flashship qui tient plus d’une journée chez Samsung !

Les moins :

► Où est la charge rapide… et où est le chargeur ?
► Il est un peu lourd dans la poche