Test du Samsung Galaxy S20 Ultra : le smartphone de toutes les démesures

En plus du S20 et du S20+, Samsung propose cette année une version « de luxe » de son flagship : le Galaxy S20 Ultra. Un smartphone 5G lancé à 1349 € : un nouveau record dans cette catégorie pour le constructeur coréen. Même s’il n’y a pas énormément de concurrence à ce niveau de prix, nous pouvons quand même citer le OnePlus 8 Pro, le Xiaomi Mi 10 Pro et même le iPhone 11 Pro Max. Mais est-ce que l’appareil justifie ce prix exorbitant ? C’est ce que nous allons voir…

Le design du Samsung Galaxy S20 Ultra n’est pas vraiment inspiré. Alors que l’année dernière, les itérations du S10 nous avaient séduits, on ne peut pas dire qu’il y a eu une volonté de créer un électrochoc en 2020. Entendons-nous bien : l’appareil est un bijou et il n’y a rien à dire en ce qui concerne les finitions, mais ce millésime manque un peu de folie. Au dos, on trouve un îlot proéminent avec quatre objectifs et le flash. Ceux qui n’aiment pas la «bancalité» ne vont pas apprécier. Pas du tout pratique à utiliser à une main, l’appareil est massif avec un écran géant de 6,9 pouces (17,5 cm). On ne trouvera pas de prise jack ni de bouton Bixby. Par contre si les 128 ou 512 Go de stockage ne vous suffisent pas, vous pouvez ajouter une carte micro- SD en sacrifiant un port nanoSIM. Notons que l’eSIM est de la partie, tout comme la certification IP68 ainsi qu’une paire d’écouteurs USB-C fournie dans la boîte.

Un écran géant balayé en 120 Hz

Comme le OnePlus 8 Pro, l’écran du S20 Ultra fait dans la démesure avec une dalle OLED de 6,9 pouces WQHD+ 3200 x 1440 pixels (réglée par défaut en 2400 x 1080). Le taux de rafraîchissement est de 120 Hz, mais on peut aussi bien le passer en 60 Hz. On vous fait le coup à chaque fois avec Samsung, mais c’est du grand art : tout respire la classe dans cet écran, de la luminosité au contraste en passant par la colorimétrie réglable, le mode lecture, etc. C’est un plaisir pour les yeux en «mode Netflix» ou pour les jeux. Seul l’écran du dernier OnePlus nous a fait aussi forte impression…

Pas de Snapdragon, pas grave ?

Vous le savez, Samsung propose sa puce maison dans ses appareils vendus en Europe. Réputée moins véloce que le Snapdragon 865, l’Exynos 990 n’est pourtant pas une puce au rabais. Et soyons francs, à ce niveau de puissance, il n’y a que les mythos qui verront une différence. L’appareil est d’ailleurs classé en 9ème position pour juin 2020 dans la liste des smartphones les plus puissants selon AnTuTu. Même si cette appli n’est qu’un benchmark parmi d’autres, le score de 516 823 est particulièrement impressionnant. Nous l’avons nous-même flashé à 521 983 alors que le Mi Pro culmine à 578 819 et que nous avons enregistré le OnePlus 8 Pro à 577 615. Et quand on sait qu’il y a aussi une version avec 16 Go de RAM au lieu de 12… Bref, le Galaxy S20 Ultra est très puissant, vous n’aurez aucun mal à faire tourner absolument toutes les applis ou jeux que vous voulez.

Une partie photo qui laisse les concurrents sur place

Côté photo, le Samsung Galaxy S20 Ultra embarque 3 objectifs + un module ToF qui calcule la distance entre le sujet et l’appareil. Commençons par l’objectif principal de 108 mégapixels qui permet de prendre des photos en 12 MP en utilisant le pixel binning. Cette technique qui permet normalement de regrouper les pixels par 4 pour améliorer la captation de lumière au détriment de la résolution est ici un peu modifiée puisque les pixels ne sont plus regroupés en 2×2, mais en 3×3 (3×3 = 9 et 9×12 = 108, le compte est bon !). Bien sûr, les résultats sont très bons même si on préférera opter pour le 108 MP lorsque les conditions lumineuses le permettent. L’IA ne retouche pas trop les couleurs, le lissage est très peu présent et on a des clichés impeccables sans avoir besoin de s’y prendre à deux fois.

En mode Nuit c’est un peu délicat avec certains éclairages artificiels et avec un ciel qui prend parfois des couleurs un peu étranges, mais le résultat est tout de même sacrément convaincant. L’objectif ultra grand-angle propose une bonne correction logicielle de la déformation (il suffit de le désactiver pour s’en rendre compte) et propose de très bons clichés de jour comme de nuit même si le traitement logiciel est assez prononcé dans ce dernier cas de figure. L’ultra grand-angle de nuit est un exercice périlleux et le S20 Ultra s’en sort très bien : les clichés sont lisibles et ne ressemblent pas à une bouillie de pixels.

Attaquons-nous maintenant à la «pièce de résistance» : le fameux zoom de 48 MP avec une focale de 104 mm en équivalent argentique (qui ferait donc 104 mm sur un appareil de 36 mm ou un capteur plein récent). Comme le module principal est de 26 mm, on peut donc en déduire que ce téléobjectif propose un zoom optique de x4 (104/26 = 4, vous suivez au fond ?). Ce qui veut dire qu’au-dessus, c’est un grossissement numérique qui est utilisé. Et dans cette discipline, le S20 Ultra casse des genoux à coups de barre à mine. Le zoom x5 est splendide tandis que la qualité du x10 est inédite. On n’avait jamais vu une telle chose. Et même si vous vous doutez qu’il faudra de bonnes conditions lumineuses pour en profiter pleinement, les résultats en conditions difficiles sont assez bons jusqu’à x3. Concernant l’amplitude du zoom au dessus de x20, c’est gadget. Et que dire du x100 qui est très peu exploitable…

Même en condition lumineuse parfaite, le x100 a du mal à convaincre. Le x30 est ici correct tandis que le x10 est le meilleur zoom de sa catégorie.

Bien sûr nous comprenons la logique marketing autour de ce super-zoom, mais avec un x10 de cette qualité, ce n’est pas la peine d’en faire des caisses. Comme le Xiaomi Mi 10, le S20 Ultra capture les vidéos en 8K et comme son concurrent chinois, ce mode n’est vraiment bon qu’avec un éclairage suffisant. Pour la vidéo on préférera le 4K à 60 fps. Par contre ce mode 8K peut être utilisé avec le mode photo Single Take. Il s’agit d’un mode où vous filmez une scène (pique-nique, fête, soirée, etc.) et l’appareil prendra lui-même un florilège de photos et de vidéos. L’appareil va alors automatiquement capturer les meilleures images de la scène et le résultat vous sera présenté sous forme de miniatures : photo avec filtre, grand-angle, vidéo, etc. Intéressant… Ha oui et notons la présence d’un mode qui permet de scanner des objets en 3D.

Une autonomie honorable

Avec une puce haut de gamme compatible 5G, un écran de cette qualité et de cette taille, il fallait une grosse batterie et Samsung n’a pas lésiné sur les moyens avec un accu de 5000 mAh. Mais même avec ça, le S20 Ultra ne fera pas deux jours. C’est bien mieux que les Galaxy S10 ou que le Pixel 4, mais les concurrents sont légèrement devant. Bien sûr, on pourra améliorer l’autonomie en désactivant le 120 Hz, la définition WQHD+ et le mode AlwaysOn (qui est activé par défaut uniquement lorsque vous touchez l’écran), mais il serait dommage de s’en passer. Et après tout, vous rechargez bien l’appareil la nuit, donc une grosse journée d’utilisation c’est largement suffisant d’autant que la charge rapide est efficace. Seul bémol, le chargeur fourni est de 25 W alors que l’appareil supporte le 45 W. À ce prix, Samsung aurait pu faire un effort. Avec le chargeur de la boîte, le Samsung Galaxy S20 Ultra passe de 6 % à 100 % en 1 heure 12 minutes. La charge sans fil propose du 15 W et l’appareil est aussi compatible avec le Wireless PowerShare (charge inversée) qui n’est malheureusement compatible qu’avec le matériel Samsung, comme nous avons pu le constater dans notre récent article sur la charge inversée)

Notre verdict :

Qu’il s’agisse de taille, de prix ou de fonctionnalités, le Samsung Galaxy S20 Ultra est le smartphone de toutes les démesures. Malgré ses quelques faux pas (zoom x100 peu exploitable, design classique et encombrement), c’est un excellent appareil qui propose une expérience presque parfaite. Véritable vitrine technologique, ce S20 Ultra est une locomotive. Tous derrière et lui devant.


Les meilleurs prix :


Tests prises de vue


Caractéristiques techniques du Samsung Galaxy S20 Ultra

► Dimensions :
Hauteur : 166,6 mm
Largeur : 76 mm
Épaisseur : 8,8 mm

► Écran : OLED 6,9 pouces (17,5 cm)

► Poids : 220 g

► Batterie : 5000 mAh

► OS : Android 10 + One UI 2.1

► Mémoire : 12 Go de RAM + 128 Go de stockage

► Connectivité :
Wi-Fi 802.11a/b/g/n/ac/ax
USB-C
Capteur d’empreinte digitale sous l’écran
Bluetooth 5.0
NFC
4G (LTE)
5G
Dual-SIM (ou SIM + slot microSD jusqu’à 1 To)

► Processeur : Exynos 990, 8 cœurs (2,73 GHz max)

► GPU : Mali-G77 MP11

► Appareil photo : Capteur principal 108 mégapixels stabilisé (équivalent 26 mm – f/1,8), ultra grand-angle 12 MP (13 mm – f/2,2), téléobjectif optique x4 48 MP (104 mm – f/3,5), «DepthVision» pour la profondeur de champ + un 40 MP (f/2,2) en frontal

► Résolution : 511 DPI

► Définition : 3200 x 1440 pixels Quad HD+

► Vidéo : 8K 30 fps ou 4K 60 fps

► Date de sortie : Mars 2020

► Site : https://www.samsung.com/fr/smartphones/galaxy-s20/


Les meilleurs prix :


Quel VPN choisir ? Test, avis, comparatif des meilleurs VPN 2020

Les notes du Galaxy S20 Ultra :
  • 9/10
    Performance - 9/10
  • 7/10
    Design - 7/10
  • 10/10
    Photo - 10/10
  • 8/10
    Autonomie - 8/10
  • 8/10
    Qualité/Prix - 8/10
8.4/10