Accueil > Appareils Android > Test du Samsung Galaxy Note 8.0 : la tablette facile

Test du Samsung Galaxy Note 8.0 : la tablette facile

Par Thomas Povéda

Le constructeur coréen compte un nouveau membre dans la famille Galaxy Note : une tablette dans un format 8 pouces. Plutôt confortable pour jouer du stylet. Et pour le reste ? Verdict.

 

Après le Galaxy Note 10.1, que nous avons testé, Samsung sort son petit frère, en dimensions en tous cas. Avec le Galaxy Note 8.0, le constructeur offre une alternative à celles et ceux qui trouvent que 10 pouces c’est trop, et 7 pas assez.

 

Déballage

 

Le contenu de la boîte

 

Dans la boîte en carton recyclé (comme pour le Galaxy S4), on trouve le strict minimum : chargeur avec câble USB/micro-USB, notice de prise en main rapide, écouteurs (avec boutons de volume et de lecture/pause intégrés) et un set d’embouts pour ces derniers. Pas de surprise, bonne ou mauvaise.

 

Prise en main

 

Faisons le tour de cette Galaxy Note 8.0. Et comme une vidéo vaut mieux qu’un long discours…

 

 

Que la lumière soit

 

À l’allumage, la luminosité de l’écran flatte la rétine. Sa résolution de 1280×800 pixels assure un bon confort de lecture, sans que vous ayez besoin de zoomer de manière intempestive sur des sites non-optimisés pour tablette. Côté lecture, une option spécifique (« Mode lecture ») est activable via la barre de notifications. Elle recouvre l’écran d’un léger filtre rosé. Dans les faits, la différence est ténue. Ce mode devient même gênant si vous voulez bouquiner au soleil. Même en pleine lumière, vous pouvez d’ailleurs lire quelques pages d’e-book sans (trop) vous abîmer les yeux. N’espérez quand même pas dévorer l’intégrale du Seigneur des Anneaux, l’écran est beaucoup plus confortable sous une luminosité normale.

Globalement, les angles de visions sont assez étriqués mais les couleurs sont naturelles. Ce sera surtout une affaire de goûts, et ceux qui préfèrent les écrans de type AMOLED trouveront peut-être les couleurs légèrement plus ternes.

 

Navigation

 

Le processeur quad-core cadencé à 1,6 Ghz et les 2 GO de RAM sont dans la moyenne du marché actuel. Des caractéristiques suffisantes pour assurer une navigation réactive et fluide. Le balayage répond au doigt et à l’œil (et au stylet, on y reviendra), rendant la navigation très plaisante. Les applications s’ouvrent rapidement, même si on notera un léger temps de latence pour revenir sur le bureau via la touche « Accueil ». Sur Internet, le constat est sensiblement le même. Pas d’accroc ou de ralentissement à signaler, même si vous basculez rapidement entre plusieurs onglets.

 

Son, photo, vidéos et jeux

 

Les enceintes stéréo de la Galaxy Note 8.0 sont situées sur la tranche du bas. Un placement étrange puisqu’en tenant la tablette en mode paysage, vous allez les couvrir avec votre main… En terme de qualité, nous vous conseillons de brancher un casque. En mode portrait, le moindre changement d’inclinaison de la tablette modifiera beaucoup la perception du son. Il est même moins bon quand les enceintes sont faces à nous !

Niveau photo, voici un cliché capturé avec l’appareil 5 Mégapixels.

 

La qualité des photos est juste correcte

 

Le capteur n’est pas taillé pour les œuvres d’art. Il sera suffisant pour prendre des clichés basiques mais évitez les endroits peu éclairés.

En terme de vidéo, nous avons noté qu’une luminosité pourtant peu élevée a tendance à éclater les blancs.

 

 

Et concernant les jeux vidéos, le Galaxy Note 8.0 s’en sort avec les honneurs. À titre d’exemple, NOVA 3 tourne de manière fluide et les textures sont de bonne qualité. Certains jeux réagissent au stylet alors que d’autres ne le reconnaîtront pas. À vous de tester et de voir quel maniement vous convient le mieux.

 

TouchWiz et le S Pen

 

Samsung oblige, c’est l’interface TouchWiz qui prend le pas sur Jelly Bean 4.1.2. La surcouche ajoute des fonctionnalités intéressantes comme la barre d’applications et le multi-fenêtres. D’un simple appui, vous faites apparaître une liste d’applis que vous n’aurez plus qu’à faire glisser sur l’écran pour en avoir 2 en même temps.

 

Le mode multi-fenêtre est très simple d'utilisation

 

 

Le constructeur ajoute aussi les « Hub », des appli pré-installées qui permettent d’acheter et de regrouper des fichiers d’un même genre : Readers Hub pour les e-book, Video Hub pour les films, etc. Ceux qui préfèrent Google et ses Play Livres ou autres n’ont pas vraiment de raisons de changer leurs habitudes.

 

Le S Pen

L’utilisation du stylet est très simple. Dès que vous le retirez, vous basculez automatiquement vers les applications de prises de notes. La réactivité est excellente et le S Pen offre des fonctionnalités intéressantes. Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre tutoriel dédié.

 

En conclusion

 

Le Samsung Galaxy Note 8.0 est une tablette efficace. Sa bonne ergonomie et son utilisation intuitive du stylet en font un appareil parfait pour ceux qui cherchent une prise en main rapide. Si vous voulez une tablette tout-en-un vous permettant de lire, écrire, aller sur Internet, regarder des vidéos et écouter de la musique, vous ne serez pas déçu. Le Note 8.0 n’excelle dans aucune de ces fonctionnalités mais reste performant dans toutes. Son autonomie lui assure une utilisation active de 8 à 9 heures. Une journée de travail en somme. On regrettera tout de même un prix un peu trop élevé.

FICHE TECHNIQUE

    • Dimensions
    • Hauteur : 210,8 mm
    • Largeur : 135,9 mm
    • Epaisseur : 7,95 mm
    • Ecran : 8 pouces
    • Poids
    • 338 g
    • Autonomie
    • Annoncé : 9h
    • Batterie : Li-ion 4600 mAh
    • OS : Android 4.1 Jelly Bean
    • Mémoire : 16 Go + 2 Go RAM
    • Connectivité : Micro-SD ; Wifi ; Bluetooth
    • Processeur : Exynos quadruple-coeur 1,6 GHz
    • Appareil photo : 5 Mégapixels
    • Vidéo : 1080p Full HD

LES NOTES DE NOTRE LABO

Performance

7.5

Design

7

Ergonomie

8

Fonctions

8

Qualité/Prix

6.5

GENERAL

7.4
LES PLUS
  • Réactivité
  • Le stylet
  • L'écran lumineux
LES MOINS
  • Le prix
  • Le capteur photo
  • Le côté plastique

Appareils les plus populaires :

Articles les plus lus :

comments powered by Disqus

Auteur : Thomas Povéda