Test du Samsung Galaxy Note 10 : à un doigt de la perfection

Toujours assis sur la plus haute marche du podium des meilleurs vendeurs de smartphones, Samsung sort son « Note » comme chaque année. Cette 10ème itération propose un format compact intéressant, un écran avec punch-hole et un design à tomber par terre. Voyons s’il tire son épingle du jeu malgré son prix assez élevé…

Le Galaxy Note 10+ nous avait séduit par son magnifique design, ses capacités photo et son écran au top. Ici, Samsung propose presque la même chose avec un format un peu plus petit. Il est même beaucoup plus compact que le Galaxy Note 9 de fin 2018 avec presque un centimètre moins grand, 5 mm moins large et 1 mm moins épais.

Le pari est réussi puisqu’en plus de rendre l’appareil plus compact et très agréable en main, la diagonale de l’écran change très peu : 6,3 pouces (16 cm) contre 6,4 pouces (16,2 cm) pour le Note 9. Proposé à sa sortie à 959 € (contre 1109 € pour le Note 10+), il joue dans la catégorie des OnePlus 7T Pro, des Huawei P30 Pro ou du Sony Xperia 5.

On peut le trouver aujourd’hui nettement moins cher, mais c’est aussi le cas de ses concurrents. Commençons par le côté esthétique, car c’est la première chose qui saute aux yeux : le Galaxy Note 10 est très impressionnant. Les finitions sont parfaites, on le dirait fait d’une pièce et l’écran est omniprésent. Il est de surcroît léger et fin : deux bons points dans un marché où les smartphones sont toujours plus encombrants. Le capteur d’empreinte digitale est très raide et connaît peu de ratés. L’appareil propose 256 Go de stockage qu’il n’est pas possible de faire évoluer, mais il intègre bien deux slots pour carte SIM, le fameux style S Pen et il est aussi étanche (certification IP68). Dans ces conditions, le jack est absent, mais l’appareil est fourni avec des écouteurs filaires USB-C.

Un écran dans la main

Ne soyons pas avares de compliments, l’écran incurvé Super AMOLED de 2280 x 1080 pixels (non modifiable contrairement au Note 10+) est un vrai bijou. On a l’impression de n’avoir qu’un écran en main puisque la dalle occupe presque 92 % de la face avant. Une prouesse d’autant que la qualité est au rendez-vous avec une technologie parfaitement maîtrisée et des réglages aux petits oignons. Il est en effet possible de régler la balance des blancs et même la colorimétrie dans Paramètres>Affichage>Mode d’écran. Bref, vous pourrez le régler sur mesure en fonction de votre œil. La luminosité est très bonne tout comme la réflectance.

Le « trou » punch-hole qui abrite le module photo frontal divise au sein de la rédaction : certains le trouvent bizarrement placé au milieu tandis que d’autres adhèrent à 100 %. De toute façon, on y prête plus trop d’importance au bout de quelques jours. Côté performance, c’est du copié-collé avec le Note 10+ : une puce Exynos 9825 gravée en 7 nm et un GPU Mali-G76 MP12. Par contre il faudra compter sur 8 Go de RAM « seulement » par rapport aux 12 Go du Note 10+. Au final, et même si ce n’est pas décevant, les performances du Note 10 ne sont pas si folles que ça avec un score AnTuTu de 438.000 ce qui est loin du OnePlus 7T pro et ses 482.000 points. Relativisons tout de même puisque c’est quand même plus que le Huawei P30 Pro (sans son mode performance), le Xperia 5 ou le Pixel 4. Les chiffres ne font pas un bon téléphone et force est de constater que ce Galaxy Note 10 est à l’aise partout : jeux, multitâches, vous n’êtes pas prêt de râler après lui parce qu’il prend son temps.

Des photos top qualité !

La partie photo est aussi un copié-collé du Note 10+ qui était déjà une copie du Galaxy S10. Les résultats sont un peu meilleurs dû à un traitement un peu plus poussé. On compte donc trois capteurs au dos avec un premier module 12 mégapixels à ouvertures variables (f/1,5 ou f/2,4) qui offre de très beaux clichés que ce soit en plein jour ou en condition difficile. Même critique pour son grand frère : les couleurs sont parfois un peu trop prononcées tout comme le contraste, mais les prises proposent un niveau de détail très impressionnant. Le mode Nuit est très bon même si les halos des lumières artificielles sont parfois mal gérés. Pas de capteur TOF pour améliorer le bokeh ici, mais les portraits sont tout de même très bons même s’il arrive d’avoir des petites pertes de focus quand la lumière vient à manquer. Rien de bien méchant d’autant que le problème disparaît généralement sur la prise suivante.

L’ultra grand-angle donne de très bons résultats même si les clichés manquent un peu de piqué : le traitement est un peu plus « relax » sur cet objectif, mais les déformations sont peu marquées. Quand vient la Nuit, c’est plus compliqué en périphérie, mais c’est aussi le cas de ses concurrents. Le zoom x2 n’est pas qu’un gadget : il est bon en toutes circonstances même si de nuit, c’est le capteur principal qui prendra le relais. L’objectif sur la face avant fait le job avec de beaux portraits bien détourés. Pour la vidéo, le 4K 60 fps stabilisé envoie du bois.

Il trébuche sur l’autonomie !

Avec un écran comme ça, toutes ces fonctionnalités et les performances qui vont avec, la batterie de 3500 mAh semble un peu juste…et c’est bien le cas. Alors certes on peut supprimer le mode Always On (ou l’afficher juste quand on tapote), il existe plusieurs modes d’économie d’énergie et la charge rapide 25 W fait bien le boulot (de 5 à 55 % en 30 minutes), mais si vous utilisez votre appareil « normalement », il vous faudra un chargeur à la fin de la journée. C’est dommage et c’est le seul critère où l’appareil trébuche. On se demande même pourquoi la firme coréenne a intégré une charge inversée sur son appareil… Enfin, One UI 2.0 avec Android 10 est très bon. Si vous avez l’habitude à une expérience Android stock, il faudra un peu de temps pour prendre vos marques, mais la surcouche de Samsung est vraiment sympa avec des patchs de sécurité régulièrement proposés. Notez que le S Pen est toujours aussi cool à utiliser (voir notre encadré à la fin de notre test du Note 10+).

Notre verdict :

La perfection n’est pas de ce monde et ce Galaxy Note 10 ne déroge pas à la règle. Samsung n’était pourtant pas très loin de réussir le coup parfait avec un appareil très joli, un écran à tomber par terre et des photos superbes. Les performances sont aussi très bonnes, mais avec sa batterie un peu juste, le Note 10 est à conseiller à ceux qui ne s’éloignent pas d’une prise de courant plus de 12 heures. C’est un critère disqualifiant pour beaucoup, mais un détail pour d’autres. À vous de voir si vous êtes dans le premier ou le deuxième camp.



Tests Prises de vue


Caractéristiques techniques du Samsung Galaxy Note 10

► Dimensions :
Hauteur : 151 mm
Largeur : 72 mm
Épaisseur : 7,8 mm

► Écran : Super AMOLED 6,3 pouces (16 cm)

► Poids : 168 g

► Batterie : 3500 mAh

► OS : Android 10 + OneUI 2

► Mémoire : 8 Go de RAM + 256 Go de stockage

► Connectivité :
Wi-Fi 802.11a/b/g/n/ac
USB-C
Capteur d’empreinte digitale sous l’écran
Bluetooth 5.0
NFC
4G (LTE)
Dual-SIM (ou SIM + slot microSD jusqu’à 1 To)

► Processeur : Exynos 9825, 8 cœurs (2,7 GHz max et gravé en 7 nm)

► GPU : Mali-G76 MP12

► Appareil photo : Capteur principal 12 mégapixels (équivalent 27 mm – f/1,5 et f/2,4), ultra grand-angle 16 MP (12 mm – f/2,2), téléobjectif x2 12 MP (52 mm – f/2,1), «DepthVision» pour la profondeur de champ + un 10 MP (26 mm – f/2,2) en frontal

► Résolution : 401 DPI

► Définition : 2280 x 1080 pixels

► Vidéo : 4K à 60 fps

► Date de sortie : Septembre 2019

► Site : https://www.samsung.com/fr/smartphones/galaxy-note10/


Les notes du Galaxy Note 10 :
  • 9/10
    Performance - 9/10
  • 10/10
    Design - 10/10
  • 9/10
    Photo - 9/10
  • 6/10
    Autonomie - 6/10
  • 8/10
    Qualité/Prix - 8/10
8.4/10

Résumé

Les plus :

► Design et format parfaits
► Photo au top
► Cet écran mes enfants…

Les moins :

► Une autonomie un peu juste