• Rechercher
Accueil ► Appareils ► Smartphones ► Haut de gamme ► Test du Samsung Galaxy Fold : une révolution qui coûte bonbon

Test du Samsung Galaxy Fold : une révolution qui coûte bonbon

test Samsung Galaxy Fold

Alors qu’il a connu bien des problèmes avant sa date de sortie officielle, Le Samsung Galaxy Fold est bien disponible pour le commun des mortels dans une seconde version fiable. Lancé à plus de 2000 €, le pari était risqué pour la firme coréenne, mais il faut reconnaître que ce premier smartphone pliable (ou « pliant ») est une petite révolution…

Il revient de loin ce Galaxy Fold ! Il faut rappeler que la firme coréenne a bien failli connaître un fiasco de grande ampleur : lors de l’envoi des premiers modèles aux testeurs ayant pignon sur rue, les soucis se sont multipliés principalement à cause de l’écran pliable justement.

Samsung a bien réagi en retardant la date de sortie et en proposant une seconde copie définitive qui a mis tout le monde d’accord. Notons que pour faire passer la pilule des 2020 € à débourser, Samsung propose dans la boîte une paire de Galaxy Buds ainsi qu’une offre Samsung Care+, une d’assurance VIP d’un an pour mettre les acquéreurs en confiance.

Mais revenons à nos moutons. Le Samsung Galaxy Fold est un appareil un peu déroutant au premier abord. Il est en effet plus épais qu’un smartphone « normal » (17 mm) tout en étant plus long que la moyenne et étroit lorsqu’il est replié. Dans cette configuration, il tient bien dans la main, mais est un peu moins pratique à mettre dans sa poche. L’écran « n°1 » est assez petit avec ses 4,6 pouces de diagonale (11,68 cm). Ce dernier est tout de même très convenable puisqu’il permet d’accéder à ses applications courantes et de lire les notifications, mais on sent bien que Samsung l’a pensé comme un écran d’appoint. On n’aura pas l’idée de jouer ou de regarder un film avec celui-là.

Le smartphone se déplie avec les deux mains et la résistance de la charnière est très bien calibrée : ni trop molle, ni trop dure. Quand on ouvre l’appareil, on se retrouve en face d’un écran de tablette très confortable. Certes on voit la « pliure » quand l’écran est noir, mais elle passe inaperçue en utilisation normale. Il s’agit d’une dalle de 7,3 pouces (18,54 cm) au ratio 4:3 avec des bords assez fins et une encoche où viennent se loger deux capteurs photo. C’est ici que le Fold révolutionne le concept de smartphone avec un écran très sympa qu’on peut utiliser pour voir des films ou avoir une meilleure visibilité et des applications qu’il est possible de « faire passer » d’un écran à un autre. Notons que le lecteur d’empreinte digitale est placé sur la tranche et que ce dernier est « cliquable » pour permettre de lancer Bixby. Attention, le Fold n’est pas étanche même si on ne trouve pas de prise jack…

Un duo d’écrans pas commun

L’écran pliable propose une technologie Dynamic Amoled avec une définition de 2152 x 1536 (362 DPI). Autant vous le dire tout de suite c’est une réussite. En lieu et place d’une couche de verre, on a ici une couche de plastique souple. Difficile d’être critique vis-à-vis de cette technologie puisque, à part un peu plus de reflets que d’accoutumée, le résultat est saisissant. Il faut dire que la luminosité maximale est très forte pour compenser, mais le contraste est très bon tout comme la colorimétrie. Honnêtement, nous ne nous attendions pas à avoir un tel résultat avec un écran de ce type.

L’autre écran propose un ratio un peu spécial très allongé (21 :9) qui n’est pas dérangeant et qui a le mérite d’être utilisable d’une seule main. Avec sa définition 1680 x 720 (399 DPI) il est assez confortable et à la fois étrange avec ses coins arrondis et l’impression qu’il est « enfoncé » dans la carcasse de la machine. Comme nous l’avons dit plus haut il s’agit d’un écran fonctionnel de belle qualité qui a pour vocation de répondre à un message, de lire une notification ou de composer un numéro. Et si d’aventure vous vous sentez à l’étroit, la fonction “App Continuity” de OneUI permet de basculer d’un écran vers l’autre avec facilité.

Pas de concession sur les performances

Bon, vous commencez à connaître la chanson sur les performances. Avec un Snapdragon 855, vous êtes tranquille…et c’est d’autant plus le cas avec pas moins de 12 Go de RAM sous le capot (c’est 3 millions de fois plus que la bécane qui a envoyé Armstrong sur la Lune). Mais ici, la question se pose vraiment, car il y a quand même deux écrans, la possibilité de passer de l’un à l’autre, mais aussi une fonction de multifenêtrage avec 3 applications en même temps sur l’écran principal. Force est de constater que tout ce petit monde fonctionne très bien et quand ça buggue (rarement), c’est plus la faute aux optimisations des applis qu’à l’appareil.

Côté jeu c’est impeccable même si certains titres ont un peu de mal à se faire à la résolution un peu particulière, nous avons pu voir que les choses évoluaient dans le bon sens. Au moment où vous lirez ces lignes, vous n’aurez normalement pas de mauvaises surprises. Nous irons même plus loin en avançant que le Samsung Galaxy Fold est une très bonne « console de poche »…

Et la photo alors ?

Côté photo, le Galaxy Fold s’appuie sur le hardware du Galaxy S10 avec un capteur principal de 12 mégapixels qui propose une ouverture variable f/1,5 – f/2,4 (si vous ne savez pas ce que c’est, on vous explique tout ici), un très grand-angle 16 MP (focale 13 mm équivalent argentique) et un zoom optique x2 stabilisé de 12 MP. Notez qu’on peut prendre des photos avec les capteurs principaux sans ouvrir le smartphone, mais c’est assez peu pratique… Sans surprise, les résultats sont très bons même si le S10 commence un peu à dater. Les contre-jours sont parfois mal gérés et le traitement y va un peu fort sur le contraste. C’est un peu moins naturel, mais cela reste très bon. De jour c’est excellent et c’est à peine moins bien quand la lumière manque. Les éclairages artificiels sont bien transposés sur la « pellicule », les couleurs ont du “peps” même si ça tire un peu sur le jaune en mode nocturne.

Le très grand-angle est bien sûr de la partie et il a dû se passer un truc avec le post-traitement, car les déformations sont bien moins visibles sur le Fold que sur le S10. Pour la qualité des clichés, c’est du même niveau que le capteur principal même si on perd un peu en qualité en s’éloignant du centre. De nuit c’est très correct surtout quand on connaît la difficulté à obtenir quelque chose de bon dans ces conditions. En ce qui concerne le zoom, c’est toujours le même problème : très bon de jour, un peu moins bon en luminosité réduite et impossibilité d’utiliser l’objectif de nuit ou l’appareil passe en zoom numérique. Le zoom est stabilisé et cela se sent : c’est très réussi même s’il faudra se contenter d’une focale de 52mm (x2) alors que le Huawei P30 Pro fait bien mieux dans ce domaine. Concernant les modules frontaux, c’est un peu plus compliqué, car ils sont au nombre de 3 répartis dans 2 endroits différents. Replié, vous trouverez un capteur de 10 MP placé juste au-dessus du petit écran. Les résultats sont passables avec un manque de piqué et un contour pas top en conditions lumineuses difficiles. Une fois déplié, c’est bien mieux avec deux capteurs (10 + 8 MP) qui offrent un découpage des visages très convenable et un meilleur rendu.

Deux batteries pour un total de 4380 mAh

Avec un Qualcomm puissant et deux écrans, dont un « géant », il fallait du lourd en matière de batterie et Samsung l’a bien compris. Pour équilibrer l’appareil, on a donc un accu de chaque côté pour une puissance totale de 4380 mAh. Vous le savez, nous faisons plus confiance à l’expérience qu’à des benchmarks et ici, c’est bien le modèle empirique qui prime à cause du type d’utilisation que ce smartphone entraîne. La bonne nouvelle c’est que ce Galxy Fold tient la charge plus d’une journée. Même les plus acharnés auront du mal à vider les batteries avant que le soleil se couche. Le seul « hic » reste le temps de chargement. Il faut en effet compter plus de 2 heures pour passer de 5 % à 100 %. C’est quand même une bonne surprise, car les flagship de Samsung nous avaient habitués à moins bien que ça.

Notre verdict :

Samsung essuie les plâtres avec ce Galaxy Fold. La firme coréenne a pris de gros risques et a bien failli passer à côté de la plaque avec les problèmes des premiers modèles. Il s’agit quand même d’une réussite puisque la version vendue dans le commerce est aboutie et qu’il s’agit d’une nouvelle sorte d’appareil « hybride » qui trouvera son public. C’est en effet un smartphone manipulable d’une main qui se mue en tablette quand vous le souhaitez. Bien sûr il est cher, mais il va sans doute voir son prix fondre avec la sortie du Galaxy Z Flip qui lui, se plie d’une manière plus « conventionnelle »…


Meilleurs prix


Tests Prises de vue


Caractéristiques techniques du Samsung Galaxy Fold
► Dimensions :
Hauteur : 161 mm
Largeur : 118 mm
Épaisseur : 17 mm

► Écran : Super AMOLED 7,3 pouces (18,5 cm)

► Poids : 263 g

► Batterie : 4380 mAh

► OS : Android 9 + One UI 1.5 (en février 2020)

► Mémoire : 12 Go de RAM + 512 Go de stockage (non extensible)

► Connectivité :
Wi-Fi 802.11a/b/g/n/ac
USB-C
Capteur d’empreinte digitale physique sur la tranche
Bluetooth 5.0
NFC
4G (LTE)
Nano SIM + eSIM (sans slot microSD)

► Processeur : Snapdradon 855 (8 cœurs cadencés à 2,84 GHz max)

► GPU : Adreno 640

► Appareil photo : Capteur principal 12 mégapixels (équivalent 27 mm – f/1,5 et f/2,4), ultra grand-angle 16 MP (12 mm – f/2,2), téléobjectif x2 12 MP (52 mm – f/2,4) + un 10 MP (f/2,2) sur la seconde face replié + un 10 MP (f/2,2) et 8 MP (f/1.9) en face une fois déplié.

► Résolution : 362 DPI

► Définition : 2152 x 1536 pixels

► Vidéo : 4K 60 fps

► Date de sortie : Octobre 2019

► Site : https://www.samsung.com/fr/smartphones/galaxy-fold/


Meilleurs prix


Les notes du Samsung Galaxy Fold :
  • 9/10
    Performance - 9/10
  • 8/10
    Design - 8/10
  • 8/10
    Écran - 8/10
  • 9/10
    Photo - 9/10
  • 8/10
    Autonomie - 8/10
  • 6/10
    Qualité/Prix - 6/10
8/10

Les plus :

► Un appareil révolutionnaire
► Une tablette + un smartphone
► Plein de nouvelles possibilités d’utilisation
► Photo et perf’ au top

Les moins :

► Un écran pliable avec de la réflexion lumineuse
► Ce prix de folie !


Auteur
Benoît Bailleul

Grand Stratéguerre d'Android-MT, Benoît est journaliste depuis plus de 20 ans dans le domaine des nouvelles technologies. Il est aussi rédacteur en chef de plusieurs magazines liés à l'informatique (Pirate Informatique, L'officiel PC - Raspberry Pi et Les Dossiers du Pirate). Gentil comme tout, il peut se changer en Gremlin si vous venez l'embêter sur Twitter...

Tous les articles
Auteur Benoît Bailleul