Test du Oppo R5: l’autonomie sacrifiée sur l’autel de la finesse

Le Oppo R5 avait tout pour nous plaire et a su marquer de nombreux points. Malheureusement, ses nombreuses qualités sont également entachées par des défauts. Vaut-il le coup ? Réponse dans ce test.

Oppo, marque très connue en Chine depuis sa fondation en 2005, reste très discrète en Europe, malgré l’existence d’un canal de vente basé au Royaume-Uni. La marque dispose quand même de son ambassadeur en France, tout en organisant des rencontres avec des fans de la marque pour présenter ses produits. Le Oppo R5 en fait partie.

[youtube id= »1Cfjh3GZoBM »]

Packaging : une protection déjà dans la boîte

L’emballage de l’appareil est épuré et de qualité. On peut regretter ses imposantes dimensions. À l’intérieur, on y trouve tout le nécessaire, à savoir le smartphone, le chargeur et le trombone pour accéder au port micro-SIM.

Oppo R5
Contenus de la boîte pour le Oppo R5

La bonne nouvelle est qu’une coque de protection transparente est de la partie. Si certains chercheront une coque plus à leur goût, elle satisfera la majorité des personnes qui souhaitent avant tout un accessoire pour protéger le Oppo R5. On salue donc la petite attention du constructeur envers sa clientèle.

Caractéristiques : un milieu de gamme bien équilibré

Le Oppo R5 dispose d’un Qualcomm Snapdragon 615 huit cœurs qui fonctionne par paire. On y trouve une première puce quadricoeur Cortex A53 cadencé à 1,7 GHz et une autre puce quadricœur Cortex A53 cadencé à 1 GHz. Pour la partie graphique, on trouve un Adreno 405. Le processeur est compatible 64 bits, mais n’exploite cette possibilité puisque le Oppo R5 est encore sous Android 4.4.4 KitKat (le support du 64 bits démarre avec Android 5.0 Lollipop).

Ce processeur propose une 4G de type LTE catégorie 4, ce qui signifie des débits descendants à 150 Mbps et des débits montants à 50 Mbps, en théorie. Pour l’accompagner dans ses tâches quotidiennes, il dispose de 2 Go de RAM et de 16 Go de stockage interne. Un espace non extensible, sans doute à cause à la finesse de l’appareil qui n’a pas permis l’ajout d’un slot Micro SD.

Côté photo/vidéo, Oppo a misé sur un capteur Sony 13 mégapixels au dos et 5 mégapixels à l’avant. On regrettera l’absence de NFC, mais surtout celui du port jack 3,5 mm. Pour utiliser un casque, deux solutions s’offrent à vous, un casque sans fil Bluetooth ou brancher un adaptateur micro USB (fournit heureusement). Il sera impossible d’écouter ses fichiers audio tout en rechargeant l’appareil ou en effectuant des échanges avec un PC. Autre particularité, le mobile intègre une technologie rapide de rechargement baptisée VOOC Rapide Charger 2.0. Cette fonctionnalité permet deux options :

– Une recharge de 75% en trente minutes

– Une recharge de cinq minutes qui permet deux heures d’appels.

Une fonction que l’on retrouve dans de nombreux modèles de la marque et vérifiée par nos soins. Le dernier point négatif est la répartition de son poids, 155 grammes, qui semble se concentrer au centre de l’appareil. Cela se ressent dans la prise en main et jure avec la finesse apparente.

Le Oppo R5 s’entend très mal avec les autres câbles

Lors de notre test, il a été impossible de lire le contenu du smartphone sur un PC avec un autre câble USB que celui fournit. Le smartphone est bien reconnu, mais le contenu dans l’explorateur Windows reste désespérément vide. Heureusement que la fonction recharge fonctionne.

Design : un smartphone milieu de gamme premium

Autant le dire tout de suite, le design du Oppo R5 est certainement l’un des points forts de l’appareil. Les matériaux employés sont de qualité. De plus, la finesse de l’appareil, associée aux tranches dorées et mélangées à la pureté du blanc donne un résultat très élégant. À l’arrière, on peut voir deux bandes blanches à chaque extrémité, pour la partie du milieu on a plutôt un blanc cassé et des petites paillettes dorées qui s’accordent avec le logo Oppo couleur or. Il s’agit d’une version limitée. Le modèle vendu est la version Silver et le résultat est visuellement tout aussi bon.

Oppo R5
Le design du Oppo R5 est soigné et sa finesse est impressionnante, surtout lorsqu'on le met à côté d'un autre smartphone (ici le Huawei Mate 7 8 mm d'épaisseur)

L’effet « écran borderless » ne prend pas vraiment puisque celui-ci est tout de même élargi par un contour noir, qui améliore la profondeur des noirs, déjà très bonne grâce à la technologie de l’écran.

Avec ses 4,85 mm d’épaisseur, le Oppo R5 fait sans doute partie des smartphones les plus fins du monde. Si cela peut porter préjudice à l’autonomie (on y reviendra un peu plus bas), visuellement cette finesse ne passe pas inaperçue. C’est également le smartphone idéal pour des accessoires tels que les coques et les cover car le smartphone reste toujours aussi fin.

Performances : Un Snapdragon 600 version 2015

Équipé du Snapdragon 615 (MSM8939) ce processeur dispose d’une architecture octacœur en 2 x 4. La première se compose d’un premier 4 x Cortex A53 cadencé à 1,5 GHz et d’un second en 4 x Cortex A53 cadencés à 1 GHz.

Concernant les performances, on note que les scores sont un peu près similaires au Snapdragon 600. On a donc un score très correct et qui justifie son segment milieu de gamme. Les évolutions par rapport à son aîné sont le support de la 4G et la compatibilité 64 bits (si Oppo daigne lui offrir la mise à jour vers Lollipop, ce qui ne semble pas être à l’ordre du jour d’après l’ambassadeur français). Le Oppo R5 est capable de faire tourner n’importe qu’elle application du Play Store même si ses scores dans les benchmarks n’atteignent pas les sommets. Toutefois, l’appareil monte vite en température lorsqu’il est sollicité, il ne sera pas des plus agréables lors de longues sessions de jeux vidéo 3D.

Oppo R5
Les performances suffisent pour exécuter toutes les applications du Play Store.

Ecran : un AMOLED plaisant à regarder

L’écran AMOLED Full HD du Oppo R5 est une réussite et l’un point fort du mobile. Avec 423 PPI, le piqué est ultra fin et, malgré la technologie AMOLED, les couleurs ne sont pas trop saturées et chaudes. On regrette le cadre noir autour de l’écran qui ne se montre pas assez discret. Toutefois, il permet d’accentuer les contrastes lorsque l’écran vire au noir.

Oppo R5
L'écran AMOLED est très bon avec des couleurs chaudes et des pixels invisibles.

Expérience utilisateur : de bonnes idées, parfois même un peu trop pour le commun des mortels

La surcouche maison, Color OS 2.0.1, est remplie de bonnes idées, cette interface fait la part belle aux contrôles gestuels. Par exemple, on peut également glisser sur trois doigts de haut en bas pour faire une capture-écran ou, comme le Oneplus One, dessiner un rond pour déclencher l’application photo. Le souci est qu’il y a beaucoup de raccourcis gestuels, ce qui demande de prendre le temps de tous les appréhender. Il y a même des doublons, comme pour réveiller l’écran, ce qui peut se faire de deux façons différentes. Certaines actions peuvent se déclencher sans le vouloir dans vôtre poche, même si ces incidents ont été très rares, lors des semaines passées en compagnie du Oppo R5. Si ce genre de gadget vous laisse de marbre ou vous dérange, sachez qu’il est possible de les désactiver.

Oppo R5
Pas de lanceur d'applications et une interface colorée, comme la plupart des constructeurs chinois.

Autres joyeusetés, comme chez d’autres constructeurs ou CyanogenMod, Oppo propose une banque de thèmes pour pouvoir customiser les icônes et les fonds d’écran. Il est arrivé qu’un ou deux plantages d’applications surviennent. La faute à un petit manque de stabilité, mais rien d’alarmant. Jetez un œil à la vidéo pour un tour complet de ce Color OS sous Android 4.4.4 KitKat.

Photo/vidéos : une expérience convaincante et riche

L’appareil est équipé d’un capteur Sony Exmor IMX214 CMOS 13 Mégapixels à l’arrière. Ce capteur est présent sur de nombreux appareils haut de gamme de 2014. Les résultats obtenus sont convaincants, aussi bien en plein jour qu’en basse luminosité.

Notre astuce pour de belles photos en basse luminosité

Si vous disposez  d’un trépied qui peut s’adapter aux smartphones, il est possible de réaliser de bons clichés sur le Oppo R5. En effet, il propose une option appelée vitesse d’obturation lente, qui permet de maintenir le capteur ouvert plus longtemps. Si votre appareil est bien stable, il pourra capturer plus de lumière. Il est même possible de faire les fameux « light painting » que vous avez pu découvrir avec le Huawei P8.

Attention, il est possible que vos photos soient un peu surexposées lorsque votre environnement est très lumineux. Pour régler ce problème, comptez sur le mode manuel de l’appareil qui permet des réglages similaires au LG G4. On peut accorder une mention spéciale à l’application photo de Oppo qui au premier abord est simple, mais offre de multiples fonctionnalités sous forme de plug-in à installer. Seul petit défaut à noter, certains menus refusent de passer en mode paysage.

Oppo R5
L'application photo est vraiment fournie en possibilités en ajoutant des plug-ins.
Oppo R5
Photo prise le jour en mode auto.
Oppo R5
Photo prise le jour en mode auto + HDR.
Oppo R5
Photo prise la nuit mode auto.
Oppo R5
Photo prise la nuit mode auto + HDR.

Le capteur avant de 5 mégapixels offre de bon selfies, par contre le mode beauté se ressent même quand on ne l’active pas. Le visage est un peu trop lisse.

Oppo R5
Petit selfie en mode normal. Voir la vidéo pour les autres possibilités.

Concernant la vidéo, le capteur n’excède pas la Full HD (ce qui reste amplement suffisant aujourd’hui). Les vidéos sont de qualité, malgré quelques rares difficultés sur la gestion de la lumière en intérieur. On aurait aimé pouvoir prendre des ralentis en 720p 120 images par seconde.

[youtube id= »X4Bc0vVNooY »]

Autonomie : le talon d’Achille

La finesse de l’Oppo R5 a malheureusement un coût : celui de l’autonomie, que les 2000 mAh de la batterie gâchent fortement. Avec une montre connectée, un peu de GPS, du surf, de la musique et un peu de vidéos YouTube, l’appareil s’essouffle très rapidement. Entre 8h à 16 h, l’appareil est passé de 100% à 20%, là où le Oneplus One tient la journée. L’autonomie reste très insuffisante pour une personne ayant des besoins soutenus avec son smartphone. La charge rapide VOOC 2.0 ne combla pas selon nous ce défaut important.

Oppo R5
L'autonomie est mauvaise. Le Oppo R5 ne s'adresse clairement pas aux personnes souvent éloignées d'une source de courant.

Communication : tout est OK

Le Oppo R5 est avant tout un téléphone. Aucun problème n’est à déclarer, tant sur l’accroche réseau, que sur la qualité des communications. Pas de souci relevé sur la qualité du signal WiFi et le GPS se fixe très rapidement.

Notre avis sur le Oppo R5 : un bon smartphone, mais des points noirs gênants

Malgré de bonnes idées et parfois même des coups de cœur, le bilan de ce Oppo R5 reste mitigé. On apprécie le design, la qualité des matériaux, l’écran, la partie photo/vidéo, et les bonnes idées de Color OS. D’un autre côté, on déteste le capteur qui dépasse, l’absence de slot micro SD, la manière dont on doit combler l’absence du jack 3,5 mm et par-dessus tout l’autonomie. De plus, le prix nous semble trop élevé, même si son design fait haut de gamme. Pour la même configuration, il est possible d’opter pour l’Archos 50 Diamond vendu 200 euros.

Caractéristiques techniques

► Dimensions :

  • Hauteur : 148,9 mm
  • Largeur : 74,5 mm
  • Epaisseur : 4,85 mm

► Ecran : 5,2 pouces
► Poids : 155 g
► Autonomie :

  • Annoncée : nc
  • Batterie : 2000 mAh

► OS : Color OS 2.0.1 Android 4.4.4 KitKat
► Mémoire : 16 Go en interne + 2 Go RAM

► Connectivité : Bluetooth 4, WiFi n (2,4 GHz et 5 GHz), GPS, micro usb host
► Processeur : Qualcomm Snapdragon 615
► Site : http://www.oppo.com/en/
► Appareil photo : 13 Mégapixels à l’arriière, 5 Mégapixels à l’avant
► Vidéo : 1080p

Les notes de notre labo :

Performance

7

Design

8

Ergonomie

7.5

Fonctions

8

Qualité/Prix

5.5

GENERAL

7.2

LES PLUS
  • Design / matériaux de qualité
  • Écran
  • Photo/vidéo
LES MOINS
  • Autonomie
  • Prix
  • Pas Lollipop pour un mobile 64 bits