Test du OnePlus 9 Pro : un coup de maître

Chaque année depuis au moins 5 ans, OnePlus tutoie les sommets en oubliant peu à peu ce qui faisait la force de ses débuts. Fini les « iPhone killers », la marque chinoise joue de plus en plus dans une autre cour : celle des grands. Ce OnePlus 9 Pro marque une nouvelle étape dans la progression de la marque en s’associant avec le mythique fabricant Hasselblad.

Contrairement à certains de nos confrères qui ont testé l’appareil en moins de 10 jours, nous avons pris le temps de prendre la mesure de ce OnePlus 9 Pro et nous avons même eu le privilège d’installer la fameuse mise à jour qui a sensiblement amélioré les qualités photo de l’appareil. Le nouveau flagship chinois est juste un peu plus cher en 2021 puisque le 8 Pro coûtait la bagatelle de 899 € et que ce OnePlus 9 Pro était affiché à 919 € au moment de sa sortie avec une version 256 Go à 999 € (on peut cependant le trouver à 799 € en ce moment chez Rakuten). Il faut dire que la fiche technique fait envie. En face de ce mastodonte, on trouvera principalement les Samsung Galaxy S21 Ultra et le Xiaomi Mi 11.

Pas d’écouteurs, mais un chargeur surpuissant dans la boîte

Comme d’habitude sur ce segment on va trouver un dos en verre certes joli, mais salissant. C’est le seul reproche qu’on pourra faire au design de l’appareil qui est très séduisant. L’îlot photo ressort légèrement du châssis, mais cela reste acceptable. La prise en main est bonne, mais il faut dire qu’avec de petites mains cela peut se compliquer surtout si on ajoute une coque de protection.

Par contre avec ses 197 grammes l’appareil est plutôt léger pour sa taille ce qui est assez agréable. Notons la présence d’une certification d’étanchéité (IP68), mais l’absence de prise jack. C’est peut-être un détail, mais on ne trouvera pas non plus d’adaptateur USB-C dans la boîte. Par contre le surpuissant chargeur 65 W est bien présent.

Un écran au top : comme d’habitude

Ce ne sera une surprise pour personne : les flagships de chez OnePlus proposent le haut du panier en ce qui concerne l’affichage et celui-ci ne déroge pas à la règle. Comme l’année dernière c’est une dalle OLED de 120 Hz, mais légèrement plus petite (6,7 pouces au lieu de 6,78) et avec une meilleure définition : 3216 x 1440 pixels pour 525 DPI au lieu de 3168 x 1440 pour 516 DPI. La différence n’est pas flagrante, mais la luminosité maximale était plus forte sur le 8 Pro et les reflets semblent plus maîtrisés que l’année dernière (nous avions eu aussi l’occasion de longuement tester le prédécesseur).

Au niveau de la colorimétrie, la surcouche OxygenOS est une des meilleures pour paramétrer un appareil selon vos désirs d’autant que comme sur les appareils Apple, vous pouvez aussi modifier automatiquement la balance des blancs par rapport à l’éclairage ambiant. C’est vraiment du bon boulot tant au niveau hardware que software. L’écran est-il meilleur que celui du Samsung Galaxy S21 Ultra ? Pour nous c’est ex aequo.

Pas de compromis sur la puissance

On le sait, les Snapdragon de série 7 sont plus puissants que jamais cette année et il existe même une série 8 plus abordable (le 870 G), mais pour son OnePlus 9 Pro le constructeur chinois ne pouvait pas passer à côté de la meilleure puce du moment : le Snapdragon 888. Avec ses 8 ou 12 Go de RAM, l’appareil est dans le top 5 des smartphones le plus rapide. Multitâche, jeu, appli gourmande, modification de vidéo : rien ne lui fait peur. Sur le papier il est au-dessus d’un Mi 11 et d’un Galaxy S21 Ultra même si c’est plutôt transparent pour l’utilisateur.

Hasselblad : pas seulement pour la com’

Cette année, OnePlus a voulu communiquer sur le côté photo. Il faut dire que depuis au moins 3 ans, les appareils sont un peu décevants de ce côté par rapport à la concurrence « Premium » : OnePlus 7 Pro, 7T, 8, 8 Pro et même 8T étaient à la traîne derrière les meilleurs représentants de chez Samsung, Google ou Huawei. En 2021, OnePlus est allé frapper à la porte d’Hasselblad : un fabricant d’appareils photo et de lentilles suédois. Si ce nom ne vous dit rien, sachez qu’il s’agit du fabricant des appareils photo qui sont allés sur la Lune lors des missions Apollo.

Bon, la firme n’est plus la même que dans les années 70, mais le savoir-faire est bien là et leur matériel équipe les drones DJI Mavic notamment. Il s’agit aussi de communiquer ce message : « Cette année on a mis les petits plats dans les grands avec une marque qui claque ». Mais ce n’est pas uniquement de la communication puisqu’on note quand même des améliorations notables surtout depuis la dernière mise à jour du système.

Le OnePlus 9 Pro embarque donc un objectif principal Sony IMX789 de 48 mégapixels avec une ouverture f/1,8 et équivalent 23 mm par rapport à un capteur plein. Ne tergiversons pas, les résultats sont excellents en 12 MP (pixel binning) ou en 48 MP. Le traitement est présent, mais il n’arrive pas avec ses gros sabots et les couleurs sont bien respectées de jour comme de nuit. La mise au point est rapide et les photographes en herbe se feront une joie de découvrir ou redécouvrir le mode Pro. Une réussite.

L’ultra grand-angle de l’appareil culmine à 50 mégapixels : une première pour un objectif de ce type (f/2,2 – 14 mm) et les clichés sont là aussi très impressionnants… même de nuit ce qui est assez rare pour être souligné. Avec une distorsion parfaitement maîtrisée, c’est un des meilleurs objectifs que nous ayons testés dans cette catégorie. Le téléobjectif de 8 MP (f/2,4 – 77 mm) ne révolutionne pas le genre, mais reste très pratique… surtout de jour où il est vraiment très bon, mais sans être du même niveau que celui du Galaxy S21 Ultra.

De nuit c’est plus compliqué même si on obtient de belles choses lorsqu’il reste un peu de lumière ou lorsqu’une source lumineuse artificielle est présente. Le mode portrait dispose de son propre module qui se révèle être aussi bon que l’année dernière. Et c’est la même chose pour le capteur frontal.

Côté vidéo, le OnePlus 9 Pro peut filmer en 4K à 120 fps et c’est déjà très impressionnant. Pas besoin d’en rajouter avec un mode 8K à 30 fps sauf pour les curieux (d’autant que votre stockage va fondre comme neige au soleil). C’est bien stabilisé et la prise de son est plus que correcte.

Et l’autonomie alors ?

Plus les smartphones sont puissants et disposent de grands écrans avec des taux élevés de rafraîchissement et plus ils ont besoin de « jus ». Il n’y a pas de méthode miracle et avec son accu de 4500 mAh, le OnePlus 9 Pro est moins endurant que le flagship de l’année dernière. On tiendra certes une grosse journée en utilisation « intensive » (même s’il faudra se méfier si vous jouez), mais guère plus. Comme le Galaxy S21 Ultra. Par contre, la charge rapide 65 W est complètement folle puisqu’on passera de 4 % à 100 % en 25 minutes (ou de 15 à 60 % en 12 minutes). Le chargeur sans fil OnePlus de 50 W (comptez 69 € supplémentaires) est tout aussi impressionnant : il bat même le chargeur filaire le plus véloce chez Samsung en faisant passer votre jauge de 0 à 100 % en 45 minutes.

Edit du 10/06/2021 : Attention, même si OnePlus a promis de faire le nécessaire, il existe un souci de compatibilité 5G entre les OnePlus 9/9Pro et certains opérateurs. Si cela fonctionne chez Free et Bouygues, il persiste des problèmes avec Orange et SFR. Renseignez-vous auprès de votre opérateur avant de prendre une décision d’achat. Un problème avec votre OnePlus 9/9Pro ? N’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires.

Notre verdict :

Le OnePlus 9 Pro est l’appareil le plus abouti de la marque et il faut dire qu’à ce prix, les ingénieurs chinois n’avaient pas intérêt de se rater. Les critiques concernant la partie photo adressées aux derniers modèles ont été entendues et un vrai soin a été apporté à ce critère crucial. Tout le reste comblera les aficionados de la marque et même les autres avec un look d’enfer, des finitions parfaites, un écran sans défaut et un OxygenOS qui séduit toujours autant. Le petit bémol concernant l’autonomie est largement atténué par une charge rapide qui décoiffe.

Tests prises de vue

Caractéristiques techniques du OnePlus 9 Pro

► Dimensions :
Hauteur : 163,2 mm
Largeur : 73,6 mm
Épaisseur : 8,7 mm
► Écran : AMOLED 6,7 pouces (17 cm) 120 Hz
► Poids : 197 g
► Batterie : 4500 mAh (charge rapide 65 W, sans fil 50 W)
► OS : Android 11 + OxygenOS 11.2
► Mémoire : 12 Go de RAM LPDDR5 + 128 ou 256 Go de stockage (UFS 3.1)
► Connectivité :
Wi-Fi 802.11a/b/g/n/ac/ax
USB-C 3.1
Capteur d’empreinte digitale sous l’écran
Bluetooth 5.2
NFC
4G (LTE)
5G
Dual-SIM (sans slot microSD)

► Processeur : Qualcomm Snapdragon 888, 8 cœurs (2,84 GHz max)
► GPU : Adreno 660
► Appareil photo : Capteur principal Sony IMX789 48 mégapixels stabilisé (équivalent 23 mm – f/1,8), ultra grand-angle 50 MP (14 mm – f/2,2), téléobjectif optique x3.3 de 8 MP (76 mm – f/2.4), module pour la profondeur de champ 2 MP + un 16 MP (f/2,4) en frontal.
► Résolution : 525 DPI
► Définition : 3216 x 1440 pixels Quad HD+
► Vidéo : 8K 30 fps ou 4K 120 fps
► Date de sortie : Mars 2021
► Site : https://www.oneplus.com/fr/9-pro

Les notes du OnePlus 9 Pro :
  • 10/10
    Performance - 10/10
  • 9/10
    Design - 9/10
  • 10/10
    Écran - 10/10
  • 8/10
    Photo - 8/10
  • 7/10
    Autonomie - 7/10
  • 9/10
    Qualité/Prix - 9/10
8.8/10

 

Les plus :

► Le triptyque perf’/écran/photo au top
► Un smartphone élégant avec des finitions Premium
► Une charge rapide… très rapide

Les moins :

► L’autonomie un peu moins bonne que celle du 8 Pro