• Rechercher
Accueil ► Appareils ► Smartphones ► Haut de gamme ► Test du LG G4 : Un dur à cuire au capteur sensible

Test du LG G4 : Un dur à cuire au capteur sensible

Après des G2 et G3 réussis, le G4 était attendu au tournant. Résultat, pas de prise de risque, design et philosophie similaires. Le constructeur coréen a mis l’accent sur la fonctionnalité photo et la coque dorsale en cuir. Test.

Enfin, le LG G4 pointe le bout de son nez ! Après le succès des précédentes itérations, les G2 et G3, le constructeur sud-coréen devait confirmer. Surtout que Samsung et HTC, deux de ses principaux concurrents sur le haut de gamme, ont déjà sorti leurs appareils. Deux sorties avec des stratégies très différentes.

Un dos en cuir certes, mais un design très similaire à celui du G3

On ne change pas une équipe qui gagne chez HTC, même si elle gagne moins, avec un design très similaire à ce qui s’est fait l’an passé. En revanche chez Samsung, tout a été mis en oeuvre pour offrir des finitions très haut de gamme et enfin franchir un palier en terme de design.

Lire aussi : Test du HTC One M9

Lire aussi : Test du Samsung Galaxy S6 Edge

Chez LG, il semble que le modèle HTC ait été adopté. L’allure générale du G4 est très ressemblante à celle du G3, malgré quelques changements notables.

Le design

Avant de détailler l’aspect du G4, arrêtons nous brièvement sur l’emballage. Comme à l’accoutumée, le package est décevant. Une boite au design classique dans laquelle on trouve l’appareil, un câble USB, un adaptateur secteur et des écouteurs. Certes, il s’agit de la version 3 des écouteurs Quad Beat avec un câble tressé anti-noeuds, mais lorsqu’on dépense près de 700 euros pour un appareil, on est en droit d’attendre d’autres goodies. Une coque, des protections, même un casque de réalité virtuelle en carton à 3 euros ferait l’affaire.

[youtube id= »lME32C8qUv8″]

Après cet aperçu vidéo du contenu, attardons nous sur le design à proprement parlé. La recette employée est la même que pour le LG G3. Une façade avant très rectangulaire dotée d’un écran de 5,5 pouces qui en occupe un très grande partie. L’arrière de l’appareil est bombé, l’épaisseur varie entre 6,3 et 8,9 mm. La coque est amovible, comme sur le G3. Selon les version, vous pourrez obtenir une coque en cuir véritable, jaune, rouge, noir ou camel (marron). Le design est donc très similaire à celui du G3. Le constructeur coréen n’a vraiment pris aucun risque. La seule montée en gamme réside dans la version cuir.

Vous êtes plutôt cuir noir classy ou cuir marron aventurier ?

Et ce cuir alors ? Vous en pensez quoi ? C’est la question qui revient tout le temps. Les avis de la rédaction son très mitigés. La version texturée a été globalement bien accueillie. Entre le noir type « croco » et le camel mat et lisse, les cœurs ont balancés. Le noir est plus brillant et la texture donne une meilleure impression de résistance aux glissades. La version mat et plus douce, très agréable en main, mais est moins rassurante. Le patinage à venir peut laisser présager que cet effet peau de pêche glissante s’accentuer. D’après LG ce patinage, sorte de vieillissement naturel, donnera un aspect unique et personnalisé au G4. Si vous voulez un aperçu, vous pouvez voir ce que ça a donné sur les Moto X équipé d’une coque en cuir similaire. Le site Droid Life par exemple s’est livré à l’expérience.

L’ergonomie

La déception du design laisse place à ce qui est le véritable point fort du LG G4, son ergonomie. Il s’agit souvent du parent pauvre de la conception des smartphones haut de gamme. Laissé de côté au profit du design. Ici, sur le G4, les ingénieurs coréens ont fait un excellent travail avec de nombreuses innovations, souvent invisibles, mais qui donnent une excellente prise en main à l’appareil. Et ce malgré un écran de 5,5 pouces gigantesque.

L’un des reproches que nous avions fait au S6 Edge, c’est son design plat. Élégant et raffiné certes, mais pas très agréable une fois posé au creux de la main. Le G4 assume ses rondeurs et c’est tant mieux, la paume est au contact de l’appareil. Plus de surface de frottement c’est également moins de risques de faire tomber l’appareil.

Fidèle à la mode LG, l'écran du G4 prend une grande partie de la face avant

Autre élément ergonomique, les boutons au dos de l’appareil. Les boutons d’alimentation et de volume sont en effet placés de cette manière depuis le désormais célèbre G2. Très pratiques ils s’accommodent bien avec la fonctionnalité Knock Code qui permet d’allumer son écran en le tapotant.

Un G4 sur un G4, pour montrer la légère courbure des écrans

Seul problème, lorsque vous posez votre appareil sur une table, les commandes ne sont plus disponibles. Il fallait donc poser l’appareil sur l’écran ce qui n’est jamais recommandé. Le problème est désormais réglé, puisque l’écran est très légèrement courbé et n’est donc plus en contact avec le support. Ce n’est sans doute pas la véritable raison de cette courbure, mais ça tombe plutôt bien.

LG assume les rondeurs du G4 et sacrifie la finesse pour l'ergonomie

En effet, dans le discours marketing officiel, l’écran légèrement courbé sert l’ergonomie de navigation avec le pouce qui glisse plus facilement et surtout un écran qui épouse la forme du visage. Un argument déjà utilisé pour le LG G Flex 2. Si nous n’avions pas adhéré à l’impression d’immersion de l’écran, nous avions effectivement apprécié la courbure de l’écran qui rapproche les deux extrémités sans réduire la taille.

Lire aussi : Test du LG G Flex 2

Le G4 est donc à ranger dans la catégorie des smartphones à compromis. Des appareils qui ne succombent pas à la course à la finesse ou au matériaux nobles mais alourdissants comme le verre ou le métal.

Les performances

Autant le dire tout de suite, le LG G4 est en retrait par rapport à ses concurrents directs que sont les S6/S6 Edge et le HTC One M9 en terme de performance pure. Autant le signaler tout de suite également, il y a très peu de chances pour que vous puissiez distinguer la différence. En effet, le processeur SnapDragon 808 qui équipe le G4 est moins puissant que le 810 du One M9 ou le processeur Exynos de chez Samsung. Rassurez-vous, il permet de faire tourner n’importe quel jeu dernière génération et les applications les plus gourmandes sans aucune difficulté. Les différentes applications de banc d’essai que nous avons utilisées le placent cependant en léger retrait.

6h30 d'autonomie en utilisation intensive (surf, lecture de vidéos, retouche d'images, etc.). C'est un peu moins bien que le S6 Edge

En retrait aussi, et là c’est plus surprenant, sur l’autonomie de la batterie. Si le LG G2 avait marqué une (petite) révolution en apportant presque 2 jours d’autonomie, le G3 était rentré dans le rang. Et le G4 finit de démontrer que l’autonomie n’est pas la principale préoccupation du constructeur coréen. Sur le papier pourtant, la batterie est plus imposante que sur le S6, mais, problème d’optimisation ou écran trop gourmand, le résultat montre une autonomie moins grande à travers plusieurs tests.

Pas de retour en arrière pour LG, l'affichage QHD est toujours présent sur le G4

Reste l’affichage. LG est resté sur la QHD avec un écran doté d’une définition de 2560 x 1440 pixels pour une résolution de 538 ppp. Petite nouveauté il s’agit d’un IPS Quantum Display qui es censé être plus fidèle aux couleurs. Les vidéos de démonstration présentes sur l’appareil sont magnifiques et l’écran n’a rien à envier à celui présent sur le G3. Petit bémol cependant, lorsque le G4 est mis à côté de l’écran IPS/LCD du Galaxy S6, il paraît un peu moins lumineux.

La photo et la vidéo

Sur ce bel écran, vous pourrez afficher vos photos et vidéos capturées avec l’appareil photo. C’est la principale fonctionnalité présentée par LG. Une fierté même puisque le capteur est fait maison. Il possède une ouverture f1.8 qui est la plus grande présente sur un smartphone. Pour info celle du capteur du S6 est f1.9. Plus le chiffre situé après la lettre « f » est petit, plus l’ouverture du capteur est grande, laissant ainsi passer plus de lumière. L’intérêt principal étant de pouvoir prendre des photos dans des conditions très sombres.

ISO, exposition, focus, durée d'ouverture, vous pourrez tout modifier

Pour un meilleur résultat, LG a donné un contrôle total, ou presque, à ses utilisateurs grâce à la partie applicative. Le G4 dispose en effet d’un mode tout manuel. Il permet de régler la mise au point, la vitesse d’obturation (pratique pour les milieux sombres), la sensibilité, l’exposition ainsi que la correction de la balance des blancs. Des fonctions que l’on retrouve normalement sur les appareils photo hybrides ou réflexes.

Lire notre article : Comment maîtriser l’appareil photo du LG G4

[youtube id= »jgAlw3bgsj0″]

Ça c’est pour la théorie, dans la pratique, les réglages manuels sont très vite limités par le matériel. Si vous souhaitez prendre des photos de nuit et que vous modifiez manuellement le temps d’exposition et la sensibilité, vous ne pourrez pas modifier l’exposition. C’est dommage, car c’est vraiment dans ce cas que les réglages manuels sont intéressants. De la même manière l’outil de correction de la balance des blancs ne permet pas de définir une valeur étalon comme sur des appareils réflexes. Vous serez donc obligés de modifier manuellement les valeurs de la molette en fonction de l’éclairage ou de vos sujets. Encore une fois, c’est dommage.

La fonctionnalité phare du G4 : le mode manuel de l'appareil photo

Le G4 propose également d’enregistrer les fichiers au format RAW, c’est à dire dans un format sans compression ni déformation, pratique pour les retouches mais pas nécessairement utile sur un smartphone. D’autant que le poids des fichiers implique d’installer obligatoirement une carte micro-SD.

En ce qui concerne le rendu, il est à noter que le mode manuel macro est impressionnant de précision et qu’il permet d’obtenir un beau bokeh. La mise au point assistée par le capteur laser est très rapide, le flash ne brûle pas les images, vos photos de soirées sont donc garanties sans flou.

Avec le mode manuel vous pouvez faire de belles macros
Même pièce, lumière éteinte, le manque de luminosité est compensé par la grande ouverture du capteur
Un flash pas trop agressif si vous ne le mettez pas directement dans les yeux de votre sujet...
A vous de jouer avec le temps d'ouverture pour faire du light painting ou lisser des objets en mouvement

N’hésitez pas à zapper le mode automatique qui a tendance à donner une image un peu trop bleue et à ajuster vous même la balance des blancs pour un meilleur résultat.

Ça Chauffe

Attention cependant au mode manuel, nous avons constaté une chauffe très importante de l’appareil dès que ce mode est enclenché. Un constat partagé par nos confrères des numériques qui ont ainsi mesuré une chaleur plus importante que sur le HTC One M9 et son fameux SnapDragon 810. LG doit immédiatement se pencher sur ce problème qui pourra peut-être être résolu avec une optimisation logicielle, dans le meilleur des cas. Car l’écran devient réellement brûlant et ce sur les deux modèles de test que nous avons eu en notre possession.

La surcouche

Côté surcouche logicielle, LG poursuit le travail entamé avec le G3. C’est à dire une optimisation par petites retouches plutôt qu’une grosse refonte en profondeur. Les couleurs pastel sont toujours de mise. Et Lollipop est toujours là pour faire tourner le tout.

Lollipop présent sur le LG G4

Au rayon des nouveautés, on note tout de même la possibilité de modifier la combinaison des boutons tactiles dans la barre de navigation en bas du téléphone. En plus de l’ordre des icônes vous pourrez rajouter un accès direct au double-écran ou un raccourci pour faire défiler le volet des notifications. Pratique pour éviter les traces de doigts qui glissent sur l’écran.

Modifiez les boutons de navigation à la demande

Autre option notable, Tap & Go. Dès le démarrage de l’appareil vous avez la possibilité de copier les comptes Google, les applis et autres données (contacts, mails, photos, etc.) en plaçant simplement votre ancien appareil au dos. L’appairage se fait via NFC et le transfert en Wi-Fi Direct.

Tap & Go pratique pour récupérer ses données lors du premier démarrage

En fouillant un peu dans les options, vous tomberez sur les Smart settings, qui permettent de définir des profils en fonction de votre géolocalisation. Mais l’une des options que nous avons le plus apprécié, c’est Event Pocket.

Des réglages intelligents en fonction de votre localisation géographique
Un agenda lui aussi intelligent

Cette fonctionnalité se glisse dans votre agenda et vous permet de synchroniser plusieurs agendas, et surtout d’intégrer des événements Facebook ou des lieux qui se trouvent à proximité dans votre agenda par simple glisser/déposer. Intuitif et très pratique.

Notre avis sur le LG G4

Le LG G4 est bien entendu un smartphone 5 étoiles. Si votre décision d’achat se fait avant tout sur l’ergonomie et la prise en main, alors il est fait pour vous. Et si vous avez peur du cuir, essayez-le, de toute façon il sera toujours possible de changer la coque puisqu’elle est amovible.

LG joue la carte Android à fond en conservant ce qui a fait la force de l’OS et de Samsung pendant des années : une batterie amovible et un slot SD. Des caractéristiques qui ont été abandonnées par les autres appareils haut de gamme et même par Google et ses Nexus. LG s’ouvre donc toute une part de marché des déçus de Samsung et compagnie.

Lire notre article : Le G4 peut-il séduire les déçus du S6 ?

Il n’en reste pas moins qu’avec le G4, LG n’a pris aucun risque. Ni au niveau du design qui est similaire à celui du G3, ni au niveau de composants, quitte à adopter un processeur moins performant, mais plus stable. Comme le G3, le G4 est un smartphone plein de compromis. Cette frilosité s’explique sans doute par un marché saturé où chacun campe sur ses positions, avec des appareils arrivés à maturité.

LES MEILLEURS PRIX

LG fait de la qualité, c’est indéniable, la preuve avec cette coque en véritable cuir, mais LG ne fait plus dans l’innovation. Le G4 profitera sans doute d’un positionnement tarifaire légèrement inférieur à celui de ses concurrents direct (HTC, Apple et Samsung), pour un appareil dont les performances sont similaires et dont le point fort est l’ergonomie.

Caractéristiques techniques
► Dimensions :

  • Hauteur : 148,9 mm
  • Largeur : 76,1 mm
  • Epaisseur : 9,8 mm

► Ecran : 5,5 pouces

► Poids : 155 g

► Autonomie :

  • Annoncée : N.C.
  • Batterie : Li-Ion 3000 mAh

► OS : Android 5.0 Lollipop

► Mémoire : 32 Go + 3 Go de RAM

► Connectivité : Wi-Fi, Bluetooth, Micro-SD
► Processeur : Qualcomm SnapDragon 808 quadruple-coeur
► Site : https://www.lg.com/fr
► Appareil photo : 16 Mégapixels
► Vidéo : 4K Ultra HD

LES NOTES DE NOTRE LABO

Performance

9.5

Design

8

Ergonomie

9

Fonctions

9

Qualité/Prix

7.5

GENERAL

8.6

LES PLUS
  • Ergonomie
  • Batterie amovible
  • Écran

 

LES MOINS
  • Chauffe
  • Design sans folie
  • Autonomie

Auteur
Michael Couvret

Mon téléphone : Nexus S, bientôt mythique, si si, vous verrez
Ma tablette : Transformer Infinity Pad... What else ?
Mon jeu préféré : Stair Dismount (sadique)
Mon appli préférée : Runtastic, pour une fois que la géoloc sert réellement à quelque chose !

Mon robot préféré : Tibob des Chevaliers Mask... toujours prêt à rendre service !
Mon objet fétiche : Le câble USB de mon Nexus S !
Citation : « Luke, je suis ton père... Naaaaaan » - Star Wars Ep. V

Tous les articles
Auteur Michael Couvret