Appareils Haut de gamme Smartphones

Test du Huawei P30 : le petit frère casse la baraque !

huawei p30
Le Huawei P30 Pro occupe tant la sphère médiatique avec ses capacités photo, son écran et sa puissance qu’on en oublierait presque son petit frère, le P30. Ce dernier est pourtant très impressionnant pour un prix de 799 € (200 € de moins que le P30 Pro). Nous sommes donc ici sur du haut de gamme avec en face les Pixel 3, Samsung Galaxy S10, Xiaomi Mi 9 ou le Mate 20 du même constructeur.

Le Huawei P30 ne révolutionne pas le design des smartphones du moment : encoche «goutte-d’eau», dos en verre, triple capteur, etc. La bonne nouvelle c’est que malgré sa taille il est assez compact. Et oui, nous avons vu la levée de bouclier qu’a provoqué cette assertion par un de nos confrères, mais bon, puisqu’on vous le dit… En effet, le P30 peut s’utiliser à une main même si ce n’est pas très pratique pour tout le monde et la largeur de l’appareil fait qu’il tient bien dans la paume. C’est une version réduite du Mate 20, mais il ressemble aussi un peu au Honor 10 dans ses lignes. L’appareil intègre le gadget à la mode : un capteur d’empreintes digitales intégré à l’écran. Spoiler alert : c’est le seul défaut de l’engin puisqu’il ne se révèle pas vraiment réactif et connaît des ratés. Espérons que Huawei corrige le tir avec un correctif comme Samsung l’a fait avec son Galaxy S10. Le P30 n’est pas étanche, mais il est certifié IP53 ce qui suffit à le protéger contre la poussière et les éclaboussures. Le dual-SIM est de la partie, mais il faudra partager le second slot avec une carte mémoire potentielle. Pas de micro SD ici, il faudra opter pour le format propriétaire de Huawei. Le jack est par contre de la partie : une bonne chose pour les mélomanes allergiques au Bluetooth.

Écran et performances au top

L’écran fait tout de suite forte impression. Avec sa technologie OLED, cette belle dalle de 2340×1080 (422 DPI) offre un contraste parfait et de superbes couleurs. Vous connaissez la chanson : il faudra aller dans Paramètres>Affichage>Mode & température de couleur pour régler la colorimétrie à votre œil, mais il n’y a rien à dire concernant la qualité même si on aurait aimé avoir des bordures moins visibles. Côté puissance, c’est naturellement le Kirin 980 qui équipe ce P30 : le même que sur les Mate 20 et Mate 20 Pro sortis il y a 6 mois. Un SoC qui se situe entre les Snapdragon 845 et 855 au niveau de ses performances. Ici épaulé par 6 Go de RAM, cette configuration est très impressionnante et ne vous laissera jamais tomber que ce soit pour les fervents utilisateurs de multitâche ou les fans de gros jeu 3D qui tâchent puisqu’il intègre le chip Mali-G76 MP10 qui a fait ses preuves a de nombreuses reprises. Nous n’avons jamais senti le besoin d’activer le «mode performance», mais il a le mérite d’exister. On ne sait jamais, vous pourriez avoir envie de lancer un satellite en orbite.

Les meilleurs prix
AMAZON629 €Voir l'offre
FNAC599 € (avec l’offre de reprise)Voir l'offre
DARTY799 €Voir l'offre
CDISCOUNT799 €Voir l'offre

Un photophone dans l’air du temps

Attaquons le vif du sujet avec la partie photo. Comme c’est à la mode en ce moment sur ce segment (Galaxy S10, Mi 9), le P30 intègre un triple capteur avec un objectif «normal» (un grand-angle avec une focale de 27mm en équivalent argentique), un téléobjectif (ici x3) et un très grand-angle. Mis à part la taille du smartphone, c’est ici qu’on trouve quelques différences avec la version Pro puisque ce dernier dispose d’un téléobjectif avec un zoom x5 et son très grand-angle propose un capteur de 16 mégapixels contre 20 pour la gamme au-dessus (même si ce point est confus sur le site officiel). Nous vous avions dernièrement expliqué la technique «pixel binning» du module Sony IMX586 équipant le Honor View 20 par exemple et ici, Huawei utilise la même astuce avec son capteur maison. Le module de 40 MP peut être utilisé si les conditions lumineuses sont remplies. Et dans le cas contraire, les photosites sont regroupés par 4 pour capter plus de lumière, ce qui abaisse la résolution à 10 mégapixels. La différence est très légère, mais en condition lumineuse difficile, cela peut aider. Le rendu est très bon avec de belles couleurs et nous n’avons rien trouvé à redire sur le mode portrait. En automatique, un chimpanzé attardé sous crack peut prendre de très beaux clichés. On est au niveau du Galaxy S10 et à pas grand-chose du Pixel 3. De nuit, c’est aussi très bon même si nous avons été surpris par le côté «peu naturel» du mode Nocturne qui éclaircit… trop ! Le Pixel 3 donne un résultat plus naturel, mais c’est loin d’être moche sur le smartphone chinois.

En ce qui concerne le zoom, c’est parfait de jour ! De nuit c’est moins probant, car l’objectif n’est pas stabilisé et au-dessus du x3, il s’agit d’un zoom numérique qui a forcément des défauts. Le très grand-angle a les inconvénients inhérents à ce type d’objectif : déformation en périphérie et altération des perspectives. C’est moins visible sur le P30 que sur le Galaxy S10, notamment parce que ce dernier propose un champ de vision légèrement plus grand.

Côté selfie, l’unique capteur 32 MP fait bien le boulot sans découper les visages à la tronçonneuse en mode bokeh : du tout bon. Nous avons vu ça et là des critiques négatives sur les capacités vidéo du Huawei P30. En effet la vidéo est stabilisée au niveau logiciel ce qui n’est pas optimal, mais vous en connaissez des utilisateurs qui vont tourner un film pour le festival de Cannes avec un smartphone ? Pour une utilisation de tous les jours, le P30 assure même s’il faudra se contenter du 30 fps pour les vidéos en 4K.

Une autonomie dans la moyenne de l’élite

L’autonomie du P30 n’est ni un point fort ni un point faible : il se situe dans la moyenne des hauts de gamme même si nous avons juste remarqué qu’en dessous de 20 % la batterie avait tendance à moins descendre. Pas un mauvais point pour ceux qui sortent avec 12 % en mode YOLO. Par rapport à ses concurrents, il fait mieux que le Pixel 3 et le Galaxy S10, mais un peu moins bien que le Honor View 20 ou le Mate 20. Comptez presque 2 jours en utilisation classique et presque trois si vous n’avez pas votre machine en main toutes les 3 secondes. La charge sans fil n’est pas de la partie, mais la Super Charge de Huawei fait bien le boulot en ajoutant un gros 40 % en 35 minutes.

Notre verdict :

Les amoureux de photographie qui veulent de la qualité sans dépenser 1000 € peuvent se jeter sur ce Huawei P30 très polyvalent. Le Pixel 3 fait légèrement mieux, sans ultra grand-angle et avec une autonomie plus faible. Le Mate 20 Pro est supérieur en presque tout et il est maintenant dénichable pour un prix équivalent, mais encore une fois sans ce super grand-angle. Les plus exigeants opteront pour la version Pro et son méga zoom très médiatique, mais le petit frère a tous les atouts pour remporter la mise d’autant qu’il se révèle plus agréable en main. Une réussite.

Tests prises de vue :


Les meilleurs prix
AMAZON629 €Voir l'offre
FNAC799 €Voir l'offre
DARTY799 €Voir l'offre
CDISCOUNT799 €Voir l'offre
Caractéristiques techniques du Huawei P30
► Dimensions :
Hauteur : 149,1 mm
Largeur : 71,36 mm
Epaisseur : 7,6 mm

► Ecran : 6,1 pouces (15,5 cm)

► Poids : 163 g

► Batterie : 3650 mAh

► OS : Android 9 + EMUI 9.1

► Mémoire : 6 Go de RAM + 128 Go de stockage

► Connectivité :
Wi-Fi 802.11a/b/g/n/ac
USB-C
Capteur d’empreintes digitales intégré à l’écran
Bluetooth 5.0
NFC
4G (LTE)
Dual-SIM (ou SIM + Nano Memory)

► Processeur : Kirin 980 (8 coeurs , 2,6 GHz maximum)

► GPU : Mali-G76 MP10

► Appareil photo : 40 mégapixels (f/1.8 focale 27mm), ultra grand-angle 16 MP (f/2.2, 16mm) et téléobjectif 8 MP (f/2.4, 81mm) + 32 MP pour le capteur frontal (f/2.0)

► Résolution : 422 DPI

► Définition : 2340 x 1080 pixels

► Vidéo : 4K 30 fps

► Date de sortie : mars 2019

► Site : https://consumer.huawei.com/fr/phones/p30/

Les notes de notre labo :
  • 9/10
    Performance - 9/10
  • 9/10
    Design - 9/10
  • 8/10
    Ergonomie - 8/10
  • 9/10
    Fonctions - 9/10
  • 8/10
    Qualité/Prix - 8/10
8.6/10

Résumé

Les plus :

► La partie photo très convaincante
► Belles performances
► Écran réussi

Les moins :

► Le lecteur d’empreintes est perfectible